TRAVAIL DE RECHERCHE - ACTION   sur la « réussite » scolaire en mathématiques  des élèves quittant  le collège (en situation d’échec).

Ces travaux   m’ont   conduit    à la  création et la  mise au point d’une banque de données interactives , l’élaboration de  TRAVAUX  FORMATIFS   , la pratique  systématique de la REMEDIATION ;  le SUIVI INDIVIDUALISE « en continu »   et la pédagogie DIFFERENCIEE.

Validation d’une formation : débouchant sur la certification de la formation.

 

Travaux qui ont conduit à la mise au point d’un process pédagogique centré sur L’INDIVIDUALISATION DES APPRENTISSAGES  en FORMATION.

 

 

La pédagogie individualisée « formative » :  et  LA « QUATRIEME DIMENSION » PEDAGOGIQUE .

La quatrième dimension est celle qui donne du temps au temps pour apprendre  et c’elle qui exclut  toutes contraintes calendaires pour se former et faire valider les apprentissages dans l’étude d’une leçon..

La pyramide pédagogique se substitue au triangle pédagogique  (« trois dimensions »)  s’ajoute une « quatrième dimension » : la durée des apprentissages. (ce qui  oblige à  utiliser des fiches « auto formatives de contrôle et d’évaluation» et des « devoirs formatifs de contrôle et d’évaluation » pour pouvoir valider l’intégralité de chaque apprentissage  )

BUT : assurer l’accompagnement (en formation)  individualisé ,  pour mettre et maintenir un individu en situation de réussite ……dans une étude…

Aussi  on doit   parler en pédagogie individualisée  de la « pyramide » pédagogique.

 

OU : Comment « pratiquer » pour faire atteindre et valider un niveau  d’un individu ,sans critère d’âge et  sans contrainte calendaire.

C’est ainsi qu’en terme de pédagogie individualisée : pour un même objectif à atteindre , il faut individualiser la durée des apprentissages.

 

Exemple de pratique pédagogique proposée et  mise en œuvre avec les outils « warmaths »  :  cliquez ici :Se former , apprendre et  REUSSIR à l’examen  : procédure conseillée pour   « conduire et mener « à bien » l’étude » d’un cours.

 

Ce travail de recherche @e a été mené par M. WARME Raymond.   Professeur en mathématique et diplômé en sciences de l’éducation.

Ce travail  entre dans le cadre des « PEDAGOGIES  INNOVANTES » : utilisées pour « la réussite scolaire pour tous »

Il a pour but la mise en place  d’une DEMARCHE PEDAGOGIQUE  centrée sur les apprentissages en cours de formation, l’utilisation des « contrôles » et des « évaluations » comme outil de régulation dans les apprentissages (dont la mise en fonction  de « remédiation(s) »  pour  réguler les activités adaptées  à l’individu et à ses difficultés « identifiées »  dans le but l’ aider à progresser  et   atteindre par étapes le niveau recherché, pour chaque leçon traitée , c’est à dire capitaliser des savoirs et les adapter à des exercices ou situations problèmes .   en MAHTEMATIQUES  et SCIENCES PHYSIQUE .

 

Description du process sur la « pyramide » pédagogique.

 

Pour mettre en œuvre et mener à bien un « apprentissage » il y a quatre paramètres qui sont en interaction : l’élève (celui qui veut apprendre)  ; le maître ( le pédagogue) , un contenu (à acquérir) , la durée de l’apprentissage (variable d’un individu à l’autre). L’outil qui va permettre de mesurer et « d’agir  » sur  ces quatre paramètre est « :le devoir formatif ». 

 

 

En « B »    Fin des apprentissages, l’objectif est validé  et  Point de départ d’un autre objectif - cours.

p1

 

En « A »  On peut redescendre vers des « pré requis »

 

A un instant « t » , pendant les « apprentissages » dans l’étude d’une leçon , les écarts « horizontaux » se réduisent , les écarts « verticaux » se réduisent.  (voir la pyramide A’P’C’ de sommet « B »  »

 

 

 

UN NOUVEAU PROCESSUS PEDAGOGIQUE.

 

 

 

Se former : c’est mettre en œuvre des activités d’apprentissage et mémoriser des nouveaux savoirs. Ce former c’est donc capitaliser d’autres savoirs et développer de nouvelles compétences.

 

Tout individu qui  entre et suit une formation diplômante ou promotionnelle, en vue d’obtenir un  certificat  doit faire valider ses apprentissages.  Et donc passer , jusqu’à la réussite , des épreuves formatrices en rapport avec le niveau visé.

 

Stratégie warmaths   :  Mettre en place un suivi et un accompagnement individuel  tout au long de la formation , jusqu’à ce que le niveau visé soit atteint par tous.

La durée nécessaire aux apprentissages n’étant pas un obstacle. Il est possible de tenir  compte des rythmes  de chacun, et redescendre de niveau pour une formation complémentaire pour combler ses  lacunes. Toute progression  dans un domaine ou un module  est subordonnée à la validation des apprentissages qui précède  un apprentissage de niveau immédiatement supérieur.  

 

              Ce nouveau processus  pédagogique visant « la réussite pour tous » , c’est:

 

                         A)  Une nouvelle organisation de l’espace et  l’individualisation de la durée  de la formation , avec  la création d’un  espace  pour l’information et la  formation individualisée  , un espace  de formation pour cours magistral ;  une salle de « métrologie cognitive » (lieu ou se déroule les épreuves qui vont servir à valider ou pas le niveau visé) .

                 

                          B) Individualisation du suivi : s’appuyer sur les erreurs  rencontrées lors de  travaux auto formatifs et travaux formatifs pour mettre en place une formation individualisée , personnalisée , différenciée. 

 

     A ) GESTION DE L’ ESPACE et  du TEMPS::

         

  1- Gestion de l’espace  « géographique »

          1°) Un centre d’informations permanent .ouvert en continu , pour diffusion contrôlée de documents papiers et multimédia .

          2°) Un atelier de formation pour travail individualisé  : réservé à l ‘activité pédagogique , aide , remise à niveau , remédiation , ……….

         3°) Une salle de « métrologie cognitive »: lieu de passage des productions écrites ( formatives , certificative , diplômantes ; ….) accés réglementé  sous la responsabilité d’une personne qui doit gérer  la distribution des épreuves ( consignes données par le formateur) et le déroulement et la ventilation des épreuves  en vue d’une correction .

 

    2- Gestion de temps  .

                          L’individu gère, à partir d’un calendrier  type ,son  temps et la durée  ( nombres d’ heures modulables)  de formation . Afin de juger un premier niveau de celui qui doit se former, on fixera et  respectera des  dates limites pour la réalisation du premier devoir formatif qu’il faut passer pour valider  ou poursuivre les activités d’apprentissages dans chaque leçon.  Pour guider chacun et l’aider à se situer dans le temps on donnera un calendrier type dans une  progression normale .Certain peuvent aller plus vite , d’autres peuvent posséder du retard pour des raisons justifiables mais ils ont toujours la possibilité de reprendre la formation au niveau qu’ils ont atteint et bien entendu « validé ».

 

B )  Une formation et un suivi individualisé:

                    La formation individualisée s’appuie  sur un suivi individualisé ,cela implique une nouvelle gestion et utilisation des contrôles et évaluations  ( productions écrites ).

 

                       Toutes mesures  (devoirs) a pour rôle de positionner l’individu dans son niveau ou degré d ’ assimilation des acquis exigés. Les erreurs et les manques , s’ils existent ,sont identifiés, discutés ,  compensés dans une phase de médiation ( rattrapage ) pour déboucher sur la phase d ‘ une renégociation en vue de la validation.

                  Les devoirs écrits  ont  pour seuls raisons  de positionner l’individu dans son développement et sa progression.

On doit rechercher  la réussite par tous les moyens  ,cela passe par des échecs successifs, la notion de « durée »  ne peut pas être une limite  ni sanctionnée dans le cadre d’un devoir formatif ,  s ‘il y a blocage il faut interrompre le devoir  et repartir continuer ou parfaire la formation entreprise . 

                 C’est  à la suite de la correction du « devoir écrit »,que se met en place, si cela s’avère nécessaire , le dialogue pédagogique.

 

                 Chaque « validation »  par le professeur ou formateur  sert de point de départ pour  une autre étape d’apprentissage  ou un autre objectif de formation.

 

  II  ) La PYRAMIDE  PEDAGOGIQUE :

                           Dans ce nouveau procès de formation est inclus un processus pédagogique où chaque séquence d’apprentissage dans un objectif - cours , met en relation quatre « dimensions »  inter - dépendantes .

 

         en  A     :Les savoirs et savoir faire ( définis par les textes :référentiels ou programmes)

         en P      le formateur ( aide à réduire l’écart entre les connaissances à acquérir et les connaissances réellement acquises par celui  qui se forme )

         en C      l’ apprenant (le « à former ») c’est celui qui s’approprie des connaissances  ) guidé et formé par le formateur ,  le contrôleur et l’ évaluateur.

         en  B      le sommet de la pyramide  :  les apprentissages sont validés , c’est le point de convergence de  rencontre des   3 paramètres qui font qu’une  formation puisse se réaliser   le  (s)  objectif (s) de formation est atteint . C’est le  point de départ d’une autre objectif de formation  ( y compris réinvestissement dans des activités  interdisciplinaires.)

C’est le passage du devoir formatif qui va indiquer le niveau acquis dans les apprentissages !!!

p1

                                                                                                              C

                 

                     Descriptif :

                     Tout acte ou  démarche formatrice est assimilable à la construction , par empilage ,  d ’ une pyramide à base triangulaire  (ABC). Le point « D »  est le sommet de la pyramide , a ce point  correspond l’achèvement de la transmission des connaissances. C’est en ce point (D) que rejoignent  a , b , c  du départ .

L’objectif au cours de la formation étant de  réduire  l’écart qui existe entre  a et b   et « a » et « c ».

 

Chaque  étape  ( niveau  ) ou degré  ou élévation dans le progression est mesuré , mesurable .       Le passage de la base au sommet  de cette pyramide  se fait par capitalisation des connaissances . (Voir le schéma ;à l’instant  « t » ,la position du triangle  « a b c » indique le niveau    se situe  la progression  ,on constate une élévation dans l’acquisition des connaissances .)

                          L’aire du triangle  ABC  doit  se réduire au fur et à mesure que se réduit les écarts entre les connaissances à acquérir, le formateur et celui qui se forme .(triangle pédagogique )

 

Le « volume » de la pyramide ,représente l ’ enveloppe à l’intérieur de  laquelle les apprentissages se font en interactivité .

Dans cet  espace intérieur  ,le formateur rempli son  rôle de pédagogue, on y contrôle les acquis et identifie les manques ,on  y évalue  des savoir faire et identifie  les erreurs ,on prend appuie sur  ces identifications  pour progresser jusqu’à satisfaire à la validation.

 

                      La phase d’apprentissage est terminée quand les écarts sont totalement réduit et que les quatre lettres  a, b , c , D ,  se superposent.

                 

                   La phase de validation de la formation peut alors avoir lieu ,si possible hors du champ éducatif .

 

                        La distance séparant   la base et le sommet est variable , représente la quatrième dimension  nécessaire à  la formation,   « le temps » dont à besoin le  « à former » à « se former ».

 

Nota : les évaluations certificative ou épreuves diplômantes   n’ont pas  a être données  dans le cadre d’une séquence de formation.

Par  convention, et pour éviter toutes formes de réclamation  : Le formateur  ne peut pas et ne doit pas certifier  ou  « diplômer » la qualité de la formation de ses élèves.

 

Ainsi : 

 

Pour débuter une formation  il faut  un apprenant « A » , un contenu « C » et un formateur «P » .

Les apprentissages sont validés  lorsque les trois points  A ;C ;P se rejoignent en un point « B ».

La longueur du segment de droite  OB  représente la durée des apprentissages.

Pour une même formation (ponctuelle ou globale) la durée de la formation est différente d’un individu à l’autre.

Le formateur va guider , accompagner , contrôler , évaluer , compléter les apprentissages ,…..jusqu’ à ce que le niveau soit atteint .

La formation est complète et validée lorsque le formateur a vérifié que celui qui se forme  a capitalisé les savoirs déclaratifs nécessaires  pour  réussir tous  les savoir faire à maîtriser. 

La pyramide vue de dessus :

 

Au fur et à mesure de l’avancée dans les apprentissages l’aire du triangle  va se réduire  jusqu’à que l’aire se réduise à un point.( B )

 

Figure 1 a  ( apprenant 1)

Figure 1 b

p1

(Pyramide vue de dessus)

p2

Exemples :

 

 

Figure 2 : « profil type»

Durée moyenne prévue pour se former

Les pyramides ont la même base , les apprenants ont des durées de formation  dans les apprentissages différentes . 

 

p3

Figure 3 : « apprenant 2 »

Figure 4 : « apprenant 3 »

p5

p4

 

COMPARAISON : si l’on prend une durée moyenne de formation de 3 semaines pour faire valider intégralement un niveau , on constate que l’ apprenant 1 à besoin de plus de temps pour parvenir à atteindre le niveau . ( dans ce cas il faudra proposer des heures individualisées organisées pour compléter la formation et faire repasser  (ou compléter) les épreuves formatives , jusqu’ à la validation  ) 

 

Apprenant 1 :

Au regard du profil type , cet apprenant doit travailler davantage . Il lui faut plus d’heures d’aide et de devoirs pour parvenir au niveau qu’il faut  valider .

Figure 2 : « profil type»

Durée moyenne prévue pour se former

p1

p3

Figure 3 : « apprenant 2 »

Cet apprenant a atteint le niveau dans le temps minimal . 

 

Figure 4 : « apprenant 3 »

Cet apprenant a le niveau en entrant dans la formation proposée . 

 

p5

p4

 

 

LES OUTILS qui permettent de faire exister le dialogue sont  : les travaux auto – formatifs , et le devoir formatif .

 

(@  info )

 

 

C )  Présentation d ’ UN OBJECTIF DE FORMATION :

Pré requis :  

Définition de l’objectif :

Un objectif est une activité clairement définie . Il est « critérié » , il définit et fixe le niveau minimal à obtenir  sur ce que l’on doit savoir et savoir - faire . Le niveau minimal est atteint si l’on satisfait , par écrit , à ces exigences.

Exemple : ADDITION dans N

 - Savoir : reconnaître une addition et  définir ses termes . 

 - Savoir faire : savoir faire un addition de 3 nombres décimaux à 4 chiffres en partie entière et 3 chiffres en partie décimale .

 

 

Description  du contenu d’un  dossier  « objectif - cours »:

-  C’est  un dossier papier .( informations - cours ; travaux d’auto - formation  et auto - évaluation )

- Sur  micro - ordinateur : c’est un  dossier interactif :   Toutes les informations environnantes ( soit 11 sources minimales) sont accessibles sur micro ordinateur ,  à partir de la liste des objectifs qui renvoie à  la première page d’écran interactive  de l’objectif choisi  .

Descriptif  du processus de travail d’un objectif :

Le travail  s’appuie sur  l ’ étude d’un document cours:

     Lecture et compréhension : Il faut apprendre à analyser des informations cours  avec l’aide d ’ un questionnaire  fourni ( Travail auto formatif ), les réponses sont immédiatement disponibles (sur papier ou CD  . L’écrit a une fonction essentielle , des écrits vont venir des incompréhensions, à ce niveau le formateur intervient .

 Il n’y a pas de  cours sans  devoir . Le devoir est un contrat , il  est donné , en information , au début de chaque  cours , pour chaque formation .Une date est négociée avec celui qui forme et celui qui se forme  pour le passage de cette épreuve .

 But recherché et Intérêts stratégiques de cette pratique: 

 

Le devoir est  un contrat  , il doit mettre en confiance , il n’y a pas de piège , les exigences sont connues ( Il contient l’ensemble des questions sur  ce qu’il faut savoir et tous les exercices types qu’il  faut savoir faire).  Il reste à celui qui se forme de travailler en compréhension de texte , à  retenir ce qui doit être su  , à savoir faire ou refaire les exercices types .

.Favoriser la réussite :  Dans le cadre de la formation , tout devoir  formatif  peut et doit faire l’objet d’une médiation. ( C à D : on peut remplacer   ou annuler un devoir «  raté », parce que les apprentissages sont insuffisants ou  n’ont pas été terminés  dans leur intégralité , par  un travail supplémentaire de rattrapage qui reprend toutes les clauses et contraintes du contrat de départ )


 

D)  Chronologie   d’un parcours pour se former ,en formation individualisée,  :

le devoir formatif.

Commentaires : 

Dans le cadre d’une formation individualisée , pour chaque leçon ou objectif - cours ,  il faut « évaluer » et « noter » toutes les étapes de l ’apprentissage  .

Le formateur doit  assurer le suivi et baliser la progression de chaque personne sur tout le  parcours de formation .

Il faut se rappeler qu’il faut « donner du temps au temps dans l’apprentissage d’une leçon » .

 

Processus de formation  par objectif  ou  dossier - cours ( 8 étapes  ,en 3 séances minimales )

Départ :

u  Prendre un dossier.

 

wTravail en

Auto -

formation

 

Avec une  aide au choix x

SOSð

xAide personnalisée

 

 

 

 

Début

formation

ò

 

vLecture des documents « papier »

 

SOSð

xAuto - correction

Et  ð

x et y Apprendre en auto contrôle et  évaluation.

S’aider avec le devoir sommatif  formatif type

et ð

les devoirs formatifs.y Epreuve : passer le

devoir sommatif  formatif.

"contrôle et évaluation »

Feed  back

SOSð

xCorrection en groupe .

ó

SOSð

xCours magistral + exercices types traités  au tableau.

 

ô

 

ò

 

 

ê

 

. ê

si problème  voir

 

ç

Si vous avez des difficultés , redescendre de niveau 

 

z

Correction

Et Analyse des résultats et Prise de décision

ê{ê{

Il faut effectuer une formation (s) complémentaires.

Ou travailler sur  le cours de mise à niveau

Dossier « pré requis » .

Ensuite , après 8 jours minimum il faut passer le devoir soit de mise à niveau ou le devoir formatif sous forme d’un rattrapage.

ô

yDevoir de remédiation

ç

Si  le problème persiste

ç

çççç

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ç | mauvais

| bon

ê

çç

çççç

x et y en

Complément de formation

ççç

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ê

VALIDATION

La formation est validée.

ê

èè

(z)correction

{

Décisions : si les résultats ne sont pas satisfaisant , il faut compléter la formation ( 8 jours mini après compléter le devoir. )

èèèèè

|è

si  les résultats sont satisfaisants alors la formation est validée

è

Passer à l’objectif ou cours  suivant ! !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CERTIFICATION.

(hors centre de formation)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Description :  liste  des  activités correspondantes  « prof » et « élève »   , à déployer ,  Pour mener à bien et valider  chaque leçon

 

il faut  procéder par étapes et suivre l’ordre des étapes suivantes :

 

1°) Facultatif :  temps « T1 - 1 heure » :

 

Activité  Professeur

Activités « élève »

Donner le test de fin de formation .( pour situer le niveau à atteindre)  et faire lire le devoir prédictif ( facultatif) mais conseillé .

Consulter le  « test » relatif à la leçon.

Consulter  le contenu du devoir prédictif.

 

I ) - Première séance en classe :

2°) Début du cours 1 ; temps  T1  u :

Activité  Professeur

Activités « élève »

Remettre à l’élève  le dossier « livre » avec les travaux  d ‘« auto - formation » .

Donner  la  date du devoir .

(donner un minimum 15 jours pour lire le dossier , répondre et corriger les travaux , et apprendre) 

Prendre le dossier « livre » avec les travaux  d ‘« auto - formation ».

Noter sur la liste « suivi » que vous êtes  en possession de ce  dossier ;

3°)  temps T2  v  ( soit  T1  + 10 minutes )

Activité  Professeur

Activités « élève »

S’assurer que tous les élèves aient bien noté la date , faire surligner   le dossier pris. 

Sortir une feuille , pour répondre aux questions et faire les exercices  « travaux d’auto - formation » .Commencer la lecture du cours.

4°) T 3    w: immédiatement après T3 ;deux activités sont proposées :

Activité  Professeur

Activités « élève »

Rester à la disposition de chaque élève,

L’élève  travaille , seul , en auto - formation , (seul ou en groupe ). Rédige les réponses.

 

Remarque stratégique : à ce moment le cours magistral n’est pas conseillé : il vaut mieux laisser l’élève travailler seul ou en groupe ; il va s ’auto évaluer  et auto - former en tentant de répondre aux questions  contenues dans les documents « travaux d’auto - formation » . Le cours aura lieu  la séance suivante  . Le cours a plus d’efficacité lorsque l’élève est demandeur de complément de formation ou  complément d’informations .

 

Fin de la première séance : l’élève change de lieu, quitte la salle  et va continuer à s ’auto - former . ( il faut donner du temps pour terminer ce travail d’investigation du document )

·       Important : Pour rédiger les réponses , ( ou pour comprendre )  , il est proposé un travail d’aide ; de soutien ( avec le professeur ; ou un re - lecteur  , ou un répétiteur )

 

 

 

II  )  Deuxième séance en classe :

5°)  Cours  2 :    Temps  T 4  x

Activité  Professeur

Activités « élève »

Le professeur  fait un cours « magistral » inclus un « rappel de mise à niveau » ; incluant la correction des  travaux  d ’ « auto - formation ».

Une aide individuelle est proposée .

 

 

L’élève sort sa copie contenant les propositions de réponse aux travaux d’auto - formation :

Correction des documents :

Soit :

-  En classe entière : Un cours magistral peut être dispensé. ( ce cours s’appuie sur le contenu du document )

soit  en  auto - correction à partir des corrigés contenus dans le logiciel ( les documents sont consultés sur écran  ( avec le CD )ou donnés imprimés .

Fin de la deuxième séance : on remet à l’élève le devoir « contrôle » et « évaluation » , du contenu desquels on va donner un devoir sommatif. 

Remarque importante :  Il faut du temps au temps pour comprendre , apprendre et restituer entièrement ce qui doit être « su » .

Il ne faut  pas se précipiter les événements , lire , comprendre , apprendre , assimiler , restituer , chaque élève à son rythme ; aussi il faut négocier la date du « devoir » avec la classe ( ou  mieux  avec l’élève).

III ) - Troisième séance : le  DEVOIR  formatif    en salle

 

Activité  Professeur

Activités « élève »

6°) Temps T5 y:   Surveillance :

Devoir sommatif dans les conditions définies : seul avec le  matériel exigé et utilisé en auto - formation ( copie , calculette ;règle ; …..), sans limite de temps ( bien qu’un devoir ne doit pas dépasser 1/2 heure ) .

Ramassage des copies.    Si possible CORRECTION en salle .

7°)Temps T6 z: phase  correction par le professeur  ou en  correction - groupe .

(stratégie :  remettre une copie  à corrigé à chaque  élève ; celui ci indique  son nom comme correcteur )

·       cette correction en groupe est très formatrice et prépare les élèves à la phase de remédiation , en cas de non réussite au devoir ).

Notation  binaire : A « bon » ; « B » faux.

Transformer le résultat en note :

20 divisé  le maximum nombre de A  et multiplier de nombre  par le nombre de bonnes réponses ( A) comptabilisé .

7°)Temps T6 : phase  correction - en groupe .

·       cette correction en groupe est très formatrice et prépare les élèves à la phase de remédiation , en cas de non réussite au devoir ).

Notation  binaire : A « bon » ; « B » faux.

Transformer le résultat en note sur 20 :

Proposition : on divise 20 par le maximum de « A »  possible ,  et multiplier de résultat par le nombre de bonnes réponses ( A) comptabilisées .

Exemple :

5 questions donc 5 « A » possibles. Après correction sur la copie , on compte 3 A :

Note à donner ( 20 : 5 ) fois 3  = 12

Le note sera de 12 / 20.

Temps T7 {

Activité  1  Professeur

Activités 1  « élève »

Temps T7 : relever de toutes les notes

( par leçon il y a deux notes à relever)

Temps T7 : l’élève annonce  des résultats de  la copie qu’il a corrigé .

Note « contrôle » et « évaluation ».

 

Activité 2   Professeur

Activités  2 « élève »

Rendre la copie à l’élève concerné . analyse  des résultats par copie  ( par élève) et  analyse  des résultats par copie  ( par élève) .

Vérification de sa note  , lecture de la correction , avec contestation possible .

 

Temps T 8 :|  Prise de décision . ( 3 décisions possibles).

Activité  Professeur

Activités « élève »

Suivant les résultats obtenus dans une copie, plusieurs cas sont à envisagés :

T 8 :  1ère décision.

Cas A )   T 8 :  1ère décision ( la plus facile à prendre) - « Tout est bon » à 8 0 % : la formation peut continuer ; la progression continue normalement , on passe à la leçon suivante.

T:  2ème  décision .

Cas B )   T:  2ème  décision :  en parallèle à la progression « normale »  une Phase de REMEDIATION ( remédiation) :

« Des erreurs sont constatées et doivent être corrigées » .

 

Commentaires :

La progression peut continuer ; mais :

Une remédiation s’avère nécessaire ( aucune date buttoir n’est proposée ) en dehors des heures de cours « normales ».

Ce qu’est une remédiation ? : l’élève et le professeur s’entendent sur le travail de mise à niveau par « chapitre » .

Il faut reprendre le devoir ; analyser l’erreur , seul avec des document ou avec le professeur .

( est - ce une incompréhension passagère ? est - ce un manque de méthode pour apprendre ? est - ce un manque de temps ? (délai  de temps  trop court entre la leçon « vue » et  le devoir ) ; est - ce un problème passager ( sociale ; familiale ; santé ; de disponibilité ; …….) ?

le fait d’avoir obtenu  une raison de la part de l’élève , permet d’activer une activité , ou proposer un délai pour « parfaire » la formation ;et ne pas laisser de côté des connaissances non acquises , au risque de rencontré au cours suivant un  blocage qui sera plus difficile à « débloquer » .

T:  3ème  décision :

Tout est faux à 80 % : (note proche de 0 /20) :

 3ème  décision :  l’élève stoppe momentanément la progression .

Phase de négociation entre l ’ élève et le professeur .

Attention : respecter le choix de l’élève !.Il faut lui laisser le choix , celui  de réussir  ou de l’échec.

Au professeur : Ce logiciel permet à celui qui le veut de redescendre de niveau  pour mieux repartir. Cela à tout moment . vous pouvez  gérer , un parcours individuel de formation.. Vous devez répondre à une demande de l ’ élève .

 

INFO PROFESSEUR : Cas particulier :Tout est faux à 80 % :

Prendre l’élève en particulier : ( recherche de la cause de l ’ échec) .

Il faut  lui  demander son classeur .

Voir avec l’élève les documents qu’il  possède :  s’il possède la totalité des documents  prendre la décision de refaire  ou revoir  l’auto- correction des travaux  d’auto- formation ,immédiatement , le soutenir et le guider , l’interroger  , à lui de vous  « expliquer » son échec.

Chaque leçon  peut - être travailler chapitre par chapitre  ( il faut découper le devoir en plusieurs parties et mettre  une note par chapitre , le temps d’un devoir ne doit pas dépasser 15 minutes.)

En fonction de son avancement  et pour chaque chapitre  , si l ‘élève travaille seul , lui - donner à lire ou travailler  les cours « info - plus » qui sont  accessibles à partir du CD interactif .

Pressez  l’élève ,mais il faut  lui donner le temps de pouvoir , ou vouloir ,comprendre . cela peut durer plusieurs séances .C‘est souvent le temps qui est nécessaire pour  redonner confiance à cet élève . Surtout ,  fixez un rendez - vous ,  pour « obliger » l ’ élève  à passer une épreuve  de remédiation « comptant dans la moyenne » chapitre par chapitre .

Prendre les documents de « remédiation » et privilégier  l’acquisition des savoir .Il faut faire un devoir  sur  les savoir. (Contrôle)  par chapitre.

 Si vous ne percevez aucune avancée positive  alors proposé un travail de remise à niveau par chapitre. 

Et, signalez le cas à l’organise de formation .

Si rien n’y fait ; le retard «  en connaissances non - acquises » semble important : alors passer à une autre étape :

Nous somme dans une stratégie de « pédagogie de la réussite », le temps n’a plus d’importance , il faut progresser et réussir à valider chaque objectif visé .

Il faut donc proposé à l ’ élève de « recommencer tout » et  qu ‘il doit faire  la remise à niveau 1   ( mettre de côté ,provisoirement , le programme prévu initialement , il sera repris après cette mise à niveau )

Dans les premiers objectifs  de base , l ‘ élève va devoir apprendre  des « savoir déclaratifs » et des « savoir procéduraux ».    ( Par exemple : définir un nombre , un chiffre ;une égalité , connaître et réciter les tables de l’addition , de la multiplication , savoir poser une addition , une soustraction , une multiplication ; poser et faire des divisions simples ; …….).

 Si l’élève refuse ce travail ( par ailleurs noté) il n’y a pas d’évolution possible , alors l’organisme de formation devra prendre la décision de maintenir ou pas l’élève dans ce processus de « non - formation » .

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

E) Parcours type pour une formation individualisée .

 

 

Prendre un dossier.

 

Travail d ’

ó

Auto - correction

ó

Apprendre.

S’aider du devoir formatif type.

ð

Epreuve

Début

formation

ó

Auto -

 

 

 

 

 

ò

ò

Feed  back

formation

 

 

correction

Lecture

ó

Avec aide au choix

 

Complément de formation

çç

mauvais

çsinon

êbonê

 

 

 

 

ê

 

 

 

ê

Rectangle à coins arrondis: Faire des « aller et retour » « questionnaire / cours »  et rédiger .

 

 

 

remédiation

è

 

Correction

« Bon »

è

Objectif suivant ! !