Cliquer ici :  Liste  des objectifs en sciences:

 

Cliquer ici : Référentiel     -  Textes 2004

Liste  des objectifs en sciences:

NOM :...........................................................

Classe :...................................................

Prénom :.........................................................

Année scolaire :...............................................

 

FICHE DE SUIVI

                                  Domaine:...........................................................

 

Référentiel de sciences  CAP

 

Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste des exigences minimales de connaissances.

Le programme est celui publié en annexe de l’arrêté du 30 janvier 1981 , complété par la note de service N° 81-298 du 3 août 1981 .

Le document est présenté en trois colonnes :

1)       la première reprend les différentes parties du programme .

2)       la seconde  met en regard les exigences minimales « être capable de »

les exigences sont définies en fonction des éléments suivants :

la partie programme :

C  chimie

S statique

CN cinématique

EN  énergétique ,

E  électrocinétique -électricité

T  thermique

 

-   Le niveau attendu : niveau 1 (intermédiaire ) et niveau 2 (terminal)

-   La numération du « être capable de »

3)       la troisième fixe les conditions dans lesquelles doit se dérouler l’évaluation.

 

la première partie du référentiel concerne tous les CAP hormis ceux de l’ alimentation et de l’ hôtellerie.

 

La deuxième partie s’applique aux CAP de l’alimentation et de l’hôtellerie lorsque le règlement particulier du diplôme prévoit une évaluation en sciences physiques pour l’attribution du diplôme .

De nombreuses lignes du programme permettent de proposer des tests à support expérimental . On exploitera cette possibilité chaque que les conditions matérielles ne l’interdiront pas .

Lorsque l’on aura recours à des exercices  écrits on évitera soigneusement :

1)       les difficultés emboîtées où une erreur à une question compromet le succès à chacune des questions qui suivent ;

2)       la fourniture des dossiers nécessitant un calcul intermédiaire rendant impossible de déterminer si l’échec est dû à une maîtrise insuffisante des sciences physiques ou des techniques de calcul.  

 

 

 


 

Programme

Etre capable de …..

 

 

 

 

Niveau 1

Niveau 2

conditions

Pré requis : La matière

 

 

 

Pré requis :L’atome

 

 

 

Atomes : structure, étude de quelques exemples. Symbole.

C11 : reconnaître la neutralité ou la charge d’un édifice atomique

 

 

 

C12- classer les édifices atomiques suivant le nombre d’atomes qui les constituent

 

 

 

C13 – Mettre en relation le sens attractif ou répulsif en fonction du signe des particules en interaction.

 

 

 

C14- Ecrire le symbole d’un élément dont le nom est donné et réciproquement.

 

Un tableau est fourni ; on se limite aux éléments suivants :H, C,O,N,S,Cl,Na,Cu,Fe,Zn.

 

 

C25-donner l’ordre de grandeur de la dimension d’un atome

 

 

 

C26- Reconnaître l’existence d’un élément donné dans différents édifices poly atomiques.

- même conditions.

- La matière à l’état moléculaire .

C17  Distinguer un atome d’une molécule

 

 

Exemples de molécules ; formule , Modèle du gaz , modèle du liquide.

C18 – identifier dans une liste de corps :les solides , les liquides , les gaz dans les conditions habituelles de température et de pression.

-On se limitera aux corps usuels de la vie courante ou de la vie professionnelle

-Nombre d’Avogadro , moles, volume molaire .

 

C29 – représenter la forme de quelques molécules.

 

-Matière à l’état solide ; exemple de cristaux métalliques , conductivité, malléabilité

 

C2.10-identifier les différents types de changement d’état

-Un diagramme de refroidissement ou d’échauffement d’un corps pur à pression constante est fourni.

 

 

C2.11- interpréter un changement d’état par un changement de structure.

 

 

 

C2.12- Nommer les échanges d’énergie avec le milieu extérieur et indiquer leurs sens lors d’un changement d’état.

 

-Cristaux ioniques et macromolécules.

 

C2.13- distinguer à l’état solide un cristal ionique d’une macromolécule.

-les représentations des différents modèles sont fournies.

- Existence des ions , les ions en solution. Test de présence de quelques ions , ions H+ ou OH-. Test de présence au moyen de papier pH

C1.14- Classer des substances solides en solubles ou non solubles dans l’eau à 25°C .

 

- Une liste de corps usuels est fournie.

 

 

C2.15 – Décrire le changement de structure qui accompagne la dissolution d’un cristal ionique dans l’eau.

 

 

 

C2.16 – Prévoir l’évolution du pH en fonction de la dilution ;

 

 

 

C2.17 – Utiliser la couleur d’une solution aqueuse comme indice de la présence d’un ion dans le solution.

- les seule ions identiques fiables sont l’ion Cu2+  et l’ion MnO-4

 

 

C2. 18- Utiliser des réactions de précipitation en solution aqueuse comme indice de la présence d’un ion dans la solution.

- On se limite aux ions  Ag+ , Cl- ; SO2-4 , Cu2+ , Fe2+ et Fe3+ ( le tableau des réactions caractéristiques est fourni)

-Exemples d’oxydations et de réductions . Interprétation électronique limitée aux cas simples .

 

C1.19 – Classer les couples métal/solution d’un sel de ce métal à partir de faits expérimentaux .

 

-Etude expérimentale de la classification électronique des métaux.

 

C1.20- Prévoir l’action des acides non oxydants sur certains métaux.

-Une classification électrochimique  simplifiée est fournie.

-Conséquences : principe des piles, corrosion électrochimique, action des acides sur les métaux

 

C1.21- Interpréter une réaction d’oxydoréduction

- Idem

 

 

STATIQUE

 

Programme

Etre capable de …..

 

 

Niveau 1

Niveau 2

conditions

-Actions mécaniques : actions de contact et à distance, actions ponctuelles et réparties

S1.1- Reconnaître les actions mécaniques que peut subir ou exercer un solide :

-actions de contact ou à distance

-actions ponctuelles ou réparties

 

 

 

S1.2 Désigner les forces agissant sur un solide

 

 

 

S1.3 – Dresser le tableau des caractéristiques d’une force extérieure agissant sur un solide.

 

 

 

 

S2.4- Dresser le tableau des caractéristiques des forces extérieures agissant sur un solide en équilibre.

 

-Représentation graphique des actions ponctuelles .

S1.5 – Représenter graphiquement une action ponctuelle.

 

On fournit les caractéristiques et l’échelle.

 

 

S2.6 Représenter graphiquement une action ponctuelle intervenant entre deux solides.

-l’échelle n’est pas fournie.

-Actions mutuelles

S1.7- Utiliser le principe des actions mutuelles pour déterminer une action , l’autre étant connue

 

 

Equilibre d’un solide  soumis à 2 actions

S1.8 – Utiliser les conditions d’équilibre d’un solide soumis à 2 actions extérieures pour déterminer une action , l’autre est connue.

 

 

 

 

S2.9 – Prévoir le basculement d’un solide reposant sur un plan horizontal.

 

-Représentation de l’action de pesanteur par une action  ponctuelle équivalente.

S1 .10 – Etudier l’équilibre d’un corps pesant suspendu  à un fil ou reposant sur un plan horizontal.

 

 

 

S1 .11 – Représenter vectorielle ment  l’action de pesanteur appliquée à un solide .

 

-On fournit l’échelle au niveau I et on ne fournit pas l’échelle au niveau II

 

 

S2.12- Distinguer poids et masse

 

 

 

S2.13 Utiliser la relation  P = mg

 

-Equilibre d’un solide soumis à trois actions de support non parallèles.

 

S2.14- Vérifier qu’un solide soumis à trois forces coplanaires et de support non parallèles en équilibre ou non .

 

 

 

S2- 15 – Dans le ces d’un solide en équilibre sous l’action de 3 forces , déterminer les caractéristiques manquantes de deux forces , la troisième étant complètement définie.

 

- Notion de moment.

-Moment  d’un couple.

 

S2 – 16 Déterminer  l’action exercée par l’axe de rotation sur un solide mobile autour de cet axe .

-          Le solide ne peut pas glisser sur l’axe .

-          Il est par ailleurs soumis  à une force donnée orthogonale à l’axe de rotation.

 

 

 


CINEMATIQUE :

Programme

Etre capable de …..

 

 

Niveau 1

Niveau 2

conditions

- Mouvement rectiligne uniforme , vitesse.

 

CN 2.1- Reconnaître qu’un mouvement rectiligne est (ou non) uniforme .

- Un relevé de mesures , d’espace et de temps est fourni.

- Mouvement rectiligne uniformément varié , accélération .

 

CN2.2 – Calculer une (des) vitesse (s) moyenne(s)

 

 

 

CN2 ;3 – Indiquer , le cas échéant , si une des phases du mouvement est accélérée ou ralentie

 

 

ENERGETIQUE

Programme

Etre capable de …..

 

 

Niveau 1

Niveau 2

conditions

Différente formes de l’énergie / exemple de transformation

EN1.1- Dans des cas très simples identifier les transferts d’énergie sous forme de chaleur , de travail.

 

 

Notion de conservation , de dégradation, de rendement.

 

EN2.1- Identifier les types de transformation d’énergie intervenant dans une chaîne énergétique représentant une situation  réelle.

 

 

 

 

EN2.2 – Compléter une chaîne énergétique représentant une situation réelle.

EN2.3- Déterminer le rendement d’une machine ou d’une chaîne.

 

 

 


ELECTROCINETIQUE - ELECTRICITE

Programme

Etre capable de …..

 

 

Niveau 1

Niveau 2

conditions

Existence de courants alternatifs sinusoïdaux , examen d’un tension alternative à l’oscilloscope .

E11- distinguer un signal continu

( ----   ;ou ………)           d’un signal        alternatif     (symbole : )    à partir d’oscillogrammes.      

 

 

 

E.12- Représenter graphiquement un oscillogramme d’une tension continue et d’une tension alternative.

 

 

 

 

E23- Déterminer numériquement la tension maximale ( v) à partir de la représentation d’un oscillogramme ( la sensibilité de l’amplification est fournie )

 

- Intensité d’un courant continu ; mesure , additivité des  intensités.

E 14 – Nommer :

-          L’appareil permettant de mesurer l’intensité d’un courant continu ou d’un courant alternatif (sinusoïdal)

-          L’unité d’intensité

 

 

 

E 15 – Représenter sur un schéma ou réaliser l’insertion d’un ampèremètre dans un circuit

 

 

 

 

E26-Utiliser la propriété d’additivité des intensités à un nœud pour calculer l’intensité du courant continu dans une dérivation.

 

 

 

E 27 – Transformer la lecture d’une ampèremètre en mesure

-cet exercice ne peut être proposé qu’assorti d’une expérience.

- D.d.p. en courant continu , mesure d’une D.d.p. en courant continu , additivité des D .d.p.

E 18 – Nommer :

-          l’appareil permettant de mesurer une  tension continue ou une tension alternative  sinusoïdale aux bornes d’un dipôle,

-          L’unité de tension

 

 

 

E19 Représenter sur un schéma l’insertion d’un volt- mètre dans un circuit.

 

 

 

 

E2 .10-Utiliser la propriété d’additivité des tensions pour calculer la tension aux bornes d’un dipôle.

 

 

 

E2.11 – Transformer la mesure d’un voltmètre en mesure

Cet exercice ne peut être proposé qu’assorti d’une expérience.

 

 

E2. 12 – Calculer la valeur efficace  d’une tension alternative sinusoïdale.

On donne :

-un oscillogramme,

- la sensibilité de l’amplificateur .

-Etude d’un dipôle passif et linéaire

 

E2.13 – Prévoir l’intensité d’un courant traversant un dipôle passif et linéaire.

La formule de la loi d’Ohm n’est pas donnée.

-Loi d’Ohm.

 

E2 . 14 – Exploiter la caractéristique d’un dipôle  passif et linéaire.

 

-Utilisation d’un compteur d’énergie

 

E2.15- Utiliser la relation  p =

En alternatif et en régime  permanent pour prévoir  la puissance absorbée par un appareil.

 

P = UI

 

E2.16 – Prévoir l’intensité du courant absorbé par un dipôle passif et linéaire soumis à une tension constante.

-          La tension et la puissance absorbables sont fournies.

-          - La formule ne l’est pas.

 

 

E2.17 –Utiliser la relation P = R I 2  dans le cas d’un dipôle résistif pour calculer l’énergie calorifique dissipable par un dipôle de résistance R traversé par un courant I pendant le temps t.

 

 

ER1.18 –Lire et interpréter la plaque signalétique d’appareils usuels : tension , intensité maximale et puissance.

 

 

 

 

E2.19 – Exploiter les caractéristiques électriques d’une fiche d’un constructeur à propos  d’un matériel donné : tension , intensité maximale admissible.

 

 

 

E 20 -  Choisir le résistor  à insérer dans un circuit en fonction de sa résistance et de l’intensité maximale admissible .

Une liste de résistors est fournie

Installation triphasée , tension simple et composée .

E1.19 – Repérer sur un schéma les tensions simples et les tensions composées.

E2.21 – Déterminer , dans une distribution triphasée  , les tensions simples à partir des tensions composées et inversement.