warmaths

 

 

 

 

Les travaux auto-formatifs :

Ce qu’il faut savoir.

 

AUTO -  POSITIONNEMENT :

« Auto- contrôle » et « auto évaluation »

ROLE et INTERETS  DES TRAVAUX AUTO - FORMATIFS

@retour.

 

 

 

 

A quoi sert le devoir auto formatif ?

 

 

 

Les travaux auto – formatifs (remis à l’élève , en même temps qu’est donné l’information « cours » ) intègrent : le contrôle auto formatif , l’évaluation auto- formative , le devoir auto formatif ;……Le contenu des travaux auto formatifs  ( exigences ) est exhaustif .  Réussir les travaux auto- formatifs ,c’est l’assurance de réussir le devoir formatif  et par la suite le devoir certificatif.

 

Les travaux auto – formatifs ont  pour but  de mettre l’élève en situation d’auto – contrôle et d’auto- évaluation .

 

On parlera « d’ auto positionnement » :

 

Dans un premier temps ,les travaux auto –formatifs ont pour but d’obliger l’élève à s’interroger et se situer au regard de ce qu’il sait déjà et ce qu’il doit savoir et savoir faire . Par :

          Qu’est ce que je sais ?        (c’est un  auto - contrôle)  et qu’est ce que je dois (ou devrais)  savoir ?

          Qu’est ce que je sais faire ? (c’est une  auto – évaluation) et et qu’est ce que je dois (ou devrais)  savoir – faire ?

 

Dans un second temps , les travaux auto – formatifs , sont « passés »  devant le formateur ils deviennent « devoir auto- formatif »  . Ce devoir va aider  « celui qui apprend » à  mesurer   l’écart entre ce qu’il doit savoir et savoir faire avec ce qu’il sait et ce qu’il sait faire :  il doit pouvoir répondre aux questions :

 

          Que me reste-t-il à apprendre ?  ( il compare ce qu’il sait avec ce qu’il doit savoir)

          Que me reste –il à savoir faire ?  ( il évalue sa performance , à réussir des exercices de difficultés croissantes)

 

L’activité auto - formative  à pour but d’aider  l’élève à s’interroger , dans l’étude d’ une leçon.

 

Celui qui doit apprendre  doit posséder  en plus du cours polycopié, ces travaux auto - formatifs .

 

Lorsque ces travaux « auto- formatifs »  sont terminés , corrigés , on donne  le devoir formatif  type que devra réussir l’élève .

 

 Mettre  en œuvre des activités auto formatives ,c’est   aider  l’ « ELEVE » à  se « former » ; c’est donner les moyens à l ‘élève de se mettre en situation de ’réussir.

 

 

On retiendra que ::  

 

1 - S’engager dans l’activité « formative » , et la faire exister , c’est aussi avoir  défini les objectifs  que doit  atteindre  l’élève .C’est offrir à l’élève , la possibilité , en cas de blocage  « momentané » de redescendre de niveau , ou lui proposer un autre type d’aide ou de soutien ( dans le chapitre « apprendre à apprendre »)

 

2 - S’engager dans l’activité « formative » , et la faire exister , c’est aussi avoir une banque données conséquentes , permettant d’apporter une réponse ou une formation de médiation ou remédiation , à tout instant .

 

3 - S’engager dans l’activité « formative » , et la faire exister , c’est aussi avoir prévu l’imprévu , pour surmonter tous les obstacles , et avoir prévu les « erreurs » que pourrait  faire celui qui se forme.

 

4 - S’engager dans l’activité « formative » , et la faire exister , c’est aussi  savoir  et  vouloir  identifier chaque étape  d’une progression d’une  l’étude  entreprise , c’est savoir contrôler et évaluer chaque point de passage.

 

5 - S’engager dans l’activité « formative » , et la faire exister , C’est ne pas se satisfaire d’une note qui « certifie » un échec . C’est  savoir  analyser  une situation d’échec. C’est  utiliser l’erreur , c’est  la positiver . C’est un atout  qui va  permettre  de   mesurer  l’écart  entre « ce que l’on sait » et  « ce qu’il reste à faire » , et relancer l’activité formative  pour parvenir aux objectifs visés .

 

6 - S’engager dans l’activité « formative » , et la faire exister , c’est aussi  savoir  donner du temps au temps à celui qui peut , ou doit , se former  ( se transformer)  pour  avoir  le niveau.

 

7 - S’engager dans l’activité « formative » , et la faire exister , c’est aussi  savoir  être exigent , rigoureux et ne pas céder à la simplification , et ne pas transiger sur l’erreur « qui peut être fatale » pour la suite ou la poursuite d’étude , et surtout ne pas chercher à baiser le niveau .

 

Chaque difficulté est surmontable ; c’est une question d’analyse et d’à  propos  dans le choix de la solution pour la surmonter .

 

 

La suite de ce document est destiné au professeur et au formateur , qui vont  s’engager dans ce processus de formation   « FORMATIF » .

 

Cette méthode décrite ci dessous permet de gérer individuellement chaque élève ou individu qui veut se former . Il est possible  d’identifier les étapes  de formation et les progressions  dans l’étude des dossiers .

 

Une banque de données va  fournir tous les documents et les informations pour rendre réalisable et effective  chaque formation entreprise.

 

  

Une ETAPE OBLIGATOIRE : l ‘ homogénéisation des connaissances de base.

 

Cette  phase d’homogénéisation des connaissances peut durer 1 à deux mois , cette durée est variable d’un individu à l’autre.

Le contenu des savoirs et savoirs abordés dans cette phase sont à la portée de tous .

 

On utilisera ces premiers dossiers pour  mettre en place des activités qui vont aider celui qui se forme à connaître les méthodes pour « apprendre à apprendre » ;  pour apprendre à  gérer le temps et l’espace en formation ;  découvrir la nécessité de se soumettre au devoir « formatif » , renégociable en cas d’erreur.

 

Ainsi ; toute  formation débutera  par des activités  destinées à apprendre pour   « APPRENDRE » :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intérêts des travaux auto-formatifs

 

 

 

 

 

-            - Savoir décrypter un document.

 

 

-            - Savoir dans un texte ,Identifier l’important du secondaire.

 

 

-            savoir répondre à une question :

-            Savoir rédiger une réponse.  .

-            Savoir construire des phrases simples en répondant à une question et réfléchir sur le sens des mots et de l’orthographe ( problème du sens : exemple : entre « et » et « est »

-            Savoir faire attention aux  fautes d’accord,

-            Apprendre à annoter une cours manuscrit.

 

 

-            Savoir classer des documents.(dans un classeur).

 

 

-            Savoir avoir son matériel disponible et en bonne état , à tout moment .

 

 

-            Savoir organiser son temps dans l’étude d’une leçon

-            Travailler la préparation (les travaux auto formatifs) , s’auto corriger , savoir s’informer ,et demander de l’aide au bon moment , à la personne « compétente ».

 

 

 

Lorsque l’on a la certitude que ce que l’on a fait est   exacte et  compris ,il faut

-            savoir « apprendre »  ( aide à « apprendre à apprendre »), et utiliser ces savoirs pour reproduire des exercices

 

 

-            Savoir se comporter en classe ; respect des gens (les autres) et respect biens.

 

Cet ensemble de « savoir » doit se construire au fur et à mesure de l’avancé en formation. 

 

Pour réussir : cela s’apprend.

 

 

Les premières leçons sont des leçons d’homogénéisation ; elle vont aider à mettre en place , ces « savoirs à savoir » ci dessus.