Retour vers>>  index warmaths

 

 

Développement cognitif  d’un individu et hétérogénéité d’une classe d’âge

En quoi cela doit influencer  les pratiques éducatives ?.

Dossier n°2  et @ WR

Descriptif du TRAVAIL  de recherche   portant sur  la  FORMATION INDIVIDUALISEE . (accompagner sans isoler)

 

Et sur quels paramètres agir pour mettre et maintenir en situation de réussite jusqu’à ce que les objectifs terminaux  de formation soient atteints ? .

 

Comment mettre en place avec chaque élève un feed back ,partir de l’erreur et mettre en place  la REMEDIATION et  le SUIVI  INDIVIDUALISE  et DIFFERENCIE. ?

 

 

 

 (Ce travail à conduit à la mise au point et l’utilisation « quasi obligatoire »   d’une banque de données interactives numérisée  permettant de proposer instantanément ,pour mener à bien l’étude d’un objectif : les informations cours ,  les  mise à niveau -  aide - soutien – des activités de médiation et de remédiation - des compléments de formation)

 

Compte rendu d’un travail de recherche- action  sur l’élaboration d’une stratégie formative  (méthodologie et création d’un logiciel interactif) . la population concernée par l’expérimentation  à été les élèves et des adultes inscrit en  formation de niveau V (CAP) en mathématiques en  formation et suivi  individualisé et différencié.

 

Ce travail de recherche a été mené par M. WARME Raymond.

Professeur en mathématiques en LP  et diplômé en génie mécanique et  en sciences de l’éducation.

 

Il entre dans le cadre des « PEDAGOGIES  INNOVANTES » :

Il a pour but la mise en place  d’une DEMARCHE PEDAGOGIQUE  centrée sur les apprentissages en cours de formation, l’utilisation d’évaluation comme outil de régulation dans les apprentissages (dont la mise en place de remédiation(s) pour aider à progresser et  atteindre par étapes successives le niveau recherché, pour chaque leçon traitée)   en MAHTEMATIQUES  et SCIENCES PHYSIQUE indépendamment  d’un niveau présupposé

 

Cadre de l’expérimentation : Le  départ de ce travail (élaboration de la méthode : gestion du temps et de l’espace, élaboration de documents et gestion sur micro ordinateur) s’est adressé aux élèves et adultes poursuivant   des études dans un  CYCLE DE FORMATION de niveau V.( CAP  EN DEUX ANS).

L’attribution du diplôme  se faisant soit par Contrôle Continu , soit par une épreuve ponctuelle en fin de cycle.

SOMMAIRE :

1°) INTRODUCTION :

¥

2°) LE CONTEXTE.

¥

3°)LES OBJECTIFS

¥

4°) LE CAHIER DES CHARGES

¥

 5°) LA METHODOLOGIE.

¥

5-1 UN NOUVEAU PROCES PEDAGOGIQUE.

¥

5-2 ORGANISATION  DE LA FORMATION .

¥

A ) Découpage du programme de formation 

¥

B ) Découpage du temps de  formation : ce temps est découpée  en trois phases ou périodes ;

¥

C )  Présentation d ’ UN OBJECTIF DE FORMATION :

¥

D) Chronologie   d’un parcours de formation pour un objectif  cours  en individualisée :

¥

E) Parcours type pour une formation individualisée .

¥

F ) Présentation d ’un cours interactif :  Intérêt : remédiation systématique

¥

G) :Les Domaines , modules , objectifs  

¥

H ) Productions écrites ( devoirs ) définitions  

¥

6°) LES MOYENS

¥

7°) CONCLUSION.

¥

8°) Résumé de la méthode « warmaths ».

 

8°) CHARTE.

¥

INTRODUCTION.

 

Faire atteindre le niveau V en maths –sciences , possible pour tous !

 

Depuis  plusieurs années, les objectifs de l’enseignement professionnel  ont évolué. Le cycle de C.A.P. auparavant  considéré comme un cycle terminal, se transforme peu à peu  en passerelle d’accès aux formations de niveau IV .

 

Les élèves titulaires d’un CAP ont, et auront de plus en plus, la possibilité et l’obligation de poursuivre leur scolarité en s’orientant vers un second CAP dans une autre spécialité, une formation complémentaire, un cycle  Bac Professionnel ou une classe  de  seconde  d’adaptation en vue de rentrer dans une formation de cycle long. Il est bien évident que les motivations de chacun dépendent en grande partie  de leur intention d’orientation, mais ce sont surtout les besoins en formations qui sont radicalement différentes. L’élève qui va  s’arrêter après son CAP et celui qui va faire deux  à trois années supplémentaires devront en suivant les mêmes cours atteindre  des niveaux différents.

 

Le recrutement contribue pour une grande part à l’hétérogénéité  des classes de CAP. En effet , dans une même section se côtoient des élèves issus d ‘une classe de troisième  de collège , des élèves issus d’un cycle technologique et professionnel  , des élèves  qui se réorientent après une seconde (d’un redoublement  , voir un passage en première )  , des élèves qui ont déjà un CAP , voir un bac professionnel ,….

 

L’hétérogénéité ne se limite pas à cette diversité , elle existe au niveau de l’âge ( de 15 à 20 ans) , des origines sociaux culturels , de  l’orientation  plus ou bien mal vécu .

 

Plutôt que de subir cette hétérogénéité, il semble judicieux de l’utiliser en vue de favoriser la progression de l’ensemble.

 

« Cours magistral 1 ; exercices …. ; cours magistral 2; exercices ; …..Devoirs « diagnostique »  …. »    Ces méthodes  ou pratiques   d’apprentissage traditionnelles ne semblent  plus du tout adaptées . Leur rendement , avec le public concerné  , s’avère médiocre et décroît rapidement avec l’hétérogénéité . 

 

La préoccupation majeure de  « warmaths »  est d’augmenter l’efficacité de notre enseignement en utilisant une vaste gamme d’outils pédagogiques en s’appuyant , au maximum sur les techniques nouvelles de gestion  et   diffusion  de documents  et  notamment sur l’informatique .

 

La régulation d’un système mettant en jeu des techniques  multiples  et tenant compte des « Individus » ne peut se concevoir sans un suivi rigoureux du parcours de chaque élève  et donc un suivi en cours de formation permanent .

(on parlera de  « travaux formatifs » ; comprenant pour chaque compétence visée (ou objectif à atteindre) à la fois un contrôle formatif et une évaluation  formative  permanente, ) . ( voir définitions )

 

De plus  , depuis quelques années  , le CAP est délivré par « contrôle continu »  ( C.C.), la mise en place  d’ une stratégie globale  d ’ estimation  du « niveau acquis »* , englobant l’ensemble du référentiel doit nécessairement être intégrée au système .

 

* Dans le « niveau acquis »  il faut penser  estimation : ponctuelle et en sommatif   des savoir et savoir faire )

2- LE CONTEXTE. (constat) 

 

A)    Effectif : (population concernée)

Ce logiciel a était élaboré à l’intention des  élèves  ( ou adultes) entrant dans le cycle  C.A.P. industriel .

B)    Particularités du public concerné :

1.      Elève en situation d’échec scolaire :

L’orientation vers les L.P.  est souvent suggérée  aux élèves  de collège qui ont (pour une raison ou une autre) décroché et de fait ils sont tous désignés pour faire de « bons professionnels » . Seulement quelques élèves par classe ont choisi d’eux - même le L.P.

Un entretien systématique en début d’année nous montre que la plupart de ces élèves avaient une moyenne générale  chiffrée  autour de 5 / 20, au collège. Nombreux  ou nombreuse sont à dire «  j’ai toujours été nul (e), je ne vois pas pourquoi cela changerait ; …. »

D’autres élèves  issus des classes de seconde, cycle long, vivent  une réorientation par l’échec. ( « leur dernière chance,…… ! ? » dit-on ! )

2.      Système traditionnel peu performant pour le public visé.

Le cours magistral , aussi bien orchestré soit-il ,ne s’adresse à un moment donné qu’ a une minorité qui de plus est constituée d’éléments variables en fonction du sujet abordé , de la démarche , de l’horaire etc……On constate de plus en plus un phénomène de rejet pour ce système de la part d’un grand nombre d’élèves  pour qui il apparaît  comme responsable  de leur échec .

 

3.      Classes de plus en plus hétérogènes.

L’hétérogénéité :

Dans une même section ( spécialité) se côtoient  des élèves recrutés en fin de 3ème de collège , des élèves issus d’un cycle technologique ( CIPPA - SEGPA), des élèves  ayant déjà un diplôme  ( CAP - BEP.) dans une autre spécialité  , et même des élèves  de 2nde  ou de 1ère    après une réorientation et maintenant nous recevons des élèves possédant un Bac Prof .  Il est évident que les savoir et les savoir - faire , les vitesses  de traitement  de l’information, les processus mentaux mis en jeu  pour aborder  et résoudre une situation- problème  donné sont radicalement différents d’un individu à l’autre .

Soyons « optimiste » :    C’est un constat (pratique expérimentale)  et  un fait scientifique montré :on doit savoir que le développement neurologique et les capacités intellectuelles sont suffisants , pour  que la totalité  des individus en formation CAP peuvent « s’imprégner » de la totalité des connaissances à acquérir  .D’ou le problème de la « remédiation » intellectuelle.

 

4.      Formation en  et  par Contrôle Continu.

 

( La progression de l’individu devrait être « sanctionnée par des évaluations certificatives) ces évaluations qui compteraient  pour la délivrance du diplôme par Unités Capitalisables)

Ces  quelques remarques m’ont amenées à réfléchir pour tenter de mettre sur pieds un système  ( ou méthode (s) , ou approche (s) pédagogique (s)) basés sur « la pédagogie de la réussite individualisée» prenant en compte les particularités des élèves ( ou adultes) de leur finalité professionnelle  et des contenus de formation , des objectifs critériées par les textes , et offrant  à chacun et donc aux plus démotivés , une chance de progresser , en tenant de « son » niveau de départ .

 

3 - LES OBJECTIFS

 

 

A ) OBJECTIFS GENERAUX :

1.      Elever le niveau de tous les élèves ( ou adultes) sur l’ensemble des  compétences., tout en développant les capacités.

2.      Atteindre , pour l’ensemble des individus ,un taux de réussite  proche des 100%  au C.A.P.  en conservant les exigences des référentiels. ( les 100% peuvent ne pas être atteint : la volonté de l’échec peut être aussi fort que la volonté de réussir chez  certains ).

 

3.      Préparer le plus grand nombre à la poursuite d’études ( B.E.P ; classe d’adaptation ,  B.A.C. professionnels ) .

 

4.      Réduire le taux d’abandon en cours de cycle.

 

5.      Favoriser la progression dans les autres disciplines.( interdisciplinarité, ….)

 

6.      Améliorer le sens des responsabilités, la faculté d’adaptation à des situations divers ainsi que l’autonomie.( développer ses propres capacités  et acquérir des compétences pour apprendre à apprendre ).

 

7.      Ouvrir l’esprit aux technologies nouvelles  (informatique, électronique, vidéo ; ….)

 

 

B) OBJECTIFS SPECIFIQUES :

 

1.      Mesurer le profil d’entrée de chaque élève (Test diagnostique d’entrée en formation sur les bases pré requises) et négocier avec lui  un  « contrat » de formation de remise à niveau.

2.      Proposer des  travaux   (lecture  et cours) « semi - programmés »  sur l’ensemble de ces remises à niveau, et notions à redécouvrir ou à approfondir.

3.      Proposer des travaux  de remédiation  par « cours » sur le contrôle des savoirs à acquérir et des  savoirs - faire  à maîtriser (évaluation  formative).Travaux rattrapables.

4.      Optimiser  le temps de formation  de chaque élève en lui proposant de progresser à son rythme  , et plus vite que les autres.( afin de se libérer pour une autre matière).Avec les contraintes que sont le passage des épreuves relatives au cours traité , et l’obligation de réussite pour continuer.

5.      Favoriser l’élévation du niveau «  des meilleurs » ou « des plus motivés » en proposant des compléments , perfectionnements et exercices avec des degrés de difficulté variables  pour les préparer  à la poursuite d’étude .

 

 

6.      Ces documents  ( dossiers cours ; travaux auto formatifs ; et leur corrigé , devoirs d’estimation de niveau , d’évaluations  et de contrôles formatifs  , sommatifs , devoir prédictif ; ….. )  étant  intégrés au logiciel. Il faudra donner  une base et un rythme de travail négociable.

                  Donner un indicateur du rythme normal de la progression : Chaque individu doit baser son travail sur un calendrier type (soit 25 dossiers - cours, ou 77 objectifs spécifique de formation  à traiter sur  deux ans) .

Pour permettre : la remédiation ; le rattrapage, ou absences pour des raisons dépendantes ou  indépendantes  de notre volonté.

POUR réussir à atteindre ces objectifs :

Le logiciel contient :

-          Les fiches de suivi et gestion  pour formation individualisée ou par groupe ou classe.

-          L ‘ intégralité des cours d ‘information prévu au programme. (à ceux - ci s’ajoutent ceux nécessaires à la mise à niveau avant de débuter le programme et ceux  nécessaires à la remédiation (mise à niveau ) pour chaque objectif  - cours  ( programme de formation par objectifs)  ou  la remédiation  pour  chaque  chapitre  inclus   dans une leçon. (programme de formation  en 25 leçons traditionnelles

-  Il   contient  les outils permettant de mesurer toutes les étapes  des  apprentissages et d’acquisition des savoirs et savoirs - faire . Ces travaux sont  : auto - formatifs , diagnostiques , prédictifs , devoirs de  contrôle formatif , évaluations  formatives , devoirs sommatifs , épreuves certificatives ( dans le cas d’ une formation dont  la délivrance du diplôme  se fait part  Unités Capitalisables)  .

 

 


4 - LE CAHIER DES CHARGES : d’une « PEDAGOGIE DE LA REUSSITE »

 

INDIVIDUALISER- PERSONNALISER - DIFFERENCIER :

Une « période de formation » passe par la  prise d’une information , la production d’écrit , la correction , la NEGOCIATION ; MEDIATION , REMEDIATION.

Cela est rendu possible  si l ‘ on  agit   sur :  La gestion ( progression et  validation des acquis ) ; les temps ( durée des Apprentissages , individualisable)  et les espaces de  Formation  et de validation des acquis  ( lieu  des activités d’Apprentissage et lieu de validation  de ces apprentissages) .

 Pour cela  , on se fixe 4 objectifs principaux :

Prendre en compte l’individu ; Responsabiliser l’individu , Contrôler et évaluer l’individu ; Assurer un équilibre entre l’individu et le groupe de niveau .

 

I) Prendre en compte l’individu :

Techniques d’individualisation :

-          acquis antérieurs.

-          Rythmes d ’ Apprentissage.

-          Goûts et préférences

-          Processus mentaux .

-          mesure du profil d’entrée. (pré requis).

-          mesure diagnostique  (tests) concerne le niveau à atteindre . (permet d’indiquer par comparaison la quantité de savoirs déjà acquis et restant à acquérir et le nombre de compétences acquises (de savoir faire maîtrisés et restant à maîtriser) pour atteindre le niveau.

-          travaux d’ auto - formation  servant d’ auto - évaluation

-          Parcours personnalisés.

-          Devoir formatif à faire valider (avec ou sans rattrapage) : Choix du moment  du passage du devoir partie « contrôle » et de la partie « évaluation » ( date indicative d’un rythme  normal ).

-          Remédiation .( redescendre sur le cours pré - requis pour mieux repartir )

-          Pédagogies différentiées .( cours écrit , cours magistral ; cours particulier )

-          Matériels diversifiant les approches ( visuelles - auditives - kinesthésique )

-          Soutien , remédiation , aide personnalisée, …

 

2) Responsabiliser .

Contrat de formation.

-          Remotivation.

-          Relations de confiance.

-          Pédagogie de la réussite.

-          Goût de l’effort .

-          Prise en charge de sa formation.

-          Autonomie.

 

-          Gestion concertée de la progression.

-          Travaux auto - formatifs  servant de base au devoir sommatif., avec auto - correction.

-           Travaux  auto - formatifs après correction doit servir d’auto - évaluation pour estimer son niveau atteint  en cours ( pendant )  les apprentissages..

-          Droit à l’erreur (remédiation)

-          Possibilité de complément  de formation et  de rattrapage du devoir .

-          Suivi personnalisée.

-          Notation : la note de rattrapage, qui doit toujours être supérieure à la note précédemment obtenue , s’ajoute ou se substitue aux notes déjà obtenues ( augmentation de la moyenne)  .

-          Négociation des dates des devoirs et de leur rattrapage.

-          Remise à niveau systématique, proposée ou demandée, avec travaux notés intégrés (ou substitués) aux notes déjà obtenues.

-          Horaires souples ( Ces heures hors emploi du temps  sont destinées à toute forme d’aide ou travaux personnels , notés ou pas)

 

3°) Contrôler  et  Evaluer. « pour valider » avant de « certifier ».

Pédagogie du  suivi continu  par contrôle continu formatif  .

-          développer l’évaluation sous toutes ces formes .

-          favoriser les travaux  auto- formatifs .

-          proposer les devoirs de remédiations ., de rattrapage  de complément de formation.

-          les travaux  d’auto - formation contiennent le devoir sommatif .

-           les travaux  d’auto - formation  sont un devoir prédictif..

-          Devoirs de remédiation. ( après travaux de remédiation).

-          Devoirs sommatifs ( suivi d’une médiation )

-          Devoirs de « contrôle »  portant sur l’acquisition des savoirs.

-          Devoir « d’évaluation » portant sur les savoirs faire ( pouvant contenir plusieurs  degrés de difficulté ) .

-          Travaux  interdisciplinaires. en rapport , avec les compétences à atteindre et définies dans le référentiel.

 

4°) Equilibre individu / groupe

Travail individuel et en équipe .

La première phase de mise à niveau ,avant de débuter le programme niveau V , nécessaire  pour chaque individu ,doit servir à  prés- homogénéiser le groupe . Ce niveau de pré requis en début de cycle va aider à dynamiser le groupe et facilité entre - aide .

Par ailleurs , cette phase va aider l’élève à acquérir une  méthode de travail , à s’organiser  dans la gestion du temps des différentes étapes d ’apprentissages .

Dans tous les cas  un travail d’auto - formation est donné . Le travail   d’auto formation  permet aux élèves de travailler seul , en groupe , en classe ou en dehors de la classe.

Ce travail peut se faire avec ou sans professeur, les corrigés sont disponibles soit sur papier , soit sur CD Rom , soit sur le site intranet de l’établissement.

 

 

 

5  - LA METHODOLOGIE.

 

Se former : c’est développer des activités d’apprentissage , en auto - évaluation en vue de capitaliser des savoir  et transférer  et adapter ces savoir dans des  situations concrètes .

Tout individu qui  suit une formation diplômante ou promotionnelle  , en vue d’obtenir un  certificat  doit faire valider ses acquis . 

 

Stratégie : toute  formation  individuelle , implique un suivi et un accompagnement  sur toute la progression .

 

5-1   UN NOUVEAU PROCES PEDAGOGIQUE.

 

              Ce nouveau procès pédagogique  c’est:

 

                         A)  Une nouvelle organisation de l’espace et du temps  du suivi et de la formation , avec  la création d’un  espace  pour l’information et la  formation individualisée  , un espace  de formation pour cours magistral ;  une salle de « métrologie cognitive ».

                 

                          B) Individualisation de la formation et du suivi : Une formation individualisée , personnalisée , différenciée , s’appuyant sur un suivi individualisé par contrôle continu auto - formatif et formatif .

 

     A ) GESTION DE L’ ESPACE et  du TEMPS :

         

  1- Gestion de l’espace  « géographique »

          1°) Un centre d’informations permanent .ouvert en continu , pour diffusion contrôlée de documents papiers et multimédia .

          2°) Un atelier de formation pour travail individualisé  : réservé à l ‘activité pédagogique , aide , remise à niveau , remédiation , ……….

         3°) Une salle de « métrologie cognitive »: lieu de passage des productions écrites ( formatives , certificative , diplomantes ; ….) accés réglementé  sous la responsabilité d’une personne qui doit gérer  la distribution des épreuves ( consignes données par le formateur) et le déroulement et la ventilation des épreuves  en vue d’une correction .

 

    2- Gestion de temps  .

                          L’individu gère, à partir d’un calendrier  type ,son  temps et ses heures de formation ,il doit respecter  les dates limites pour la réalisation des productions écrites  ( devoirs  )  nécessaires  pour prétendre progresser à un rythme « normal ».

 

B )  Une formation et un suivi individualisé:

                    La formation individualisée s’appuie  sur un suivi individualisé ,cela implique une nouvelle gestion et utilisation des contrôles et évaluations  ( productions écrites ).

 

                       Toutes mesures  (devoirs) a pour rôle de positionner l’individu dans son niveau ou degré d ’ assimilation des acquis exigés. Les erreurs et les manques , s’ils existent ,sont identifiés, discutés ,  compensés dans une phase de médiation ( rattrapage ) pour déboucher sur la phase d ‘ une renégociation en vue de la validation.

                  Les devoirs écrits  ont  pour seuls raisons  de positionner l’individu dans son développement et sa progression.

On doit rechercher  la réussite par tous les moyens  ,cela passe par des échecs successifs, la notion de « durée »  ne peut pas être une limite  ni sanctionnée dans le cadre d’un devoir formatif ,  s ‘il y a blocage il faut interrompre le devoir  et repartir continuer ou parfaire la formation entreprise . 

                 C’est  à la suite de la correction du « devoir écrit »,que se met en place, si cela s’avère nécessaire , le dialogue pédagogique.

 

                 Chaque « validation »  par le professeur ou formateur  sert de point de départ pour  une autre étape d’apprentissage  ou un autre objectif de formation.

 

 II ) UN PROCESSUS PEDAGOGIQUE « formatif »:

 

                           Dans ce nouveau procès de formation est inclus un processus pédagogique où chaque séquence d’apprentissage dans un objectif - cours , met en relation quatre « dimensions »  inter - dépendantes .

Les points :

        en   A   liste des savoirs et savoir faire ( définis par les textes :référentiels ou programmes)

        en   P   le formateur ( aide à réduire l’écart entre les connaissances à acquérir et les connaissances réellement acquises par celui  qui se forme )

        en   C    l’apprenant :  le « à former » ( s’approprie des connaissances  )guidé et formé par le formateur , évaluateur.

        en   B     le sommet :  convergence  « des acquis » (objectifs terminaux atteint ) ; point de départ d’une autre formation  ( y compris réinvestissement dans des activités  interdisciplinaires.)

                 

 

                    

Descriptif  de la pyramide pédagogique :  ( Info ++ @ + )

 

  Tout acte ou  démarche formatrice est assimilable à la construction  d ’ une pyramide à base triangulaire  (APC).

 

Le point « B »  est le sommet de la pyramide , a ce point  correspond l’achèvement de la transmission des connaissances. C’est en ce point (B) que se rejoignent  A , P ,  C  du départ .

 

L’objectif au cours de la formation étant de  réduire  l’écart qui existe entre  A et P   et   « A » et « C ».

 

Chaque  étape  ( niveau  ) ou degré  ou élévation des connaissances  est mesurée , mesurable . 

 

     Le passage de la base au sommet  de cette pyramide  se fait par capitalisation des connaissances . (Voir le schéma ;à l’instant  « t » ,la position du triangle  « a b c » indique le niveau    se situe  la progression  ,on constate une élévation dans l’acquisition des connaissances .)

 

 

 L’aire du triangle  ABC  doit  se réduire au fur et à mesure que se réduit les écarts entre les connaissances à acquérir, le formateur et celui qui se forme .(triangle pédagogique )

 

Le « volume » de la pyramide ,représente l ’ enveloppe à l’intérieur de  laquelle les apprentissages se font en interactivité .

 

Dans cet  espace intérieur  ,le formateur rempli son  rôle de pédagogue, on y contrôle les acquis et identifie les manques ,on  y évalue  des savoir faire et identifie  les erreurs ,on prend appuie sur  ces identifications  pour progresser jusqu’à satisfaire à la validation.

 

  La phase d’apprentissage est terminée quand les écarts sont totalement réduit et que les quatre lettres  a, b , c , D ,  se superposent.

                 

 La phase de validation de la formation peut alors avoir lieu ,si possible hors du champ éducatif .

 

                      

 

 La distance séparant   la base et le sommet est variable , représente la quatrième dimension  nécessaire à  la formation,   « le temps » dont à besoin le  « à former » à « se former ».

 

Nota : les évaluations certificative ou épreuves diplômantes   n’ont pas  a être données  dans le cadre d’une séquence de formation.

Par  convention, et pour éviter toutes formes de réclamation  : Le formateur  ne peut pas et ne doit pas certifier  ou  « diplômer » la qualité de la formation de ses élèves.

 

5 -2 ORGANISATION DE LA FORMATION 

 

A) Découpage du programme de formation :

La progression des deux années (durée moyenne, avec une durée minimale de 25 semaines pour 25  devoirs sommatifs) de  formation CAP En mathématiques - sciences  (et activités interdisciplinaires):

Le programme des  deux années  comporte  trois périodes distinctes (de  3 mois ; 6 mois ; 12 mois):

Les deux premières périodes ont pour but d’homogénéiser un groupe d’élèves, et leur faire posséder un tronc commun de connaissances de base. «travaux d’évaluation obligatoires pour tous »

Première période : réappropriation des notions abordées en primaire ; réactualisation des connaissances de bases  suivi  de  l’acquisitions des outils mathématiques avec les nombres entiers.

Deuxième  période : réinvestissement des acquis précédents .Le programme  est  partagé  en  domaines;modules ( thèmes) ; objectifs .)

 

Troisième période : la formation  précédente est reprise et approfondie , le programme  comporte  25 dossiers cours de synthèse ,accompagné de travaux , devoirs  sommatifs   par modules , par domaine ; interdisciplinaire .et l’on pourra conclure par des  épreuves de CAP ou évaluations  certificatives.

Schéma L  ( la durée est indicative , elle concerne un élève en formation « normale » en deux ans , sans enthousiasme  particulier.)

 

Début

ð

Phase 1 :

 ( » 3 mois)

ð

Phase 2

( » 6 mois)

ð

Phase 3

( » 9 mois)

ð

FIN

De la formation.

TESTS

 

Mise à niveau des pré requis

 

Acquisition des outils mathématiques.

 

Thèmes Synthèses

 

De la formation. Examen.

 

 

 

 

B ) Découpage du temps de  formation : ce temps est découpé  en trois phases ou périodes ;

 

on respectera   l’ordre chronologique suivant :

Phase 1

Mise à niveau des pré requis

Phase 1 : la formation porte sur les savoirs et savoir  - faire de  base. Elle alterne les  « lecture »  et les  « productions  écrites » .  (Chaque dossier porte sur un objectif  élémentaire)  .C’est la Période de mise à niveau  (remédiation)   en calcul numérique et géométrie.

Cette phase à pour but de mettre l’élève en confiance  et en situation  de réussite .On lui propose d’être  acteur dans l’acquisition de ses savoir et savoir - faire .

Le  travail personnel  est essentiel .

Le niveau  du contenu des cours étant très accessible , cette mise à niveau doit permettre , au professeur d’aider l’ élève dans son organisation ;  lui faire découvrir et acquérir  des méthodes de travail  et  d’apprentissage .

Phase 2

Acquisition des outils mathématiques.

Phase 2 : Les activités  portent  sur l’acquisition des outils mathématiques.( en calcul numérique et algèbre , et la géométrie plane ) . La stratégie   mise en place  pour former  repose sur  une pédagogie par objectifs  , l’analyse de l’erreur  et la remédiation ( pédagogie de la réussite ) . 

Phase 3

Thèmes Synthèses

Phase 3 : Leçons de Synthèse et activités interdisciplinaires . 

En sciences- physiques : on s’attachera , dans un premier temps ( début du programme ) , à faire acquérir un vocabulaire commun  en écriture  littérale et symbolique et l’on abordera  toutes les notions en  mécanique , électricité et chimie . Les calculs ou représentation graphiques  seront traités , lorsque les outils mathématiques sont connus et maîtrisés .

Les applications , ou thèmes de la vie courante , devraient  être développés en symbiose avec les enseignants des autres matières enseignées ( l’ interdisciplinarité ).Les situations problèmes donnés dans chaque matière doivent s’intégrer dans une progression globale.

 

 

C )  Présentation d ’ UN OBJECTIF DE FORMATION :

 

Définition de l’objectif :

Un objectif est une activité clairement définie . Il est « critérié » , il définit et fixe le niveau minimal à obtenir  sur ce que l’on doit savoir et savoir - faire . Le niveau minimal est atteint si l’on satisfait , par écrit , à ces exigences.

Exemple : ADDITION dans N

 - Savoir : reconnaître une addition et  définir ses termes . 

 - Savoir faire : savoir faire un addition de 3 nombres décimaux à 4 chiffres en partie entière et 3 chiffres en partie décimale .

 

 

Description  du contenu d’un  dossier  « objectif - cours »:

-  C’est  un dossier papier .( informations - cours ; travaux d’auto - formation  et auto - évaluation )

- Sur  micro - ordinateur : c’est un  dossier interactif :   Toutes les informations environnantes ( soit 11 sources minimales) sont accessibles sur micro ordinateur ,  à partir de la liste des objectifs qui renvoie à  la première page d’écran interactive  de l’objectif choisi  .

Descriptif  du processus de travail d’un objectif :

Le travail  s’appuie sur  l ’ étude d’un document cours:

     Lecture et compréhension : Il faut apprendre à analyser des informations cours  avec l’aide d ’ un questionnaire  fourni ( Travail auto formatif ), les réponses sont immédiatement disponibles (sur papier ou CD  . L’écrit a une fonction essentielle , des écrits vont venir des incompréhensions, à ce niveau le formateur intervient .

 Il n’y a pas de  cours sans  devoir . Le devoir est un contrat , il  est donné , en information , au début de chaque  cours , pour chaque formation .Une date est négociée avec celui qui forme et celui qui se forme  pour le passage de cette épreuve .

 But recherché et Intérêts stratégiques de cette pratique:  le devoir est  un contrat  , il doit mettre en confiance , il n’y a pas de piège , les exigences sont connues ( Il contient l’ensemble des questions sur  ce qu’il faut savoir et tous les exercices types qu’il  faut savoir faire).  Il reste à celui qui se forme de travailler en compréhension de texte , à  retenir ce qui doit être su  , à savoir faire ou refaire les exercices types .

.Favoriser la réussite :  Dans le cadre de la formation , tout devoir  formatif  peut et doit faire l’objet d’une médiation. ( C à D : on peut remplacer   ou annuler un devoir «  raté », parce que les apprentissages sont insuffisants ou  n’ont pas été terminés  dans leur intégralité , par  un travail supplémentaire de rattrapage qui reprend toutes les clauses et contraintes du contrat de départ )


 

 

D)  Chronologie   d’un parcours de formation pour un objectif  cours  en formation individualisée :

 

Commentaires : 

Dans le cadre d’une formation individualisée , pour chaque leçon ou objectif - cours ,  il faut « évaluer » et « noter » toutes les étapes de l ’apprentissage  .

Le formateur doit  assurer le suivi et baliser la progression de chaque personne sur tout le  parcours de formation .

Il faut se rappeler qu’il faut « donner du temps au temps dans l’apprentissage d’une leçon » .

Processus de formation  par objectif  ou  dossier - cours ( 8 étapes  ,en 3 séances minimales )

Départ :

u  Prendre un dossier.

 

wTravail en

SOSð

xAide personnalisée

 

 

 

 

Début

formation

 

  Auto -

SOSð

xAuto - correction

etð

x et y Apprendre en auto - évaluation.

et ð

y Epreuve

ò

Feed  back

formation

SOSð

xCorrection en groupe .

vLecture

ó

Avec aide au choix

SOSð

xCours magistral

 

ô

 

ò

 

 

ê

 

. ê

 

ç

 

Auto - évaluation

 

z

Correction

Remédiation des pré requis .

ç

Si  le problème persiste

ç

çççç

ô

 

 

 

 

 

 

 

ê{

{ê

 

çç

çççç

x et y en

Complément de formation

ççç

| mauvais

 

 

 

 

 

 

 

| bon

yDevoir de remédiation

 

 

 

 

 

 

 

ê

Arrivée

ê

èè

(z)

correction

{

èèèèè

|è

Arrivée

è

Objectif suivant ! !

 

Description : Pour chaque leçon , il faut  procéder par étapes et suivre l’ordre des étapes suivantes :

 

 

 

1°) Facultatif :  temps « T1 - 1 heure » :

Activité  Professeur

Activités « élève »

Donner le test de fin de formation .( pour situer le niveau à atteindre)  et faire lire le devoir prédictif ( facultatif) mais conseillé .

Consulter le  « test » relatif à la leçon.

Consulter  le contenu du devoir prédictif.

 

I ) - Première séance en classe :

2°) Début du cours 1 ; temps  T1  u :

Activité  Professeur

Activités « élève »

Remettre à l’élève  le dossier « livre » avec les travaux  d ‘« auto - formation » .

Donner  la  date du devoir .

(donner un minimum 15 jours pour lire le dossier , répondre et corriger les travaux , et apprendre) 

Prendre le dossier « livre » avec les travaux  d ‘« auto - formation ».

Noter sur la liste « suivi » que vous êtes  en possession de ce  dossier ;

3°)  temps T2  v  ( soit  T1  + 10 minutes )

Activité  Professeur

Activités « élève »

S’assurer que tous les élèves aient bien noté la date , faire surligner   le dossier pris. 

Sortir une feuille , pour répondre aux questions et faire les exercices  « travaux d’auto - formation » .Commencer la lecture du cours.

4°) T 3    w: immédiatement après T3 ;deux activités sont proposées :

Activité  Professeur

Activités « élève »

Rester à la disposition de chaque élève,

L’élève  travaille , seul , en auto - formation , (seul ou en groupe ). Rédige les réponses.

 

Remarque stratégique : à ce moment le cours magistral n’est pas conseillé : il vaut mieux laisser l’élève travailler seul ou en groupe ; il va s ’auto évaluer  et auto - former en tentant de répondre aux questions  contenues dans les documents « travaux d’auto - formation » . Le cours aura lieu  la séance suivante  . Le cours a plus d’efficacité lorsque l’élève est demandeur de complément de formation ou  complément d’informations .

Fin de la première séance : l’élève change de lieu, quitte la salle  et va continuer à s ’auto - former . ( il faut donner du temps pour terminer ce travail d’investigation du document )

 

 

 

II  )  Deuxième séance en classe :

5°)  Cours  2 :    Temps  T 4  x

Activité  Professeur

Activités « élève »

Le professeur  fait un cours « magistral » inclus un « rappel de mise à niveau » ; incluant la correction des  travaux  d ’ « auto - formation ».

Une aide individuelle est proposée .

 

 

L’élève sort sa copie contenant les propositions de réponse aux travaux d’auto - formation :

Correction des documents :

Soit :

-  En classe entière : Un cours magistral peut être dispensé. ( ce cours s’appuie sur le contenu du document )

soit  en  auto - correction à partir des corrigés contenus dans le logiciel ( les documents sont consultés sur écran  ( avec le CD )ou donnés imprimés .

Fin de la deuxième séance : on remet à l’élève le devoir « contrôle » et « évaluation » , du contenu desquels on va donner un devoir sommatif. 

Remarque importante :  Il faut du temps au temps pour comprendre , apprendre et restituer entièrement ce qui doit être « su » .

Il ne faut  pas se précipiter les événements , lire , comprendre , apprendre , assimiler , restituer , chaque élève à son rythme ; aussi il faut négocier la date du « devoir » avec la classe ( ou  mieux  avec l’élève).

III ) - Troisième séance : DEVOIR  en salle

 

Activité  Professeur

Activités « élève »

6°) Temps T5 y:   Surveillance :

Devoir sommatif dans les conditions définies : seul avec le  matériel exigé et utilisé en auto - formation ( copie , calculette ;règle ; …..), sans limite de temps ( bien qu’un devoir ne doit pas dépasser 1/2 heure ) .

Ramassage des copies.    Si possible CORRECTION en salle .

7°)Temps T6 z: phase  correction par le professeur  ou en  correction - groupe .

(stratégie :  remettre une copie  à corrigé à chaque  élève ; celui ci indique  son nom comme correcteur )

·        cette correction en groupe est très formatrice et prépare les élèves à la phase de remédiation , en cas de non réussite au devoir ).

Notation  binaire : A « bon » ; « B » faux.

Transformer le résultat en note :

20 divisé  le maximum nombre de A  et multiplier de nombre  par le nombre de bonnes réponses ( A) comptabilisé .

7°)Temps T6 : phase  correction - en groupe .

·        cette correction en groupe est très formatrice et prépare les élèves à la phase de remédiation , en cas de non réussite au devoir ).

Notation  binaire : A « bon » ; « B » faux.

Transformer le résultat en note sur 20 :

Proposition : on divise 20 par le maximum de « A »  possible ,  et multiplier de résultat par le nombre de bonnes réponses ( A) comptabilisées .

Exemple :

5 questions donc 5 « A » possibles. Après correction sur la copie , on compte 3 A :

Note à donner ( 20 : 5 ) fois 3  = 12

Le note sera de 12 / 20.

Temps T7 {

Activité  1  Professeur

Activités 1  « élève »

Temps T7 : relever de toutes les notes

( par leçon il y a deux notes à relever)

Temps T7 : l’élève annonce  des résultats de  la copie qu’il a corrigé .

Note « contrôle » et « évaluation ».

 

Activité 2   Professeur

Activités  2 « élève »

Rendre la copie à l’élève concerné . analyse  des résultats par copie  ( par élève) et  analyse  des résultats par copie  ( par élève) .

Vérification de sa note  , lecture de la correction , avec contestation possible .

 

Temps T 8 :|  Prise de décision . ( 3 décisions possibles).

Activité  Professeur

Activités « élève »

Suivant les résultats obtenus dans une copie, plusieurs cas sont à envisagés :

T 8 :  1ère décision.

Cas A )   T 8 :  1ère décision ( la plus facile à prendre) - « Tout est bon » à 8 0 % : la formation peut continuer ; la progression continue normalement , on passe à la leçon suivante.

T:  2ème  décision .

Cas B )   T:  2ème  décision :  en parallèle à la progression « normale »  une Phase de REMEDIATION ( remédiation) :

« Des erreurs sont constatées et doivent être corrigées » .

 

Commentaires :

La progression peut continuer ; mais :

Une remédiation s’avère nécessaire ( aucune date buttoir n’est proposée ) en dehors des heures de cours « normales ».

Ce qu’est une remédiation ? : l’élève et le professeur s’entendent sur le travail de mise à niveau par « chapitre » .

Il faut reprendre le devoir ; analyser l’erreur , seul avec des document ou avec le professeur .

( est - ce une incompréhension passagère ? est - ce un manque de méthode pour apprendre ? est - ce un manque de temps ? (délai  de temps  trop court entre la leçon « vue » et  le devoir ) ; est - ce un problème passager ( sociale ; familiale ; santé ; de disponibilité ; …….) ?

le fait d’avoir obtenu  une raison de la part de l’élève , permet d’activer une activité , ou proposer un délai pour « parfaire » la formation ;et ne pas laisser de côté des connaissances non acquises , au risque de rencontré au cours suivant un  blocage qui sera plus difficile à « débloquer » .

T:  3ème  décision :

Tout est faux à 80 % : (note proche de 0 /20) :

 3ème  décision :  l’élève stoppe momentanément la progression .

Phase de négociation entre l ’ élève et le professeur .

Attention : respecter le choix de l’élève !.Il faut lui laisser le choix , celui  de réussir  ou de l’échec.

Au professeur : Ce logiciel permet à celui qui le veut de redescendre de niveau  pour mieux repartir. Cela à tout moment . vous pouvez  gérer , un parcours individuel de formation.. Vous devez répondre à une demande de l ’ élève .

 

INFO PROFESSEUR : Cas particulier :Tout est faux à 80 % :

Prendre l’élève en particulier : ( recherche de la cause de l ’ échec) .

Il faut  lui  demander son classeur .

Voir avec l’élève les documents qu’il  possède :  s’il possède la totalité des documents  prendre la décision de refaire  ou revoir  l’auto- correction des travaux  d’auto- formation ,immédiatement , le soutenir et le guider , l’interroger  , à lui de vous  « expliquer » son échec.

Chaque leçon  peut - être travailler chapitre par chapitre  ( il faut découper le devoir en plusieurs parties et mettre  une note par chapitre , le temps d’un devoir ne doit pas dépasser 15 minutes.)

En fonction de son avancement  et pour chaque chapitre  , si l ‘élève travaille seul , lui - donner à lire ou travailler  les cours « info - plus » qui sont  accessibles à partir du CD interactif .

Pressez  l’élève ,mais il faut  lui donner le temps de pouvoir , ou vouloir ,comprendre . cela peut durer plusieurs séances .C‘est souvent le temps qui est nécessaire pour  redonner confiance à cet élève . Surtout ,  fixez un rendez - vous ,  pour « obliger » l ’ élève  à passer une épreuve  de remédiation « comptant dans la moyenne » chapitre par chapitre .

Prendre les documents de « remédiation » et privilégier  l’acquisition des savoir .Il faut faire un devoir  sur  les savoir. (Contrôle)  par chapitre.

 Si vous ne percevez aucune avancée positive  alors proposé un travail de remise à niveau par chapitre. 

Et, signalez le cas à l’organise de formation .

Si rien n’y fait ; le retard «  en connaissances non - acquises » semble important : alors passer à une autre étape :

Nous somme dans une stratégie de « pédagogie de la réussite », le temps n’a plus d’importance , il faut progresser et réussir à valider chaque objectif visé .

Il faut donc proposé à l ’ élève de « recommencer tout » et  qu ‘il doit faire  la remise à niveau 1   ( mettre de côté ,provisoirement , le programme prévu initialement , il sera repris après cette mise à niveau )

Dans les premiers objectifs  de base , l ‘ élève va devoir apprendre  des « savoir déclaratifs » et des « savoir procéduraux ».    ( Par exemple : définir un nombre , un chiffre ;une égalité , connaître et réciter les tables de l’addition , de la multiplication , savoir poser une addition , une soustraction , une multiplication ; poser et faire des divisions simples ; …….).

 Si l’élève refuse ce travail ( par ailleurs noté) il n’y a pas d’évolution possible , alors l’organisme de formation devra prendre la décision de maintenir ou pas l’élève dans ce processus de « non - formation » .

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

E) Parcours type pour une formation individualisée .

 

 

 

Prendre un dossier.

 

Travail d ’

ð

Auto - correction

ð

apprendre

ð

Epreuve

Début

formation

 

  Auto -

 

 

 

 

 

ò

ò

Feed  back

formation

 

 

correction

Lecture

ó

Avec aide au choix

 

Complément de formation

çç

mauvais

ç

êbonê

Rectangle à coins arrondis: Faire des « aller et retour » « questionnaire / cours »  et rédiger .

 

 

 

. ê

remédiation

è

 

Correction

 « Bon »

è

Objectif suivant ! !

 


 

F) Présentation d ’un cours interactif :  Intérêt : remédiation systématique lorsque vous « ouvrez » un « cours » ; vous accéder directement à l’information  « cours » ; un menu vous  propose : plus de 11 autres sources d’informations.

   Lorsque vous  « imprimez » ; vous obtenez un dossier contenant le cours et les travaux d’auto - formation qui prépare aux devoirs « Contrôle » et « évaluation » notés.(ce sont les contrats de formation , à se faire valider)

Cliquez sur la boule 

verte !  pour plus de précision sur l ’ inter activité d’un « dossier - cours ».

Pour « exemple » de cours  « cliquez ici » et « imprimer »

Remarque :l’ensemble des « cours de formation  » sont  imbriqués dans un système « architectonique » mettant en lien (par 150 000 liens) environ 600 objectifs de formation différents (soit » 10000 pages papier ).

Zone de Texte: Autre cours

Ce logiciel contient plus de 1000 objectifs de formation ,donc plus de 500  dossiers « cours » accessibles  par des  liens  interactifs . ( Disponibles immédiatement  en  lecture  à l’écran et pouvant être   sortis  sur imprimante) .

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


G )  DOMAINES / MODULES / OBJECTIFS .  REFERENCIEL.

 

 

Le référentiel .

Les domaines sont : le calcul numérique , l’algèbre , la géométrie plane , la trigonométrie.

 

 

 5    Domaines

 3 listes :   22 Modules + 3 facultatifs

listes pour :        100  objectifs

Le calcul numérique.

Voir :

- 1°) listes tests/cours/ devoirs :

-    Liste  des cours .

- Liste avec choix dans la chronologie

Liste I ) Mise à niveau calcul numérique..

Liste II ) mise à niveau géométrie.

l’algèbre

Liste III )Calcul numérique et algèbre : ( 44 )

la géométrie plane

Les fonctions :

Liste IV) Géométrie plane et analytique . ( 23 )

La trigonométrie

Les statistiques

 

 

 

 

Feuille « suivi groupe »

Programme « suivi»

 

 

Voir :  CD élève :

 

 

 

H )  PRODUCTIONS ECRITES ( Ici info sur :devoirs , contrôles , évaluations, …..)

Info sur l'évaluation et le contrôle

Définitions  des principales productions « écrites »  entrant dans un processus de formation:

Listes des travaux  (devoirs écrits) qui vont authentifier et garantir la qualité de la formation : (Une épreuve d’examen, qui n’est pas fournie avec le CD  , confirmera  ou infirmera !  )

Suivant les difficultés  que peuvent rencontrer la personne en formation,il lui sera proposé des travaux, qui le mèneront à la réussite .

Liste des DEVOIRS  (écrits) qui peuvent être  proposés  en formations:

Ces devoirs sont  disponibles  (ainsi que leur corrigé) ,Ils sont au nombre de 9   (IX.)

I ) Tests  d’entrée : voir les épreuves des cours ou leçons « pré requis » ( sur CD)

Sans intérêt

 

II )  Devoir Diagnostique  ( tests )

Sans intérêt

Devoir  Diagnostique L tests.  Peut être utilisé en auto - évaluation

Un test permettant de savoir faire ce que l’on devrait connaître à la fin de l’étude du cours est proposé . Le corrigé est consultable .Beaucoup de personne aime se tester ! ! ! ! !Ce travail  doit donc  être considéré comme une activité ludique .Elle ne certifie rien .C’est une activité purement personnelle , dont la mesure des performances ne comptera pas. Il n’aide pas à entrer en formation. parce qu’il sert à mettre en évidence ce que l’élève sait faire et non ce qu’il ne sait pas faire ..

Ce devoir peut porter sur :

-          une évaluation de compétences  ( Ce travail  porte sur les « savoir - faire »)

-          une évaluation  sur le développement des capacités   à apprendre et mémoriser ( Ce travail porte sur les « savoir » , sur l’acquisition  et la capitalisation des savoir déclaratifs sémantiques et les savoir  déclaratifs procéduraux) en vue de développer d’autres capacités , pour d’autres savoir - faire .

exemple : rendre irréductible une écriture fractionnaire.

Ÿ

III )  Devoir auto - formatif    / Devoir prédictif ( il sert de base à un devoir sommatif )

Premier devoir.

Devoir  Auto  - formatif  ( intégré au  cours) , il sert  d’outil   d’auto - évaluation , à utiliser pour connaître son niveau d’acquisition des connaissances pendant l’apprentissage de la leçon .

Cette activité  d’auto - formation a pour but d’aider  celui qui se forme à travailler le cours  , à l’aider dans la lecture du cours , à l’accompagner dans la compréhension du texte ,   à  montrer (par un questionnement )qu’il faut « comprendre » ce que l’on doit savoir et savoir - faire dans la leçon.

C’est une activité d’investigation mise à la disposition de celui qui se forme .

Ce devoir  se divise en deux parties :

Une partie est un questionnaire , il  interroge  sur l ’ acquisition  et la compréhension des  savoir ( devoir appelé « contrôle »).

L’autre  partie porte  sur  la mise en œuvre des savoir et la maîtrise des  savoir - faire  ( ce sont des exercices types  et  des situations  problèmes  ,ce devoir est appelé « évaluation »).

Il doit être utiliser  pour être aidé dans  un travail de recherche  personnel  ,. Il est à faire sur feuille .

             Il prépare  l’élève à  abordé au mieux   le cours magistral du professeur, il aide à identifier ce qui est su , et nommer ce qui n’est pas compris .

Ce devoir doit être corrigé :

Sa correction peut se faire de plusieurs manières :

-          en continu avec le formateur.

-          En consultant le corrigé  qui est accessible dur le CD .

-          Lors du cours magistral ( résumé du cours écrit )  ou  lors d’une  lecture du corrigé.( en cas de difficulté passagère , vous interrogez le professeur, des informations complémentaires peuvent vous êtes données)

Remarque : le devoir sommatif est extrait du travail d’auto - formation, il est donc important de mener à bien  ce travail de préparation  et de correction .

Le travail d’auto - formation  permet à chaque élève de s ’ auto - évaluer , donc de connaître son niveau et par conséquent d’anticiper  sur la valeur de ses résultats   au devoir sommatif .( qui est lui , il résumé du travail réalisé en auto - formation)

Ÿ

IV)  Le devoir formatif « ponctuel » .  ( le sujet est remis à l’élève afin qu’il puisse le préparer)

Deuxième devoir.

 

Lorsque le travail auto formatif a été fait et montré , lorsque les explications complémentaires ont été données , en particulier , à chaque élève , pour l’aider à  combler les lacunes ou les incompréhensions ; lorsque tous les types d’exercices sont « réussis »  , tel qu’il est décrit dans le référentiel. On remet à l’élève , 8 jours avant le devoir en salle , le devoir type qu’il passera.

« le devoir est  ponctuel » : lorsque le cours ne traite que d’un objectif de formation. ( exemple : connaître la table des huit ou tracer un angle de x degré )

 

Le devoir est sommatif si le devoir porte sur plusieurs chapitres de leçon . Exemple : connaître les tables de multiplication , ou « savoir tracer la médiatrice d’un angle », ou « résoudre une équation du premier degré à une inconnue » .

 

Ce devoir formatif est destiné à contrôler que ce qu’il faut retenir est  « appris » ;( c’est le contrôle :  on compare si ce qui est appris est conforme à ce qui devrait être su . Il répondre à des questions , construire ses réponses , vérifier que ce qui est écrit est exploitable par une autre personne qui n’a pas le questionnaire. (On vérifie que l’orthographe n’ entraîne pas des fautes de sens) .

 

« L’évaluation »  contenue dans ce devoir permet de vérifier que celui qui a appris à compris et est capable de transférer ces savoirs dans des savoir faire.

 

Un devoir formatif est un devoir qui sera complété ou repassé intégralement pour ce qui est du contrôle.

Un devoir formatif est donc corrigé et doit faire l’objet d’une formation « particulière » puis d’un rattrapage qui va permettre de vérifier que les incompréhensions ont disparues , que  les manques ou lacunes sont comblés  .

 

Le contrôle reste le même (même question), pour l’évaluation ,les exercices types restent les mêmes , seuls changent les chiffres des données numériques.

 


 

V ) Devoir sommatif ( par leçon) .

Il peut être utilisé comme devoir « prédictif » .  ( Certains diront « tests ») afin que l’élève puisse mesurer ce qu’il sait et sait faire avec ce qu’il faut savoir et savoir faire , à la fin , lorsque le cours ou la leçon a été étudiée « sérieusement » . et contrôler que l’étude à été menée complètement .

Dans chaque cas, le sujet est remis à l’élève afin qu’il puisse le préparer.

 

Ce devoir reprend l’essentiel et l’ensemble des savoirs à retenir  et tous les  savoirs faire  à traiter et réussir dans une leçon.

 

A la grande différence des tests ; ce test « particulier » ne porte pas que sur des savoirs faire , il porte aussi sur  les savoirs déclaratifs ( objets ou procéduraux).

 

Les questions de cours portent sur les définitions , la reconnaissances  des symboles ,……, les procédures (ordres chronologiques) qu’il faut connaître pour « mettre en œuvre » ;……………..

 

Warmaths  propose un  devoir  sommatif  (test)  de type prédictif , les valeurs numériques peuvent changer ,les questions de cours restant les mêmes.

 

 Devoir sommatif formatif . : Il y  a un devoir formatif par leçon.

 

Ce devoir est  obligatoire par celui qui veut se former et faire valider sa formation , dans chaque leçon du programme.

 

 La date de passage de ce devoir est fixée le jour où l’élève prend le dossier cours , dans un créneau  compris entre  15  à 22 jours d’apprentissage  .

Par  exemple : le dossier est pris  le 2 janvier  , le devoir devra être passé entre le 23 et le 30 janvier .

Après cette date , une stratégie , devra être trouvé, dans tous les cas , l’absence ou le refus de passer ce devoir , entraîne une suspension de la progression .

la note  de 00 / 20 est donnée , suspensive , ou  effacée , ou cumulée , en cas de  rattrapage . ( cela dépend de la raison du non passage de l’épreuve ).

Si le niveau est atteint .l’ensemble des connaissances sembles être maîtrisée , alors passer  au dossier suivant .Sinon voir les deux devoirs ci - dessous .

Ÿ

VI ) Devoir  de médiation  « contrôle »

 

Devoir  Formatif  « Contrôle : savoir » ;   ( * remédiation)

Ce devoir  est destiné  à être utilisé  dans le cadre d’une médiation du devoir sommatif dont les résultats n’ont pas été jugés satisfaisants . (c’est un  rattrapage )qui porte exclusivement  sur tous les savoir abordés dans la leçon .

Ÿ

V II ) Devoir  de médiation  « évaluation »

 

Devoir Formatif «  Evaluation   savoir faire »  (* remédiation)

Ce devoir  est destiné  à être utilisé  en complément du devoir ci-dessus , dans le cadre d’une médiation du devoir sommatif dont les résultats n’ont pas été jugés satisfaisants . C’est un  rattrapage  qui porte exclusivement  sur les savoir - faire abordés dans la leçon. .

Ÿ

VII I) Devoir de synthèse .

 

Les devoirs de synthèse  (c’ est  en général l’ étude et une résolution d’une  situation - problème )  doivent reposer sur  la recherche d’une solution faisant appel à des  modes de raisonnement   l’hypotético - déductif .

On  ne peut  les donner  que  si l’on a vérifié que les savoirs déclaratifs et les savoirs procéduraux sont acquis . dans l’ensemble des cours concernés par cette étude .

 

 IX ) Devoir certificatif ( Epreuve  diplômante) :

Ÿ

Devoir certificatif : (* remédiation ) Ces devoirs sont des épreuves qui sont critériées par un référentiel . Elles sont  passées et corrigées et validées en  cas de réussite,au cours de la formation. Par capitalisation la somme de ces épreuves validées  peuvent donner droit , directement ,au diplôme , sans passer l’épreuve de fin de cycle.

INFO : Aux personnes qui ont opté   pour  une formation en Contrôle Continu et l’obtention  du diplôme par  Unités Capitalisables :

Le logiciel contient toutes ces épreuves types . Elles peuvent être utilisées comme telles , ou il suffit de modifier les valeurs l’énoncé  pour  obtenir de nouvelles épreuves .

Ÿ

TOUS les travaux écrits , ci - dessus  peuvent être réutilisés ( intégralement ou par parti ) pour effectuer un « rattrapage noté » .

Quelques définitions :

=  Pré requis : le logiciel donne accès, pour chaque leçon , à des  leçons  qu ‘ il faut évidemment avoir fait avant d’entreprendre l’étude de la leçon abordée. Ce sont , des activités  de lecture ou d’études ( qui contiennent elles aussi des devoirs qu’il faut savoir et savoir - faire ) . Ces pré requis peuvent servir de tests d’entrée en formation.

Dans le meilleur des cas  , le minimum de travaux  à exiger sont les devoirs :

III )  Devoir auto - formatif.  ( suivi d’une auto - correction )

IV ) Devoir sommatif ( par leçon)

 

Cliquer  ici  pour avoir un compléments d’informations :

Liste des activités de productions écrites  en niveau V  :

Devoirs Contrôle Continu et travaux

 

 

i  Types d’évaluation à proscrire ( et qui sont ,malheureusement, trop utilisées en formation initiale )

Le type d’évaluation à exclure et qui n ‘est  pas une évaluation formative ; sont tous les devoirs dont le contenu  est établi de façon aléatoire .En tout cas , ces devoirs ne doivent pas être réutilisés d’une année sur l’autre , c’est malheureusement souvent le cas , au risque de voir les «élèves » prendre  chez les anciens élèves , les corrigés de l’année précédente . Ce qui fausse l’analyse de la performance de ces élèves

 

Il faut se rappeler qu’il faut « donner du temps au temps dans l’apprentissage d’une leçon » .


Descriptif  du processus du suivi  d’un  individu  dans le travail d’un objectif :

 

Entrée ; Prendre un dossier.

 

Travaux

 D’auto -

Formation

 Sur les savoirs et savoirs faire

ð

Auto - correction :

Sur CD ou papier .

ð

Auto - évaluation :En prenant appui  sur le devoir type « prédictif »

 ð

Reprise du devoir type « prédictif » Devoir sommatif

TESTS diagnostiques

 

ò

 

Lire le

«  Devoir prédictif »

ó

 

ô

 

ò

 

ê

 

 

ç

 

Auto - évaluation

 

correction

Remédiation sur les pré requis : faire les travaux et devoirs correspondants

ç

Si  problème , redescendre de niveau ,prendre « l ‘objectif précédent » ou le ou les objectifs pré requis .

ô

 

ê

ê

 

çç

çççç

Complément de formation

ççç« mauvais »

 Devoir de remédiation :

Contrôle et/ou  évaluation tirés    des travaux formatifs

 

bon

ê

èè

èèèèè

è

èèèèèè

Evaluations certificatives.

Si  diplôme délivré en

CAP UC

 

 

 

 

6 ° )   - LES MOYENS

 

 

Les locaux :  Gestion de l’espace :

Un lieu de formation ( salle pour cours magistral )

Une ou  des lieux d’auto formation  ( salle découpée en zones )  , pour travail  seul ou  en groupe , accessible sans limite de temps , pour diffusion d’informations ( papier ou par multimédia ou aide personnalisée  avec un professeur ou formateur  )

Un  lieu d’évaluation .( avec une personne chargée de faire passer  les évaluations , de les collecter , et de ventiler les documents aux professeurs concernés , pour ce qui est des devoirs formatifs  , de les remettre à un  évaluateur  qui est chargé  de la correction et du report des résultats , dans le cas d ’ évaluations certificatives .).

 

Le logiciel « FORMATH » doit être  installé sur les postes , ou sur le serveur intranet de l ‘ établissement .

 

Matériel :

Matériel informatique.

Pour le formateur : un  ordinateur + vidéo projecteur .

Pour celui se forme : accéder au site pour consulter ‘seul » les informations qu’il a besoin pour s’auto –corriger , pour compléter ou approfondir ;…. .

 

Attention !! l’écrit est le moyen de communication utilisé . ( Ce qui se comprend facilement : tous les sujets sont rédigés pour et par « écrits » et remis aux candidats). Le candidat doit lire , savoir écrire , présenter et rédiger pour être « compris » !!!!!!!!! 

Pour ce qui concerne  les documents  « papiers », Il faut :

Une imprimante par salle. (plus les consommables) .

Une machine pour reprographie .pour diffusion en grand nombre..

Des  armoires, des casiers  ou classeurs pour ranger , classer , ces documents  papiers .

 

7 - CONCLUSION.

 

La pédagogie de la réussite; repose essentiellement  sur « la formation individualisée dans les activités d’apprentissage et la remédiation suivi de rattrapage  » . Ce doit être aussi  le suivi , l’accompagnement et l’aide  personnalisé  dans  « les apprentissages ».

 

Le maître : Il doit  savoir analyser et comprendre l’erreur pour s’en servir de tremplin pour poursuivre l’étude entreprise.

 

Lorsqu’un devoir est raté , il faut pouvoir « offrir »  une nouvelle chance à celui qui se forme  de le réussir. Chaque devoir doit pouvoir être rattraper , après qu’une information ou formations complémentaire ait été proposée.

 

La méthode utilisée pour réaliser  cet "atelier" de développement cognitif  en vue de permettre  l acquisition des savoir et leurs mis en œuvre ( en mathématique ) .

repose sur  un ensemble de pratiques. « pédagogiques » intimement imbriquées et mêlées entre elles  :

          Ces pratiques sont :       

  • C’est un enseignement pré - programmé:
  • c’est aider à  apprendre à apprendre:
  • c’est la pédagogie du contrat:
  • c’est une pédagogie par objectifs:
  • c’est une pédagogie individualisée
  • c’est une pédagogie différenciée:
  • c’est une pédagogie qui prend en compte de façon positive l’erreur :Les corrections des préparations des devoirs  sont remises systématiquement pour analyse en compréhension de l'erreur si elle existe.
  • c’est une pédagogie de la médiation: .Aucune progression dans la formation ne peut se faire sans ces épreuves de validation mais ces épreuves peuvent toujours être repassées.
  • c’est une pédagogie de l’accompagnement: L'intégralité de la formation est jalonnée par des épreuves formatrices auxquelles il faut  obligatoirement satisfaire.
  • C’est la  pédagogie de la remédiation : à chaque objectif - cours ou chapitre  est proposé une mise à niveau  , des accés à  un ou des pré requis ;  les travaux sont à utiliser pour effectuer un remédiation
  • c’est la pédagogie de la réussite.

Principe de la pédagogie de la réussite :

1- Positiver :  Penser et croire que l’élève peut s ‘il le désire atteindre le niveau qu’il lui est fixé .

2- Pratiquer comme  ci dessous :

  - Commencer par la mise à niveau des bases avant d’attaquer le programme proprement dit.

  A chaque leçon : Donner un cours de  formation ( écrit ou verbal)  ;donner les travaux permettant l’ auto - formation et  l’ auto - correction des travaux personnels , qu’il faut obligatoirement faire ; pendant cette période d’apprentissage faire de l ’ aide personnalisée en cours d’apprentissage ( proposer la  mise à niveau ); après ces travaux :  estimer  le niveau atteint (donner les devoirs  portant sur les avoirs et savoirs faire ); faire la correction ; analyser de la correction ; en cas d’échec  ou d’erreur : compléter cette formation ; proposer une remédiation ; et valider  si les exigences définissant le niveau sont  atteintes .

 

 

 

8 - CHARTE  pour la  réalisation une  formation individualisée :

 

Se former c’est  « vouloir s’approprier des nouveaux  savoirs et savoir- faire » et c’est  devoir  passer une épreuve  (ou plusieurs  fois la même) qui permettra de constater que l’apprentissage est   réel et satisfaisant ».

Pour chaque information « cours », ces nouveaux savoirs et savoir-faire doivent être clairement identifiables, définis et déclarés à celui qui se forme. (On remet une sorte de contrat minimum qui est un devoir à passer et à faire valider ).

Entre le moment où l’information « cours » est donnée et le moment où l’on confirmera et validera que l’objectif est intégralement atteint , se déroule   la phase d’auto - formation ,d’auto- évaluation , de d’auto - régulation  , et de premier devoir.

 

     Début : INFORMATIONS

    AUTO - formation avec aide du formateur

Fin de la formation

Information 1 : Cours

Information 2 :  « contrat »  liste de l’ensemble des exigences qui  valideront la formation.

 

 

    «les APPRENTISSAGES »

- Prendre appui sur la liste des exigences.

Information 3 : le corrigé remis pendant la phase apprentissage,

 -Après un premier devoir « non validé entièrement » prendre le corrigé et l’utiliser comme outil de régulation dans la progression de l’apprentissage :

 AIDE personnalisée : sur les méthodes de travail; complément de formation, mise à niveau ,dialogue ; médiation ; rattrapage)

Epreuve et correction:

Validation du niveau ,

 

Sinon : reprendre le complément de formation, jusqu’à la validation..

 

L’épreuve peut être passée plusieurs fois !!Une progression doit être constatée entre chaque passage.

 

Le contrat (tant qu’il  n’est pas validé) est réutilisé (seuls les chiffres des savoir -faire sont susceptibles d’ être changés)  . Il   est alors réutilisé  comme «  outil de régulation » (elle situe celui qui se forme, dans la performance atteinte, elle montre ce qui est su et ce qui reste à savoir et savoir-faire) pour parvenir au niveau.

La progression d’en l’apprentissage doit continuer, à partir des  résultats obtenus c’est un nouveau départ  dans l’ apprentissage, lorsque cet apprentissage est supposé complet , un devoir de médiation est passé.(la validation doit être obtenue)

 

Conditions à remplir pour qu’une formation soit dite « individualisée » :

 

Elle doit pouvoir s’effectuer pendant tout le cycle de formation.(nécessite une banque de données de tous les cours ou leçons à traiter )

 

Elle définit  clairement et entièrement les objectifs à atteindre : (savoirs et savoirs faire qui seront validés), la chronologie et les échéanciers établis pour un cycle de formation type.

(Nécessite une banque de données inter actives de tous les cours ou leçons à traiter et pré requis)

 

Elle nécessite un suivi individualisé.( respect d’un échéancier)  .(Nécessite une banque de données de tous les  travaux  et leur corrigé des objectifs - cours ou leçons à traiter )

 

Un contrôle continu individuel  doit être organisé et prévu, pour évaluer et valider les acquis.(échéancier) dans les apprentissages . A tout moment un bilan des acquis doit être communiqué à ceux qui sont en droit de le demander. (organisme formateur, organisme financier, celui qui se forme, celui qui forme.)

 

Une certification, en cours de formation, si elle se fait, elle doit avoir lieu hors horaires de formation et apprentissages, le formateur ne devant pas être impliqué.

 

Elle rendre disponible,à tout moment  et  dans son  intégralité, les informations cours.( sur papier ou CD ROM) : pendant ; avant ; après.

 

Elle doit rendre disponible et à tout moment :

-          Les informations qui sont identifiées « pré requis ». (Pré requis : Ce que l’on aurait dû savoir et savoir faire avant de travailler un cours, leçon ou objectif -cours). 

-           et les informations complémentaires nécessaires à la compréhension.( dont les activités interdisciplinaires) 

 

Elle individualise et personnalise l’aide, « en ligne ». .(nécessite une banque de données de tous les cours ou leçons à traiter , « avant » la leçon …. )

 

Elle doit gérer l’hétérogénéité.

 

Elle doit viser à l’homogénéisation : c’est à dire faire acquérir et  valider à tous les individus d’un même  cycle, un tronc commun de connaissances.

 

Les cours « magistraux » ne doivent s’adresser qu’à un public dit « homogène ». C’est à dire que chaque individu constituant le « public » à qui l’on veut s’ adresser , possède les connaissances pré requises en  terme de capitalisation des savoirs et   leur maîtrise   (savoir - faire). Ces connaissances doivent  être communiquées  et  identifiées avant chaque intervention « cours- magistral ».