L’architectonique du logiciel est conçu pour mettre en lien tous les fichiers gère un didacticiel.

 Ce didacticiel  propose ,dés que l’on ouvre un fichier sur une information cours et à partir de celui-ci  ,  d’autres  cours  classés en diachronie et en synchronie .

Aussi , pour chaque « objectif -cours » , ou « chapitre de leçon » piochée « au hasard »  dans une liste , il est possible de redescendre de niveau  ou de remonter de niveau sans être obligé de passer par « les programmes » ou autre aide extérieure.

 

Cliquez ici : « DICTONS »

 

Ce site  est consacré aux  « mathématiques  enseignés » en milieu scolaire (s’informer)  et à  l’enseignement des mathématiques  (« former » ou  « se former ») : Ces  informations sur les mathématiques sont mis à votre disposition :………

·        Parce qu’il est pratiquement impossible de conserver , d’obtenir tous les cours du collège et du lycée .(les bases pour aborder des études supérieures…)

·        Parce qu’il est  impossible de posséder  tous les livres de maths de la primaire  au lycée (souvent ils sont incomplets et il faut consulter plusieurs livres de même niveau ou classe pour parvenir à comprendre) ,

·        Pour compenser  le manque d’informations sur  ce que doit  savoir et savoir faire , un élève,…..    à la fin de chaque cours , ou leçon .

·        Pour palier aux absences ,  des élèves et  ou du professeur….

·        Pour terminer un programme , parce qu’il n’a pas été traité en formation ,et que l’on risque d’être  évalué sur ces manques le jour de l’examen….

·        Ces informations sont en interactivités (CàD de remonter ou redescendre de niveau ou de trouver des applications inter disciplinaires ) pour combler les oublis , manques ou lacunes ou incompétences  de certains professeurs……………..

 

« info plus : cliquez ici » : pour comprendre ce qui différencie « le C.C.F.  mise au point par M.Warmé et  le « C.C.C. »  des années « 80 »  abandonné parce que les élèves ne parvenaient pas à obtenir les connaissances pré requises pour suivre en bac prof. »

 

·        Il n’y a pas de formation « réelle » (monter de niveau) s’il n’y a pas de « choses apprises ». (passer par des activités d’apprentissages et des aides pédagogiques pour parvenir au niveau)

 

·        Une formation est réelle si celui qui se forme ,  « mémorise » et « capitalise » des savoirs déclaratifs et si il est capable de mettre en oeuvre ces savoirs.(appelés : savoir  faire).

 

·        Une formation doit  être validée par le professeur qui à la charge de former.

 

·        Une formation ne peut être certifiée que par des épreuves préparées , passées et  corrigées  par un organisme qui n’est pas  impliqué dans la réussite de celui dont il a la charge de former.

 

·        Celui qui forme est responsable de la réussite ou de l’échec de chaque élève dont il a la charge.

 

Un individu qui entre en formation , doit en sortir avec le niveau de formation visé .Si il en est autrement , le professeur doit soit justifier l’échec (Seul le suivi individualisé ,dans la réalisation des travaux , permet d’anticiper les échecs tout au long du cycle de formation et d’intervenir par des activités de remédiation ) autrement le professeur  doit être responsable de cet échec ,alors on doit lui refuser le droit de « former » .