Vers sommaire sur les travaux formatifs

 

LES  TRAVAUX AUTO FORMATIFS.

 

Les travaux auto formatifs  préparent le  devoir formatif .

 

Chaque contenu de cours doit être complété avec une fiche permettant à l’élève de se former. Celui –ci doit ainsi  se situer par rapport aux objectifs qu’il  doit atteindre pour que soit validé ses apprentissages.

 

Cette fiche contient une liste de  questions relatives au cours à étudier et une série d’ exercices puis des situations problèmes . Ils ont pour but de guider l’élève dans ses apprentissages.

 

C’est à travail destiné à l’élève ,à faire en autoformation.  D’où « les travaux auto formatifs ».

 

SOMMAIRE

 

1.      

Présentation

 

2.    

Rôle.

 

3.     

Elaboration

 

4.    

But

 

5.    

Consignes : Elève.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consignes  « élèves »   :Pour valider votre formation (une étude de la leçon) vous devez passer une épreuve dite formative .Les questions posées au  devoir formatif sont celles (au plus) posées dans les travaux auto formatifs.

 

C’est un devoir en salle , sous surveillance. Il peut être passé en une ou plusieurs fois  (exemple : on peut répondre aux questions que l’on connaît , on rend la copie , on quitte la salle pour compléter sa formation.

Vous devez compléter votre « apprentissage » (seul ou avec une autre personne , ou avec l’aide du professeur ).

 

 .Lorsque vous pensez être prêt ,(exemple : vous avez continué à apprendre (vous savez répondre aux questions  auxquelles  vous n’aviez pas pu répondre )  ,, vous savez corriger vos erreurs ,  vous pouvez de nouveau demandez à compléter votre copie « devoir » .

 

Lorsque le devoir est  terminé , il est corrigé .  A partir des résultats deux solutions  s’offre à vous  : la première :votre travail est validé , vous passez à l’étude suivante. ; la suivante :  Il n’est pas validé ,vous devez , de nouveau  reprendre le devoir , pour le re préparer et le passer de nouveau . Jusqu’à ce qu’il soit puisse être validé.

 

De cette façon : il n’y a pas de mauvaises notes , ni de mauvais élèves. Vous travaillez pour vous , à votre rythme ;Les erreurs ne sont pas des sanctions ,ni pénalisantes ce sont des repères qui permet de vous situer dans votre progression , dans votre apprentissage.  , 

L’objectif : vous donnez une formation de qualité ;

Dans cette méthode , il n’y a pas de limite de  durée de votre formation , vous pouvez reprendre votre travail  quand cela vous est possible . ;.  

 

 

 

 

ELABORATION DES   TRAVAUX AUTO - FORMATIFS

 

Les travaux auto – formatifs sont destinés à l’auto apprentissage. Ils  intègrent :

·        le contrôle auto formatif ,

·        l’évaluation auto- formative ,

·         le devoir auto formatif ;……Le contenu des travaux auto formatifs  ( exigences ) est exhaustif .  Réussir les travaux auto- formatifs ,c’est l’assurance de réussir le devoir formatif  et par la suite le devoir certificatif.

 

Lorsque l’auto formation semble réalisée ; l’individu (celui qui se forme)  doit passer le « devoir formatif ». lorsque le devoir  formatif est passé , corrigé , validé,après l’avoir passé en une ou plusieurs fois .( ce qui implique ,après correction ,une phase de remédiation et ,ou, une  formation complémentaire), « celui qui se forme » peut passer l’épreuve certificative.

 

 

ELABORATION D’UN CONTRAT  AUTO - FORMATIF : dit aussi : « devoir formatif »

       Rappel 1 : A chaque classe correspond un programme (liste des leçons , par domaine). A chaque programme correspond un référentiel . (liste des compétences à posséder à la fin de l’étude de chaque leçon)

Rappel 2 : une leçon ne doit pas contenir plus de 20 % d’informations nouvelles. Ce qui signifie que l’on prend appui sur 80% d’informations qui sont comprises et maîtrisées par celui qui se forme.  (voir dans cette partie l’émergence  des pré requis.)

 

Chaque  compétence  correspond à un objectif à atteindre. Pour atteindre un objectif il faut se former , apprendre , et réussir  les apprentissages qui vont permettre de valider l’étude entreprise .

 

« l’outil » qui va permettre  de guider l’action  pédagogique du maître pour que l’élève parvient à  réussir et faire  valider ses apprentissages est appelé : le devoir formatif » .

 

L’enseignant doit  faire progresser un élève et lui faire atteindre el niveau prévu par les textes  doit savoir élaborer un devoir formatif . 

 

Prendre le programme  et le référentiel :  le programme permet  d’élaboré le contenu de la leçon .

Le référentiel  liste la ou les  compétences qu’il faut  acquérir ? 

Pour réussir une compétence on fait appelle à des savoirs  .iA quels savoirs déclaratifs  doit -on faire appel ?

 

Le point de départ est de décrire un savoir faire  et définir précisément le niveau de performance attendu. 

 

Ensuite : lister les pré requis . et identifier les savoirs qu’il faut énoncer et auxquels on se réfère pour réussir la compétence recherchée.

exemple :

L’objectif terminal à atteindre es t : savoir multiplier deux nombres décimaux ; de six  chiffres dont trois  chiffres « au plus » en partie décimale.

On doit alors être en mesure de décrire les  objectifs ponctuels pré requis , en descendant par ordre de difficulté décroissante:

pré requis 1 : comprendre la consigne  : décrire ce qu’est une multiplication : symbole , non du résultat, disposition du calcul ; qu’est ce qu’un chiffre , qu’est ce qu’un nombre, qu’est ce nombre entier , qu’est ce qu’un nombre décimal,……

pré requis   niv  -1

savoir multiplier deux nombres , un entier de 6 chiffres au plus et un décimal de  6 chiffres au plus donc 3 chiffres en partie décimale .

pré requis   niv - 2

savoir multiplier deux nombres entiers de 6 chiffres au plus

pré requis   niv - 3

savoir multiplier deux nombres d’au moins  de deux chiffres et au plus  de 5 chiffres.

pré requis niv -  4

Savoir réciter les tables de multiplication ( à un chiffre).

 

On voit que l’on élimine une difficulté en redescendant  de niveau.

 

Intérêts du travail en auto formation.

Ce « premier contrat » doit  aider :

à montrer qu’il y a des savoirs à capitaliser : faciliter par un jeu de questions l’émergence de ces savoirs.

à  montrer  les limites des difficultés à  surmonter pour atteindre le niveau voulu .

 

Ce contrat est un travail « d’ auto formation »  que doit  effectuer par écrit celui qui se forme.

Dans ce travail on distinguera  deux parties : une partie qui permettra de contrôler que le discours « cours » est compris et assimilé (ces performances sont à contrôler ) ; l’autre partie est  la résolution des « exercices types » et des situations problèmes.( ces performances  sont  évaluées ) Cette dernière patrie du devoir  permettra  de mesurer  le degré ou le niveau de compétences à transférer et  ou à utiliser  les  savoirs préalablement acquis.  

 

Utilisation et exploitation de ce contrat :

Les question posées aidant à énoncer des « savoirs déclaratifs » y compris des « savoirs procéduraux »  , les exercices types et les situations problèmes seront repris , pour parti,  dans un premier  devoir . Ce devoir « formatif »  sera donné pour servir de tremplin , pour parfaire  et continuer la formation ,  ,jusqu ‘ à  la validation d’un  ou des devoirs de difficultés équivalentes .

Ce qui signifie que ce travail en auto formation, devra être fait sérieusement. Ce travail sera  préparé par écrit , corrigé , complété par une  information cours « oral », une aide personnalisée , à la demande de chaque individu qui se forme.  

 

C’est avec  ce devoir écrit que  passera chaque  individu en formation que l’on  validera  la formation entreprise.

 

Il n’y a pas  contrainte calendaires (date  fixée) pour passer le devoir, ou le repasser. Il faut réussir le devoir pour obtenir le niveau donc la validation.

 

Pour cela il faut « réciter » par écrit ce qu’il faut savoir (cette partie du devoir est appelée « contrôle ») , il faut savoir refaire les exercices types (minimum requis ) et les situations problèmes types (cette  partie du devoir est nommée « évaluation ».

 

« Réussir le devoir »  est un impératif. C’est le seul l’objectif recherché . Ainsi on privilégiera   la qualité de la formation , donc la qualité dans les « apprentissages » . Le non respect d’une date limite  concernant le passage d’une épreuve  ne peut être considéré comme un échec. On accordera toute la durée  nécessaire   et dont on peut avoir besoin  pour réussir.