Index site :    warmaths.fr

Retour vers le sommaire sur les apprentissages.

Retour vers : Warmaths : process pédagogique.

 

 

 

Index site :    warmaths.fr

Chapitre  1 :       

 

 

 

Bilan :    Le système traditionnel inadapté : 80 % des élèves quittent l’étude d’une leçon et passe à l’étude d’une autre leçon . 

Sans avoir rien appris en terme de « savoirs » , tout juste ont-ils réussis un exercice .

Par contre s’ils reviennent ,plus tard , sur cette leçon on constatera qu’ils  ont  accumulé des lacunes , et des incompréhensions ……..

 et sans savoir comment et pourquoi  ils n’ont pas réussi leurs  « apprentissages ».

 

 

 

warmaths    et les  apprentissages.

 

 

 

Dans le cadre des pédagogies innovantes et la lutte pour la réussite scolaire  en primaire, au collège et au lycée .

 

 

 

 

 

Retour vers le sommaire sur les apprentissages.

 

 

 

 

 

Conseil :     Pour comprendre le vocabulaire utilisé il faut que vous vous imprégnez  des définitions sur le vocabulaire utilisé par  « warmaths » : «  glossaire » ; « contrôle et évaluation : définitions »

 

 

 

 

 

Index site :    warmaths.fr

Retour vers le sommaire sur les apprentissages.

Retour vers : Warmaths : process pédagogique.

 

 

 

 

 

INFO +++ / ce qui explique  l’échec scolaire……

 

 

 

 

 

Bilan :   2018 :  Le système traditionnel inadapté et   ses  « apprentissages » sont réduits à leur plus simple expression.

 

Ces apprentissages se résument  à quelques exercices types fait en cours. «  à reproduire »……..

 

Question : qui vérifie si l’élève à capitaliser les savoirs déclaratifs qui sont obligatoires et sur lesquels on va s’appuyer  pour réussir les exercices………( les savoirs faire )……..

 

 

 

 

Rappel des pratiques courantes à l’école, au collège et au lycée.

 

On doit s’interroger pour savoir :Comment ça fonctionne dans le système traditionnel et  ce qui ne va pas dans le système traditionnel.

 

 

 

Se souvenir :

 

                         Seuls ,   20% des élèves quittent une leçon avec les connaissances requises pour étudier la leçon de niveau immédiatement supérieur.

 

                          Mais 80 % des élèves quittent l’étude d’une leçon avec des lacunes , des incompréhensions , des savoirs déclaratifs non appris  , des savoirs faire  pas ou mal maîtrisés .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les schémas ci-dessus ( qui sont les cas généraux ) pratiqués   :

                               Vous remarquez que  les activités d’aide et de remédiation n’existent pas ( ne sont pas prévues)   et ne peuvent pas être mises en place en cas d’échec à un devoir ….( d’autres diront : mauvaises notes )

 

 

 

 

 

 

 

 

ICI :  Exemple de type de devoir qui ne permet  pas de proposer un rattrapage sur les connaissances que l’élève doit acquérir en fin d’étude d’une leçon .

 

 

 

 

 

Ici : exemple de bilan « élèves » dans une classe qui a passé un devoir corrigé « conforme » …..

 

 

 

 

 

Schéma n° 1:

 

 

 

-        Le « prof » donne une leçon .( fait une leçon )

-        Les informations   sur le contenu de la leçon sont  données  en  classe . ( Ce peut être :un cours tableau , plus  : un document papier , une adresse  internet ;  utilisation de la  tablette…….)  

-        L’élève « copie »sur une feuille (copie)  ;  répond éventuellement  à des questions posées par le prof    ; ……………… ; l’élève fait ou ne fait rien……..

 

-        Le prof donne et fait des exercices,…….,……explique ,…….. ;   il « gère » la vie dans la  classe.

 

-        Le prof annonce parfois  qu’il va programmer un devoir dans …………. ??????

 

Nota :

 

Pour  1 heure de cours :

 

 Question  :  combien de temps peut-il consacré  à l’élève   ?  : réponse :   60 minutes divisées par 30 élèves : il passe au  moins de  2minutes par élève  , autant dire que l’élève qui n’a pas compris est condamné ….. à se débrouiller…

A la fin de l’heure l’élève part sans trop savoir ce qu’il va devoir faire, à un travail à la maison ……(généralement  faire des exercices dans un livre…)

Il se débrouille ……………………….

 

 

 

 

 

 

 

INFO +++ / ce qui explique  l’échec scolaire……

 

 

 

 

 

Schéma des échanges :

 

 

 

app001

 

 

 

 

 

 

Schéma 2 :

 

 

 

Les travaux destinés à noter les élèves sont différents , le choix  est est laissé à  l’enseignant.

 

 

 

 

app002

 

 

 

 

 

 

Schéma 3 :

 

 

 

Suivant l’enseignant on se retrouve dans le schéma suivant  :

 

                  Le « prof » fait une : Leçon 1 :        Il donne un devoir ;  il corrige , fait une partie du corrigé en classe , et suite à la  leçon « 2 » .

 

                 Le « prof » fait une    Leçon 2 :                 Il donne  un devoir ; il corrige , fait une partie du corrigé en classe , et suite à la  leçon « 3 » .

 

 

 

 

 

 

app006

 

 

 

 

 

 

Schéma 4 :

 

 

 

 

 

Une leçon ; deux leçons ; trois leçons 

 

Soit  après  3 semaines minimales ,  il donne un devoir ,pour noter les élèves…..

 

soit un devoir sommatif ( ?)   tous les 3 à 4 semaines .

 

 

 

 

app003

 

 

 

 

 

 

Schéma 5 : et enfin une note ……… 

 

 

 

 

 

 

app004

 

 

 

 

Enfin le  devoir est  corrigé et rendu une semaine après (dans le meilleur des cas )  , l’élève « reçoit »  une note ……Sur 20 ………….?????……. et  dans le meilleur des cas , l’élève assistera à la  correction ,    ce qui ne changera pas le cours des choses .

 

( L’élève de dire au prof : «  J’ai compris mon erreur !!!!!!» ;  …………….tout au plus , l’élève ,se trouvera-t-il accusé de ne pas apprendre ses leçons )

 

                  L’élève est tout simplement condamné , en dehors  des démobilisations de l’élève qui n’a pas réussi ce devoir , il accumule des manques , des incompréhensions , ………….., des échecs………

 

A aucun moment , dans ces types devoirs il est impossible de mettre en place une médiation et ensuite une remédiation ………………..

 

 

 

 

 

Info ++ et la médiation ?????+

 

 

 

 

 

                            Ces devoirs appelés faussement « contrôles » sont généralement des « évaluations »  ,     et ces  évaluations ne mesurent pas l’ensemble des acquis de connaissances ( savoirs et savoirs faire  que posséder l’élève à la fin de l’étude …. ) 

 

 

 

 

                      Nous y reviendrons :  mais  « atteindre et réussir une compétence »   fait  appel à des savoirs déclaratifs …………( ATTENTION : ignorer qu’il faut faire apprendre des définitions , des procédures et de ne pas  contrôler que ces savoirs sont « appris » « compris » précipite les élèves dans l’ignorance , donc dans l’échec )   ….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires :

 

 

 

           Les devoirs donnés par la plupart des professeurs ( en mathématiques et sciences ) sont ,en général , des évaluations , contenant des exercices et des situations problèmes , notés , ils  permettent de mesurer une performance à un temps « t ». 

 

            En aucun cas de « mauvaises notes »  , ces types de travaux notés ( évaluations)  ne sont pas exploitables .  Ils ne permettent pas de  comprendre l’origine des erreurs , ni    d’identifier les manques ou les lacunes de l’élève concerné. On constate « des échecs ». !!!!

 

            Contrairement à ce que l’on prétend  les devoirs « évaluations » donnés par les « Maitres » ne sont pas exploitables ,.

 

Ces devoirs mesurent des compétences , (des savoirs faire ) ils peuvent pas être utilisés  pour mettre en place une phase de remédiation . 

 

Ces  erreurs sont  dues sur des lacunes , à des absences de « savoirs déclaratifs »  ( objets ou procéduraux ) . Sans ces connaissances l’élève est incapable de reproduire une nouvelle évaluation. 

 

 

 

 

On remarque aussi que les devoirs ( évaluations) ne permettent  de d’analyser et  comprendre l’échec (s) .

 

Exemples : Problèmes de simples erreurs de calcul , problèmes de compréhension de l’énoncé , problèmes de lacunes (ignorances)  ;  « non maîtrise » ou absences de « savoirs »  , et ou de « savoirs faires ».

 

On ne peut pas savoir si l’élève à  un manque de méthode « à apprendre » ou   « de savoir apprendre à apprendre » ………………

 

 

 

 

 

INFO +++ / ce qui explique  l’échec scolaire……

 

 

 

 

 

Info sur les apprentissages……

 

 

 

 

 

 

warmaths : a pour prétention de compenser les manques et indisponibilités des formateurs ou professeurs  qui ont  en charge des adultes ou élèves  en formation. Il a pour but de leur rendre le rôle de Pédagogue  chargés des apprentissages.

aPour que la réussite en  formation d’un individu ne dépend plus du bon vouloir ou bon savoir du  professeur .

aPour que  le professeur n’occupe plus son temps à  diffuser des informations « classe ». Informations  qui sont plus ou moins bien distillées.(suivant le jour , l’heure , l’ambiance , ………)

aPour que le professeur , n’utilise plus le devoir comme  « une arme  » , pour condamner , pour classer et cataloguer les « bons » et les « mauvais » , les « courageux » et les « fainéants »,…….., pour culpabiliser celui « paraît » être capable et qui pourrait mieux faire , et qui ne saura jamais ce qu’il « faudrait » faire pour mieux faire.

aPour que celui qui se forme devienne un acteur dans sa formation.

aPour que la notion de temps et d’espace en formation ne soit plus  un handicap.