Vers index warmaths...

 

 

 

 

@

Propositions de mise en place d’un  ATELIER DE FORMATION INDIVIDUALISEE en MATHEMATIQUES

Et  un exemple d’expérimentation  en L.P. en formation de CAP (niveau V) (pouvant se généraliser à tous les types de niveau)

Suite @

Proposer une formation individualisée  ,  dans une classe constituée , pour un objectif commun à tous les élèves , c’est proposer à chaque élève des activités d’apprentissages différentes , pour parvenir au niveau visé , sans crainte de rester en situation d’échec.

 

PREAMBULE :

 Première condition matérielle : Pour débuter et  pour mettre en place une formation individualisée (y compris le suivi et l’accompagnement de chaque individu qui se forme )  il faut que le maître et l’élève  aient  à leur  disposition une banque de données informatives .

 

 

« INDIVIDUALISER » c’est décider d’une nouvelle approche pédagogique , centrée sur les « APPRENTISSAGES »  et un nouveau processus  de formation  qui proposera une nouvelle forme de gestion du temps et de l’espace de formation ,ainsi qu’il utilisera des nouveaux « outils » . Il est alors indispensable d’allié  le matériel multimédia et l’associé  à des document « papiers ».

 

Principe :

A -  La durée de la « formation »pour obtenir le niveau ( validé) dans un cours  est variable (pas de contrainte calendaire).Cette durée  peut être différente d’un individu à l’autre.

B - « validation de la formation » :

          Le formateur a la responsabilité de faire atteindre le niveau visé par celui qui se forme. L’erreur est toujours  le  point de départ d’une médiation. La validation est le passeport pour avoir le droit de passer les épreuves de certification.

C - « certification » : Le formateur ne sera jamais autorisé « à certifier »   les personnes dont il a la charge en formation. 

 

 

Ci-dessous les principales séquences à respecter pour mener à bien des apprentissages dans l’étude d’un objectif de formation :

  1.  

Premier temps :

On donne un dossier  papier « cours »  accompagné d’un questionnaire et d’exercices types et situation problème ?  (travaux auto –formatifs)

Lieu : un centre d’ information.

  1.  

Deuxième temps :

Celui qui doit se former doit  répondre aux questions et faire les exercices et problèmes. ( préparation écrite du devoir)

                                                                                 

Lieu « à déterminé » . Travail en groupe ou seul.

Avec ou sans la présence du formateur.

  1.  

Troisième temps : Complément de formation prenant appui sur les difficultés rencontrées lors des travaux auto formatifs.

-          Soit une simple  auto correction des travaux auto formatifs ( avec l’aide des corrigés disponibles sur site).

-          Soit une formation complémentaire ,en sollicitant l’aide du professeur , hors la classe , oralement sinon par mail.

-          soit  en assistant au cours « classe » , au cours de duquel le formateur apportera toutes les explications.

Site réseau.

Ou

Salle « formateur »

  1.  

Quatrième temps :

 

L’élève doit préparer le devoir formatif « type »  (en partie renégociable) . (Il faut le réussir pour que l’étude soit validée)

  La partie « contrôle » doit être  réussie en une ou plusieurs fois.

Ce devoir peut être donné à tout moment .Il est passé sous la surveillance d’un tuteur (pour les élèves en stage) ,d’ un surveillant  ou du formateur.

Salle de « validation ».

 

  1.  

Cinquième temps :

La correction du devoir.  Des résultats obtenus une  « forme de négociation » est proposée .

On repassera le contrôle (il doit être intégralement validé) et l’évaluation  si le minimum de « savoir - faire » n’est pas validé .Un devoir de rattrapage sera toujours proposé.

La validation  est donnée  par  le formateur .

Cette validation engage le formateur qui valide le niveau recherché .

  1.  

La durée moyenne pour obtenir le niveau est de 15 jours . Au delà de ces 15 jours , un autre cours est remis pour étude et , des créneaux horaires sont  proposés  pour permettre à celui qui n’a pas encore  fait validé son niveau , de venir en rattrapage.

L’épreuve de  certification ne doit être qu’une formalité. Le niveau de certification est généralement inférieur au niveau de formation.

Salle de certification.

 

Lieu distinct et Indépendante du secteur « formation »

 

 

 

 

L’outil de communication est  et sera toujours  l’écrit.

 

On communique  à celui qui entre en formation la liste des « objectif -cours » ou  la « liste des leçons » .(sert de fiche de suivi)

 

 

Par définition : un objectif est une difficulté à franchir. Il est  complètement critèriée concernant ce qui doit être « appris »et  ce qu’il faut savoir faire de ce savoir .Il est en lien direct avec un ou plusieurs pré requis.

Une leçon est un module contenant plusieurs chapitres , réunit , et qui font appel à des pré requis différents. 

 

On remet les informations cours et pour aider aux « études » et  à l’apprentissage..

on fournit avec  la leçon   un   questionnaire  et des  d’exercices et problèmes  en lien avec l’objectif visé . Ces travaux  sont destinés à favoriser les études et l’auto apprentissage. Ils  portent sur l’ensemble des savoirs connaître  et savoirs faire  à maîtriser.

Ces travaux feront l’objet d’ un devoir  qui sera passé obligatoirement en salle  .

 

Chaque devoir réussi  et validé  (en une ou plusieurs fois) vont « accumulés » permettre d’authentifier la qualité de la formation.

 

Ce travail de « validation »  garantira la qualité de la préparation  aux épreuves certificatives ou diplômantes.

 

Aucune contrainte « calendaire » pour progresser , seul , le passage des épreuves est obligatoire.

 

Ces épreuves , qui sont intégrées dans le travail prévu à l’auto -apprentissage, peuvent être  préparées seules (avec l’aide d’une banque de données pour une aide ou un approfondissement ) ou avec l’aide « ponctuelle » d’un formateur.

 

Le matériel utilisé pour permettre  cette « individualisation » en formation est  une banque de données interactive ,données gérées par un didacticiel  interactif.

 

Elle est mise  à  la disposition du formateur et de celui ou celle qui se forment toutes  les informations et documents  permettant d ‘ individualiser et personnaliser le déroulement de la formation .

 

Cette banque de données est aussi gérée par un didacticiel .Il peut, à lui seul, guider dans la progression et  assurer  le suivi  dans un atelier de formation individualisée.

 

 

Cette base de données  met en lien plusieurs milliers de fichiers contenant des informations de gestion, d’organisation, de cours et travaux  qui sont eux  mêmes  pour une grande majorité , interactifs.

 

 

 

PRESENTATION du logiciel « warmaths » :  FONCTIONNEMENT  et ORGANISATION :

              

Cette forme d’ atelier de formation individualisée n'est possible qu'avec l'aide de ce logiciel et du matériel informatique.

 

             Ce logiciel  a pour vocation  de guider et d’informer  chaque individu, lui remettre l’information cours, une activité de remédiation (cours et travaux), une révision  ou mise à niveau.

 

             Installé et accessible  sur un serveur intranet, le logiciel  permet de faire fonctionner  un  « Atelier  flexible » en Formation Individualisée », ouvert à tous, à tout moment, quelque soit l’ âge ou le niveau d’entrée ,  en  mathématiques.  (C’est ainsi qu’il peut par étapes successives  redescendre jusqu’aux notions abordées en primaire, il permet d’atteindre successivement et  en respectant  l’ordre chronologique les niveaux :

Voir exemple :   VI bis ( arithmétique ) ;VI  ( entrée en formation professionnelle) ;V ( diplôme CAP / BEP ).

A tout moment et  pour chaque étape ou objectif de formation visé, une  mise à niveau ( ou révision) est proposée. A cet effet , Il peut être utilisé en formation « bac » ou « bac professionnel » (niveau IV) )ou préparer un concours de l’administration(de niveau V).

 

a)   PRESENTATION du travail informatisé

 

C’est une  base de données  proposant des « informations )  à destination du formateur et de l’élève . Ces informations sont gérées  par un    DIDACTICIEL: (le didacticiel propose la bonne information au bon moment)

          

L’architectonique du didacticiel est conçu pour proposer   à chaque individu (professeur formateur élève adulte  en formation)  une  information « cours » , des conseils , des documents destinés à mettre en place des activités de remédiation , de révision  ou de  mise à niveau .Et surtout pour tout objectif ou cours il met à disposition des travaux auto formatifs (pour l’élève)  et des « devoirs formatifs »  destinés à faire vivre « les apprentissages »

 

Nota : Ce didacticiel et cette banque de données  n' a pas pour vocation à remplacer le Pédagogue , le professeur reste maître de sa pédagogie .

         

         

 

Ce didacticiel   un outil qui renseigne sur l’ordre  logico mathématique d’une progression ;(Structure  architectonique)

       

           La structure sur laquelle est bâti ce didacticiel, fait  de lui un outil  pour investigation, il permet de  redescendre à l'origine du déficit de connaissances  constaté chez l'individu en difficulté.

 

« warmaths »    permet  d’organiser  autrement   une formation et donner une chance réelle de réussir aux élèves ou autres personnes qui veulent ne plus être en formation ,  en situation d’échec et d’y rester :

 

       Les principaux avantages :     

 

  Il permet de penser autrement sur la façon dont doit se dérouler une formation.

 Il est pensé pour mettre en place une nouvelle organisation de l’espace  et du temps de formation,

Il permet de réaliser une nouvelle façon d’aborder et de réaliser le suivi de chaque élève .

Il est pensé pour tenir compte des paramètres qui font obstacle à la bonne marche ou déroulement des « apprentissages » dans une leçon.

-         Ne pas fixer de contrainte calendaire et proposer des solutions ( reports des dates de passage d’un devoir mal préparé ,)

-         Donner  des aides individualisées  entre le passage d’un devoir , sa correction et son rattrapage  , jusqu’à sa validation.

-         Tenir compte des difficultés à apprendre , à comprendre, à écrire , à rédiger , problèmes de disponibilité, de rythme , …..et proposer des activités complémentaires qui permettront de surpasser ces difficultés ,

 

On  n’oubliera jamais que pour chaque leçon , il y a un objectif à atteindre. Que le niveau de difficulté exigé est connu par avance, sous la forme d’un devoir formatif .Et que toutes les activités qui seront déployées auront pour but de réussir ce devoir.

 

Par exemple : Toutes les informations nécessaires pour redescendre de niveau  ou pour dépasser le niveau V ( C.A. P. / BEP ) . sont disponibles immédiatement, à celui ou celle qui utilise ce produit informatique .

 

Pour se former, il suffit d’opter pour une forme d’études, prendre, sur papier, la liste des cours et suivre  cette liste. 

 

EXEMPLE >>>> FORMATION ( niveau V ) C.A.P/ BEP. :*

 

Pour la formation CAP  :

 

« Elève »  :on peut opter  pour 2 parcours de formation :

 

 -  1)  L’ordre de travail  des leçons  - cours est donné par la liste   « des 25 Modules programme niveau V » ;

 -  2 ) Une autre solution propose deux listes  distinctes  d’ objectifs - cours  (soit  + de 100 objectifs ponctuels en calcul numérique et algèbre  et  géométrie plane ) 

 

Le suivi se fera  à  partir de deux listes  ( programmer les dates ) .Ces deux listes de cours à travailler en même temps : le « calcul numérique et l’algèbre »  et puis la « géométrie » .Pour les cours de sciences ils seront  abordés (proposés )  et à travailler au fur et à mesure que le niveau en calcul numérique et algèbre progresse .(les principaux cours sont inclus dans ce CD ) 

 

Pour le professeur il existe d’autres possibilités :

-         La  lecture du  « référentiel » (Textes officiels).

-         Les évaluation Contrôles Continus

-         Les tests de niveau qui débouchent chacun à un objectif -cours.

 

Dans tous les cas : Si  vous êtes en lecture d’écran, et  à partir d’une des listes précédentes,  vous entrez dans le dossier  que vous aurez choisi, il faut   revenir sur la liste pour continuer la progression ou cliquer sur « objectif suivant » pour continuer la progression ou pour compléter sa formation (niveau ++).

 

* Par exemple : vous préparez  le CAP en math /sciences  en deux ans , on  choisit  l’option :  pour la préparation est la formation en Contrôle Continu à partir des deux listes ( Cal Num. et Géométrie) 

 

 

FORMATION INDIVIDUELLE :

 

           Pour les personnes qui se forment  seules ,   il faudra  trouver un  moyen de vous  faire « contrôler » et « évaluer ».Ce travail peut se faire soit en prenant comme devoir les travaux  auto - formatifs proposés  (les corrigés sont joints) ,ou en passant le devoir type joint en parallèle à chaque leçon .( il faudra trouver une solution pour vous faire valider ou certifier votre  formation).

 

           Si les études se font  dans une structure de formation  (lycée, CFA, autres organismes …), la formation s’effectue en une ou plusieurs années scolaires ( prévoir que l’on ne peut travailler sérieusement  qu’ une leçon toutes les 15 jours , durée  minimale ) .

 

La durée de la formation  ne dépend uniquement  que de celui qui se forme. On peut  imposer un calendrier  qui fixera  les échéances des travaux à rendre ou  devoirs à passer.

 

En formation : si l’on cherche à obtenir une réelle qualité de formation, on s’assurera que les travaux  aient été validés .On ne remettra le dossier suivant que si le dossier précédent a été intégralement traité et la formation validée par le passage d’un devoir (voir pour chaque cas le minimum exigé) .Si ce n’est pas le cas on fera  compléter  par des devoirs de remédiation qui porteront sur  les points non acquis dans le premier devoir de « validation ».

Ce travail  de remédiation peut demander plusieurs jours , ou semaines , parfois il faudra reprendre , pour un cours « abordé et non validé », le ou les « pré requis ».On décidera de redescendre de niveau  pour mieux reprendre la formation.

Ces  nouveaux cours  complémentaires  s’intègrent dans la formation et sont à valider dans les mêmes conditions que celles  fixées pour un dossier normal. 

 

 

 

 

INDIVIDUALISER :

C’est  :

-         1°) Rendre celui qui se forme acteur de sa formation.

-         2°) Donner   toutes les  informations relatives à la formation.(informations - cours 

-         3° ) Donner  toutes les  informations relatives à l’ auto -formation et auto - évaluation .

-         4°) Donner  à  toutes les  informations relatives au contenu des devoirs ou contrat qui serviront à valider la progression dans les apprentissages.  

-         5°) Laisser libre le choix du temps et du lieu  des « apprentissages ».

-         6°) Offrir la possibilité de passer et repasser tous les devoirs qui permettront de valider que « le niveau est atteint ». 

 

 

Pour le formateur c’est :

Gérer et maîtriser   la diffusion des informations..

Gérer  le  suivi de chaque individu et solliciter  fortement celui qui se forme à se faire évaluer dans la progression  des apprentissages de la leçon.

Développer l’autonomie et encourager à consulter les informations interactives

 

De nouveaux  espaces  (lieux) géographiques de formation sont à proposer :

 

          1°) Premier lieu :  Un centre d’informations accessibles en permanence (banque de données):lorsque le dossier est remis celui qui se forme peut quitter le centre et ne revenir que pour se faire évaluer .

          2°) Deuxième lieu : Un atelier de formation : réservé à l ‘activité pédagogique ou l'aide personnalisée  et individualisée.

          3°) Troisième lieu :  Une salle d’examen, d’évaluation et contrôle des connaissances, appelée salle de  « métrologie cognitive »: lieu où se déroule les épreuves ;et corrections .l

 

Une nouvelle gestion du temps :

 

Il devient possible de proposer, à tout moment de l’année et quelques soit l’age et le niveau de l’individu,  une formation personnalisée et  individualisée. (Parce que cette formation est intégralement jalonnée et balisée par  des  travaux et devoirs qui assurent   un suivi individualisé, en continu).

 

                          L’individu gère  son  temps et ses heures de formation .chaque étape de formation passe obligatoirement par une phase de validation. (il n’y a pas de date pour entrée en formation , pas de date pour arrêter ou  terminer la formation) . Les  formations   ponctuelles sont  validées  à chaque  fois que les épreuves sont passées, corrigées et validées (avec ou sans rattrapage ou remédiation) .  Pour la formation niveau V  , il y a  25 devoirs sommatifs à passer et à réussir dans les conditions définies ( c’est à dire « A » pour le contrôle et un minimum de 10 / 20 pour l’évaluation .). 

 

 

 

 

 

D’autres avantages : le CD   regroupe   les trois conditions pour permettre  réaliser une formation basée sur la réussite :

 

                 -  Donner  la bonne information au bon moment. (respecter l'ordre logico mathématique)du développement cognitif et de la didactique de la matière abordée.

                - Mettre à la  disposition en permanence les leçons  pré requises , les leçons  « précédentes »ou "suivantes" afin de mettre   en lien l'information «  cours » que l’on traite..

               -  Mettre à disposition, pour chaque leçon , cours ou objectif  de  formation et pour faciliter les apprentissages,  des travaux  auto - formatifs  et  tous les outils qui permettent de s ' auto - évaluer  ou qui seront ou qui pourraient être  utilisés comme « devoirs » pour certifier ou  valider la partie de la formation entreprise.

 

Les travaux d’auto - formation ont pour but  de déclencher le geste  mental  d ’ intentionnalité  destiné à analyser l’information ( ce que je sais et ce que je veux mettre en lien  avec ce que je sais ) pour développer des « schèmes neurologique »

.

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES SUR le SUIVI :

 

     le suivi de l'individu  est continu et permanent    : il est mis en place , à chaque prise de dossiers « cours » ,  et il est réalisé avant ; pendant et après la formation. (à chaque passage d’un devoir  ;à partir de travaux notés ; il est mis en place une médiation en vu d’un rattrapage).

 

 

La formation  est réalisée  en respectant  scrupuleusement la progression  « pré programmée »  :

 

                  La progression est composée "d'objectifs à atteindre". (un objectif par chapitre de leçon)

            

                 Les objectifs  (cours) qui   sont proposés, sont à atteindre successivement et impérativement, ils sont proposés en  respectant  l'ordre logico mathématique des acquisitions des  connaissances.

 

On passe à l’objectif suivant si l’objectif visé a été atteint,

Si celui - ci n’est pas atteint, des activités sont  proposées pour combler les lacunes et reprendre ensuite la progression jusqu’ a la réussite.

 

(Cette démarche  permet de proposer à chaque individu une formation adaptée à son niveau et son rythme de travail )  

 

                Ce type d'organisation individualisée ayant pour but  l’ acquisition  des savoirs et savoir faire  se place  hors des contraintes (textes ; programmes, emploi du temps ;calendrier scolaire )  fixées par le ministère de l'Education Nationale  .(la réussite est envisageable  pour celui qui le désire  et  donc  accessible à tous indépendamment des bons vouloirs d’ autrui   )

 

 

 

 

Il faut savoir :  Il ne peut pas y avoir « formation »  sans quelle soit validée par le formateur et certifiée par un tiers  extérieur non impliqué par l’échec ou la réussite de celui qui se forme .

 

   Toute progression doit   être constatée. Lorsque l’on entreprend une formation celui qui se forme cherche à  capitaliser de  nouveaux « savoir » et « savoir faire » en vue d’acquérir de nouvelles compétences.

 

Le "savoir"  est  nécessaire pour progresser. Il doit être  assimilé   pour qu’il puisse  être réinvesti (« pour après », ou « pour  plus tard »!)

 

Le « savoir faire » permet de  mesurer et d’évaluer  le niveau de mis en œuvre  des connaissances  « nouvellement capitalisées ». Les nouvelles connaissances acquises  sont mises en lien avec celles qui « ont été »capitalisées  dans les cours précédents. Le «  savoir faire » , quand il s’agit de mettre en oeuvre des procédures, met lui aussi , en évidence,  le niveau  de capitalisation des savoir pré requis  et savoir- faire acquis précédemment (pré requis). Si cela n’est pas le cas , la progression ne peut se faire dans de bonnes conditions, il faut « revenir » sur ces pré requis ( refaire les travaux et le devoir ).

 

A propos des  devoirs  et autres  EVALUATIONS   dans le cadre des « Apprentissages »:

 

Pour progresser  dans les apprentissages , ou en auto - apprentissage, il faut deux types de travaux :

 

1°)Un travail de préparation du devoir sommatif *: on cherche à analyser, comprendre et Apprendre en utilisant l’évaluation auto-  formative. (Pour ce travail : On est seul , on  se fait aider ou interroger si nécessaire)

 

2°)  Une épreuve : Le devoir « sommatif »** : il faut se soumettre à ce devoir, s’il les résultats ne sont pas satisfaisant il faudra le repasser,et cela autant de fois qu’il faudra , jusqu’à ce que le niveau soit atteint  .(info plus)

 

*  Formative ( ou auto -  formative) :

                    liée à la phase d'apprentissage  que l'on appelle  l' évaluation formatrice ,elle est continue : l'erreur n'est pas pénalisante et doit servir de tremplin à une remédiation .

**Sommative:

                    L'évaluation sommative : elle vérifie si un lien est effectué avec un ensemble de connaissances "vues".

 

Pour que la formation ait un sens, il faut obligatoirement faire passer les évaluations.

 

L'évaluation ne sera jamais une évaluation sanction ; elle est toujours renégociable,

 

Chaque étape (objectif - cours)  peut faire  l'objet d'une ou plusieurs évaluations avant que le niveau soit attribué ( validé).

 

Le seul « handicap » pour celui qui se forme sera  sa durée de sa formation.( le minimum de la formation étant de une année scolaire, ce temps peut augmenté si la personne qui se forme doit combler des lacunes)

 

b)  Démarrage  de la formation «ici le  CAP » dans  un  ATELIER DE FORMATION INDIVIDUALISEE en MATHEMATIQUE

 

Principe vérifié :Un individu  peut toujours intellectuellement  progresser; développer des capacités dans le cadre de ses apprentissages, et augmenter son niveau de compétences, à condition que  le niveau d’entrée en formation, proposé à « l’individu »s’appui sur des savoirs et savoirs faire précédemment acquis.

 

Avant de débuter la première leçon « niveau V » une mise à niveau  (ou rappel) est  indispensable et s’impose. 

 

Ces rappels peuvent avoir t pour but d’homogénéiser  un groupe de personnes.(donner un minimum de  savoir et savoir faire intellectuels  communs)

 

Cette période de mise à niveau  et le niveau à atteindre n’étant pas très élevé, on profitera de ces premiers travaux pour mettre en place  des habitudes de travail et apprendre à  être  autonome dans les phases d’apprentissage.

( gérer son temps et  son  espace de formation,  gérer des documents, apprendre à rédiger , apprendre à utiliser des documents pour s’auto - évaluer en vu du devoir , planifier dans le temps les différentes phases des apprentissages, apprendre à mettre en place des activités de remédiation ( avec aide personnalisée) …… ; )

 

Quelque soit le niveau de départ  de celui qui se forme, il y a toujours une solution pour ne pas rester en situation d’échec ou de blocage :

 

Pour chaque « cours » ou « objectif -  cours », le logiciel permet  de  respecter les trois conditions suivantes:

 

                Donner  la bonne information au bon moment.(respect  de l'ordre logico mathématique).

 

               Diversifier  et cataloguer  les  sources d’ informations  pour répondre à une demande précise :Le didacticiel interactif  permet de mettre à disposition, pour un cours à étudier , en permanence plus de dix sources d’informations . Les  sources principales  sont : les pré requis ,  les objectifs - cours  « précédentes »ou "suivantes" , des activités interdisciplinaires,un index alphabétique, des renvois ponctuels,  les corrigés, …..

            

               Communiquer  les contrats  qui vont pourraient être utilisés et qui doivent permettre de valider ou certifier la formation . Il est ainsi mis à la disposition , pour chaque étape de la formation et apprentissage ,  tous les outils qui permettent de « l ' auto - évaluation », forme de répétition avant l’acte « faire valider » ou « faire certifier ».

 

Ce qu'il ne faut pas faire :

    Ne pas résumer  la formation à une simple information

    Ne pas réduire l'  évaluation  au rôle de constat et de sanction .

 

 

 

Pour "Faire fonctionner" cet atelier il faut :

       - Fournir une information au bon moment,

      -  Donner à la personne qui se forme le contrat contenant les "conditions de réussite" à remplir par l'individu qui prend un objectif de formation.

 

-         "Faire fonctionner" c'est : aussi assurer le suivi de l'individu avant ; pendant et après la formation.

-         Etre disponible pour aider au bon moment.

 

 

Cela peut se faire en dehors de toute structure et organisation traditionnelle d'une classe avec un maître.

 

CONSEILS pour mettre en place une pratique en formation individualisée.

 

I)

INFO destinées  au  Formateur

 

II)

INFO destinées à  celui qui se forme

 

              

REMARQUES sur la  formation et  la mise en lien des objectifs - cours :

 

La formation  est découpée  et  composée "d'objectifs à atteindre"  accessibles  à partir de listes.( fournies à celui qui se forme et au formateur ) .

               

                 Aucun  dossier « objectif- cours »  n'est isolé et  il contient des liens qui le met en liaison avec d’autres information.                      

                 Tous les objectifs (abordant chacun une difficulté à atteindre)sont liés  dans une même structure ,l’organisation  et le classement de ces objectifs  respectent  l'ordre logico mathématique dans les acquisitions et la structuration des  connaissances que l’on cherche à posséder.

 

                Ce principe de mis en lien des savoirs et savoir faire ( continuité de la primaire au lycée) à pour avantage  de  « placer » et  « construire » celui qui veut se former et ceux qui sont en charge de former ,   hors des contraintes « décrétées » par le ministère de l'Education Nationale. (textes; programmes, emploi du temps ;calendrier scolaire ).

 

               Chaque objectif  se trouve situé dans un "environnement" qui le place entre l'objectif  "précédent" déjà traité et l' objectif "suivant"  à traiter .( d'autres informations sont fournies : les pré requis , un  tableau synoptique et index alphabétique permette d' aider à la compréhension )

 

             Chaque dossier « objectif- cours »  contient une information "cours" écrite, des travaux pour permettre l’ auto formation  et l’auto évaluation.

Ces outils d'évaluation (questions et exercices, problèmes) sont à  utiliser   pour vérifier si « ce qui doit être su » est compris et appris , pour savoir si « ce qui doit être fait »  est  maîtrisé . Ces travaux étant repris pour être "certifier".

 

 

 L’atelier de formation individualisée  est associé à la pédagogie de la réussite.  

                  Cet "atelier"  fonctionne  qu’avec la mise en œuvre  d’un ensemble de pratiques nouvelles.

 

         C’est entre autre :         

- C’est un enseignement pré - programmé: Le programme est découpé en modules , le  module est découpé en objectifs.

-  c’est une pédagogie par objectifs (dans un module : lorsqu’un objectif est atteint (formation validée)  on peut passer au suivant )

- C’est la pédagogie du contrat: à un objectif  correspond un contrat (devoir formatif)  qui , lorsqu’il est entièrement réussi,  valide la formation .

- C’est une pédagogie différenciée:

- C’est une pédagogie individualisée :

 

-         C’est la pédagogie de l’erreur : c’est une pédagogie qui prend appui  l’erreur « constatée » pour continuer l’apprentissage :

Les corrections des préparations des devoirs  sont remises systématiquement pour analyse en compréhension de l'erreur si elle existe.

-  c’est une pédagogie de la médiation ou de la remédiation ou rattrapage  : pour qu’un objectif de formation soit valider par le formateur , l’élève doit réussir les épreuves formatives . (voir les conditions …..)

Gestion des apprentissages :  c’est aider à  apprendre à apprendre :ou la pédagogie des apprentissages.

c’est une pédagogie de l’accompagnement: L'intégralité de la formation est jalonnée par des épreuves formatrices auxquelles il faut  obligatoirement satisfaire.

c’est la pédagogie de la réussite. :                  

                   La pédagogie de la réussite  repose essentiellement  sur le suivi de l’individu qui se forme  et l’aide à apporter  dans  « les phases d’apprentissages » .

                                                                        

            

CRITIQUE de la pédagogie traditionnelle :

Le cours magistral : prend appui sur 80% d’acquis   il apporte 20 % de connaissances nouvelles  à mettre en lien avec les acquis  et les connaissances interdisciplinaires. Cette pratique ne peut gérer l’hétérogénéité d’un groupe ou une classe. Elle ne s’adresse pas à un individu qui se développe mais à un niveau présupposé acquis par un public regroupé au même moment en un même lieu.