Vers sommaire sur les travaux formatifs

 

A quoi sert le devoir formatif ?  Etude des résultats ; analyse ; résultats escomptés….

 

Pré requis : les travaux auto –formatifs : Pourvoir  s’ auto contrôler et s’auto évaluer ..

 

LE DEVOIR FORMATIF.

( comprend  deux épreuves indissociables : un contrôle et une évaluation)

 

Le principe fondamental de la réussite « scolaire » passe  par la validation  « des apprentissages »

  

 

 

 

SOMMAIRE.

 

 

 

 

1.      Réussir « ses  apprentissages » pour réussir le  devoir formatifs en 4 points.

 

 

 

 

2.    le devoir formatif :  Préambule .

 

 

 

 

 

3.      Le devoir formatif :  approches théoriques …….

 

 

 

 

 

4.     Présentation de ce que doit être un devoir formatif.

 

 

moulinN°3 05 2004

 

 

Le devoir formatif : un contrôle et une évaluation.

 

 

«Comment élaborer un devoir formatif »

 

Les différents types de travaux qui servent à positionner ….. :

 

►►►Le devoir « non formatif » inexploitable en apprentissage.

 

 

 

INFORMER ?  ou FORMER ?

 

 

 

Comment préparer un devoir formatif ?

 

 

 

Notation du devoir formatif et les prises de décisions……..


 

POUR REUSSIR UNE FORMATION ; IL FAUT : FORMER   ; VALIDER ; CERTIFIER

 

1.           Pas de devoir formatif sans préparation avec l’aide des  travaux auto –formatifs : Pourvoir  s’ auto contrôler et s’auto évaluer ..

 

 

 

 

 

 

 

CE QU ‘IL FAUT SAVOIR SUR :

« VALIDER UN APPRENTISSAGE C’ EST REUSSIR LE DEVOIR « ponctuel » FORMATIF  ou  LE DEVOIR SOMMATIF FORMATIF. »

 

Le passage du «  devoir formatif  » est  un moment  important   dans l’activité d’apprentissages à «se former ».Il sert à mesurer l’écart entre les résultats obtenus et les résultats escomptés.

 

On peut alors connaître la somme de connaissances acquises, identifier les erreurs. Il devient alors possible d’orienter les activités d’apprentissages  qui vont permettre de compléter les manques , corriger les erreurs  ou compenser les lacunes , pour ensuite reprendre de nouveau ce devoir formatif , le repasser de nouveau ,  jusqu’à ce que la formation soit validable.

 

Dans le cadre d’une formation, ce devoir  ne doit pas  être présenté et être utilisé comme une sanction « à un travail non fait ».

 

Les  apprentissage « entrepris »  pour l’étude d’un objectif sont terminés lorsque le devoir formatif  a été entièrement réussi.

 

Pour un professeur conduire une formation en formation  et  assurer  le suivi  individualisé ,  en mathématique,  c’est donner , en même temps,  une information cours et  deux  types d’ épreuves à  préparer  l’un appelé « contrôle »  et  l’autre  « évaluation ».

 

Dans un délai « négocié » il doit faire passer ces épreuves  sous surveillance , à chacun des  apprenants dont il a la charge ( pas obligatoirement au même moment ) .

 

Le professeur  va ensuite prendre appui sur les erreurs constatées dans le devoir pour personnaliser l’aide et  réaliser des activités de médiation et rattrapage qui devront mener à la validation  de l’étude du cours , une fois que ces travaux sont  jugés « réussis » .

 

 

 

 Ce devoir doit permettre de contrôler que «si  ce qui doit être su »  a été appris et il doit évaluer et  si les résultats sont conformes  ils sont alors valider ( toutes les compétences visées sont atteintes . (voir le niveau à atteindre dans le référentiel).

 

Pour une même leçon , le niveau à atteindre  c'est-à-dire  le  niveau de mise en œuvre de ces savoirs « à acquérir  », pour valider la formation visée sera différent .

 

Ainsi dans le cadre scolaire , pour passer de la primaire au secondaire , on passe successivement par le niveau  VI , V  , IV ;  la plupart des leçons abordées sont vues ,les objectifs visés sont  bien évidement différents.…...

                                                                                                                              

 

La première  partie n’est  pas une évaluation mais un contrôle  et   L’ évaluation formative est la deuxième partie  du devoir formatif .

 

Pour un professeur conduire une formation en formation  et suivi  individualisé ,  en mathématique,  c’est donner une information cours et donner « à préparer »  ces deux épreuves. Dans un délai « négocié » il doit faire passer ces épreuves en classe . Il va ensuite prendre appui sur les erreurs constatées dans le devoir pour réaliser des activités de médiation et rattrapage .

 

La  formation individualisée ( intègre le suivi individualisé ) ne peut être  effective et  réalisable que si l’on a  clairement  identifié et listé le contenu des savoir et savoir faire qu’il faut capitaliser , au fur et à mesure de l’avancée dans l’acquisition de ces connaissances .

 

Le  programme de formation est connu il doit être découpé en « objectif -cours » ou « chapitre de leçon » ,.

 

Pour chaque étape  on  définit  l ‘ objectif  à atteindre et les compétences à atteindre.

 

Pour chaque objectif cours  et  en prenant appui sur les compétences visées, on  liste    l’intégralité des  savoirs  à capitaliser  et « savoir - faire » qui devront maîtrisés et faire l’objet d’une validation.

 

 

Après ce travail , Il est possible d’élaborer pour  chaque objectif , pour chaque niveau , des travaux auto formatifs  qui intègrent  le devoir formatif .

 

Les travaux auto formatifs et le devoir formatif  jouent le rôle  de contrat , qui définit  les maxima  de savoir et savoirs faire  à posséder en fin de l’étude  et le minima à atteindre pour se faire valider.(compétences)

 

 

Ces contrats sont  communiqués  et  donnés :

 

Les travaux auto formatifs sont remis :

 - avant la formation (pour l’informer celui qui va se former sur ce que l’on veut qu’il soit su et appris).

-  pendant la formation : il sert à accompagner celui qui se forme dans ses apprentissages, il faut apprendre et s’entraîner à réussir le devoir.

 

Le devoir formatif :

-  Il doit  vérifier si l’ apprentissage est correct et si le niveau  de savoir est  acquis et  si les savoirs faire  sont   maîtrisé . 

Ce devoir est un travail de récitation et de réalisation , c’est une répétition , par écrit des travaux précédents.

 

- il est réutilisé , en rattrapage ,  pour compléter l’ apprentissage en formation complémentaire. (en cas de  renégociation) .

 

Ce contrat  est toujours  réutilisé.

 

En général, un objectif  (2)   se situe  après un objectif (1)   et  avant un autre objectif (3) . L’objectif (1)  est, après avoir été traité, un objectif  « pré requis » (4) pour travailler un autre l’objectif  immédiatement  supérieur. ( on parlera de « savoirs procéduraux »)

 

 

 

Sommaire :

A )

Ce qu’est  l’apprentissage   en  « formation ».

 

B)

Ce qu’est un devoir formatif  : l’importance du « contrôle »  et de l’ « évaluation »   en apprentissage.

 

C)

Exploitation des résultats pour mettre en place un dialogue , pour réussir.

 

 

 

 

 

A ) L’ apprentissage en  formation est la conjugaison de deux activités : 

 

En formation , on mène en simultané une activité auto formative et des épreuves de mise en situations pour préparer et réussir le devoir qui validera l’apprentissage mené dans l’étude d’un cours.

 

-        Activité Auto formative :

 

 L’individu est face à de nouvelles connaissances à acquérir, il doit capitaliser de nouveaux savoirs  et il doit savoir exploiter ces savoirs, ce sont des savoirs faire qui se présentent  sous la forme d’exercices ou situations problèmes « à réussir » .

      Les travaux  auto – formatifs :

 Pour guider, accompagner, celui qui va se former on lui remet « un contrat », il contient des travaux auto formatifs destinés  à préparer le devoir (sommatif ou non sommatif ) formatif , qu’il faut  passer et réussir.

 

Ce contrat contient deux types de travaux : un questionnaire portant sur ce qu’il faut « savoir » et  une suite d’exercices types et de situations problèmes  qu’il faut  savoir faire pour atteindre le niveau de compétences visé. 

 

-        L’ épreuve de  validation de la formation :

 

C’est une activité qui  peut être  répétitive , puisqu’elle à pour but d’identifier l’erreur , trouver le complément de formation qui va permettre de ne plus la faire , et de mesurer que la formation complémentaire à permis de corriger l’erreur ) .

 

Remarques :

-        L’activité « certificative » n’est pas une activité « formative ».

-        En phase « auto - formative »  l’apprenant est acteur de sa formation , le formateur  « guide » et « accompagne » et « responsabilise »  celui qui se forme.


LE  DEVOIR  NON - FORMATIF . Le devoir traditionnel : C’est un devoir  « sorti »  du hasard « presque » ;  le professeur « décide » ,  on donne des exercices et des problèmes , plus ou moins en lien avec une ou des  leçons qui auraient était traitées « précédemment » .

 

Ce type de devoir n’ a aucun intérêt si l’on se situe  dans le  cadre « formatif » . Le corrigé ne montrera à l’ élève  qu’il était possible d’avoir bon .

 Ce devoir positionne l’élève par rapport à la classe , un ne position pas l’élève par rapport à un niveau de compétences  qu’il aurait du acquérir  ?

Dans la recherche d’une pédagogie de la réussite on ne peut  rien faire avec les résultats  obtenus par l’élève .

Ce type de devoir aide à faire  un constat d’échec , le temps qui s’est écoulé entre le moment ou le cours à été donné  et  le jour du devoir  est tel qu’il est impossible de trouver les raisons  qui ont conduit l’ élève à l’ échec. 

 

Dans ce type de devoir on ne vérifie pas  si l’élève à « capitalisés »  les savoirs  . Il devient  difficile de  faire  une analyse des erreurs, il  est  donc difficile de proposer  un complément de formation. 

 

B )  Le devoir formatif  et « VALIDATION  formative ».

 

 

 

Le devoir formatif « type »

 

Le devoir formatif ( ou sommatif formatif) est composé de deux épreuves  .

 

Le contrôle

Le contrôle mesure la quantité de savoirs qu’il faut  capitaliser.

 

L’ évaluation

L’ évaluation permet «d’ estimer » ou mesurer  le niveau de compétences   ( savoirs - faire) . Elle sert  à évaluer le niveau de mise en œuvres  des « savoirs acquis », ou elle permet d’évaluer le degré de  maîtrises de ces savoirs..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Légende :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quantité de savoirs à capitaliser ( C)

 

 

Quantité se savoirs faire (exercices types à réussir) en lien direct avec les savoirs à maîtriser..( E1)

 

Quantité de situations problèmes à traiter.

( E2) .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On donne un devoir :

 

Un élève passe ce devoir :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci dessous :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réussite optimal du devoir

 

Résultats après avoir passé une fois de devoir :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« C » non validé

« C » validé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C

E

 

 

 

 

C

 

 

Rattrapage :

Devoir validé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaire :sur l’analyse des  notes obtenues en devoir formatif .

Si le devoir formatif  est  conforme  à ce qui doit être demandé à l élève ,  le niveau étant défini  dans les  textes. On peut dire que :

10 /10 : avec cette note l’ élève à le niveau , il est situation d’excellence pour entrer en formation  dans  la leçon de niveau supérieur ou  pour entrer dans la classe de niveau immédiatement supérieur .

 

 S’il a 7 /10 : il y a peut -être un sentiment d’avoir réussi . Il manque 3 points, il faut compléter la formation , parce  ce que ce  déficit de connaissances  sera une  source de problèmes lorsque  l’élève devra franchir un palier supérieur.    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

50%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qu’est une situation de réussite:

 

Avoir des connaissances : c’est posséder (par  capitalisation )  des savoirs déclaratifs   et savoir mettre en œuvre ces savoirs.

 

Réussir c’est en fin de formation avoir acquis de nouvelles  connaissances .

 

 

A la fin de l’étude de chaque leçon il faut  contrôler  si les savoirs sont capitalisés et  évaluer le niveau de mise en œuvre de  ces savoirs . ( on appelle cela : évaluer des savoirs faire ou évaluer des compétences).

 

Le manque de capacités cognitives  va entraîner un déficit de connaissances.   

 

Schéma 3.

Ces connaissances sont de deux ordres : des savoirs à capitaliser   et des savoir faire à réussir  (dans ce chapitre on vise des  compétences qui permettent  de mesurer le niveau de performances sur la  mise en œuvre  des savoirs déclaratifs)

 

Devoir formatif « exhaustif »

 

Exemple : résultats obtenus après un premier passage du devoir formatif.

 

L’apprentissage sera validé lorsque l’apprenant aura capitalisé l’ensemble des savoirs.

 

 

 

 

 

Quantité de savoirs à capitaliser et maîtriser.

 

Quantité de savoirs capitalisés  et théoriquement « maîtrisables »  par l’élève.

 

 

Quantité  de savoirs faire non réussis  !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quantité de savoir faire à réussir !

 

Quantité de savoirs faire réussis  par l’élève.

 

 

Quantité  de savoirs non capitalisés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.      INFO @ ; Sur la façon dont on attribue ou pas une note.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etude d’une leçon :

Le niveau est validé si  l’on respecte les 2 conditions suivantes :

-        atteindre 100% à la capitalisation des savoirs.( arriver en passant une ou plusieurs fois ce devoir  spécifique.

-        Obtenir un minimum de 10 / 20 aux compétences.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EXPLOITATION DES RESULTATS POUR METTRE EN PLACE UN DIALOGUE ET REUSSIR.

 

Exemples : Etudes des résultats  d’un groupe d’élèves ayant passé un devoir formatif :

 

Le devoir formatif est composé de deux parties :  Un contrôle et une évaluation.

 

Remarques : Le contrôle doit faire l’objet d’un rattrapage au cas où la note maximale n’est pas atteinte.( il faut partir de l’erreur pour mettre en place une aide individualisée , à ce niveau d’intervention le rôle du professeur est fondamental )

 

Le graphique 4 montre  les résultats obtenus au contrôle :

Dans la pratique : l’élève qui n’a pas 100% , va reprendre la correction , analyser son erreur , avec l’aide soit d’une personne ou de warmaths, ce travail terminé , l’élève se présente avec ses documents ( devoir raté et le corrigé ) , il convient d’une date de rattrapage. A cette date , à la suite du rattrapage , la correction est immédiate. Si les réponses sont correctes  «  on valide » , sinon l’élève reprend sa correction et complète son ’apprentissage, pour repasser de nouveau le rattrapage.

(si on me demande une note : je note le premier  « devoir contrôle » j’ attribue une note proportionnellement au % de réussite. ( exemple :élève E à 8/20) , après le rattrapage , lorsque celui-ci est validé je donne 20 /20 , et pour le contrôle j’ai alors 14/20 pour l’élève E.

 

Graphique 5 : l’évaluation  , certains réussissent , d’autres moins bien , On montre facilement que la « non » réussite  provient de la leçon non apprise ( ce qu’il faut retenir) !!!!

C’est en corrigeant que l’on va montrer que l’on fait appel à des savoirs , qu’il faut impérativement posséder , mémoriser. !!!!!!

 

 

Mon constat après observation des élèves concernés :

 

 Les élèves  réussissent tous les exercices types , lorsqu’ils ont réussi le « contrôle » .

 

En effet , l’évaluation « évalue » des performances (compétences) qui , généralement font appel  à des savoirs déclaratifs …….

 

Si ces savoirs sont identifiés par le professeur :  il faut prendre une décision.

 

Si l’on oblige pas  l’élève à apprendre , et si l’on vérifie pas que c’est appris , il va y avoir des problèmes pour « appliquer »

 

Si l’élève ne l’apprend pas il faut lui donner la réponse.

 

Exemple simple : pour  réussir une division , il faut savoir multiplier , pour faire une multiplication il faut connaître les tables , « évidemment » !!!!!!

 

 Il ne peut pas y avoir d’évaluation sans que ce travail soit mis en lien avec des « savoirs »

 

 

 

Graphique 4 : Situation : les élèves ont passés un devoir, ils ont été notés sur ce qu’il fallait « savoir ».

STATEGIE : Un complément de formation s’impose , le rattrapage est obligatoire !!!!

On négocie avec l’élève :

-  jusqu’à 14 / 20 il faut repasser  l’intégralité du contrôle .

-  Au dessus de 14 /20 : le rattrapage consistera à ne passer que la partie non validée.

Dans tous les cas , on vérifiera que l’élève à compris en lui donnant un ou des exercices en relation avec les savoirs « appris » !!!!!( voir le rattrapage de l’évaluation )

 

graphique 5 : Situation : les élèves ont passés un devoir, ils ont été notés sur ce qu’il fallait « savoir – faire  ».

 

STATEGIE :On négocie avec l’élève :

-  jusqu’à 14 / 20 il faut repasser  l’intégralité de  l’évaluation .

-  Au dessus de 14 /20 : le rattrapage consistera à ne passer que la partie non validée.

 

Le contenu de l’évaluation : on reprend les exercices mais on change les valeurs des nombres . ( pour éviter que l’élève n’apprenne un résultat par cœur). Souvent , il suffit de changer un chiffre dans chaque énoncé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contrôles .  ( C )

 

+120%

 

 

Evaluations  ( E )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A

B

C

D

E

F

G

H

J

K

L

 

 

 

A

B

C

D

E

F

G

H

J

K

L

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14

12

16

10

08

08

10

14

20

4

18

< 

notes

> 

 

10

6

10

12

16

08

10

12

22

2

16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

B

B

B

B

B

B

B

B

A

B

A

< 

validation

> 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rattrap.

20

20

20

 

20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

moyenne

17

16

 

 

14

 

 

 

20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

STATEGIE : Un apprentissage est efficace s’il prend comme point de départ « l’erreur » :

Le rattrapage rentre dans la stratégie d’aide individualisée . IL va permettre de constater et  peut être valider ( ou pas) l’efficacité du travail de « médiation »  mené conjointement , ( maître et élève) , avec celui qui sait et celui qui ne sait pas encore .

 

 

  LE RATTRAPAGE  après  une aide individualisée est une  activité intégrante des Apprentissages. C’est lui qui va permettre de situer l’élève en situation de réussite .

 

Il faut un entretien individuel et proposer une formation complémentaire individualisée .

Ce travail doit permettre de préparer et réussir  ce rattrapage.

 

Stratégie de motivation  :   le rattrapage peut être peut se ramener à  autoriser  l’ élève à « venir » compléter le devoir « contrôle » le lendemain ou plusieurs jours après le passage de l’épreuve, et peut être avant que le contrôle ne soit corrigé  ou noté ( on lui garantit le 20/20 ) à cette première partie du devoir   . 

 

NOTA : Pour un élève , ce qui motive le travail supplémentaire et le passage du devoir de rattrapage est la note .  Toutes les devoirs passés  (  rattrapage compris)   doivent être notés et compris dans la moyenne .

La note de rattrapage ne peut être que 20/20 : cette note de « 20 »   comptera , lors que le devoir sera intégralement réussi . ( rappel : ce devoir peut être réussi en une ou plusieurs fois) ,ce qui compte est qu’il soit réussi,  indépendamment, d’un délai imparti , parce ce qui n’est pas su est une source de lacunes qui entraîne celui qui n’a pas compris et appris à l’ échec.

Il est facile de montrer que ce qui n’est pas su , condamne à l’échec celui qui n’a pas appris. Il suffit de reprendre le contrôle raté et de donner une exercice d’application qui met en œuvre ce « savoir » .

Par exemple : le premier type d’erreur qui repose sur du savoir déclaratif non appris : c’est  élève qui ne sait pas répondre à un exercice , parce qu’il n’a pas compris l’énoncé .Alors que le calcul , parait simple !!!

 

Graphique : 6 situation : les élèves ont passé (après avoir complété leur formation en remédiation) le devoir de rattrapage « contrôle ».

Ils ont complété le premier devoir « contrôle » et ils ont été notés sur ce qu’il savait .Dans l’exemple , les élèves  G et K  n’ont pas validé le rattrapage , ils doivent compléter  leur formation de remédiation, et « re compléter » le devoir de rattrapage par un autre passage du rattrapage.

 

Graphique  : 7

Situation :dans l’idéal , si le devoir « contrôle » est entièrement validé , il est alors possible de faire un devoir de rattrapage , sur  le devoir « évaluation » .

 

Et intégrer la note dans la moyenne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contrôles .  ( C )

 

+120%

 

 

Evaluations  ( E )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A

B

C

D

E

F

G

H

J

K

L

 

 

 

A

B

C

D

E

F

G

H

J

K

L

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14

12

16

10

08

08

10

14

20

4

18

< 

notes

> 

 

10

6

10

12

16

08

10

12

22

2

16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

B

B

B

B

B

B

B

B

A

B

A

< 

validation

> 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20

20

20

20

20

20

 

 

 

 

20

 

Ratrapp.

 

 

Des exercices peuvent être proposés pour vérifier que les savoirs  ne sont pas qu’ appris , ils doivent être compris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A

A

A

A

A

A

B

A

 

B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le rattrapage la plus part   des élèves ont acquis le niveau .

On redonnera des exercices qui avaient été précédemment « ratés » , pour vérifier que l’étude est « validable ».

Un troisième rattrapage peut être proposé afin que l’élève H et K  puisse valider la première partie du devoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

CAS idéal : tous les élèves ont réussi.

 

On peut sûrement trouver des situations où tous les élèves « réussissent »  .

 

 

Exemple : Vous donnez un devoir de CM  à des élèves de 4ème  ; un devoir de 4éme à un élève de première ; ……( à réfléchir ou méditer…),

 

A la fin d’une année scolaire , à la fin de chaque cycle de formation , les élèves doivent posséder des savoirs et des savoirs faire qui ont été  validés ( étapes par étapes , classe par classe , niveau par niveau , matière par matière, …. )  .

 

Tout  élève qui quitte une classe avec un déficit de savoir et savoir faire  et qui va dans une classe de niveau supérieur va se retrouver , à un moment donné » (parce que l’on fera appel  à ces non acquis)    mis en situation d’échec.

 

Parce que les lacunes ou déficits de savoir et savoir faire sont considérés comme « pré requis » .

 

Les pré requis sont  des savoirs et des savoirs faire supposés par le professeur de niveau supérieur comme étant « acquis ».

 

Ces « non – acquis «  deviennent alors la source de l’handicap , de l’ échec !!!!!! 

 

A l’âge adulte , à la sortie de la classe de 3ème , on peut commencer une formation de médiation (avec warmaths sur les connaissances scolaire en mathématiques) , pour pouvoir donner la possibilité à celui qui le veut de suivre et réussir des études de niveau supérieur .

 

Cela passe par une formation qui va combler toutes les lacunes qui  sont de tout ordre .

Ces lacunes peuvent être comblées , si celui qui est chargé d’ aider  « à se former »  utilise les bonnes informations et donne les bons travaux au bon moment .  

 

Formation de médiation , s’effectue sur deux périodes :  l’une sur « comment se former » , l’autre sur le programme « niveau V » .

 

Graphique :

 

 

 

 

 

 

 

 

graphique :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contrôles .  ( C )

 

+120%

 

 

Evaluations  ( E )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100%