Pré requis:

 

Lecture  le :

L’eau ; l’air ; …..

 

ENVIRONNEMENT du dossier:

Index

AVANT :

L’atome nomenclature .

COURS

APRES :

Atome et molécule.

 

Complément d’Info :

1°)Liste de cours

2°) liste référentiel

   TITRE :        l’ATOME :

-         modèle de Bohr et modèle de Lewis

-         Classification des éléments

-          Les sept corps purs composés de base.

CHAPITRES

 

I )  Définitions :   Mélanges - Combinaisons - Eléments.

 

II) Modèle de BOHR

 

II ) Modèle de LEWIS

 

III ) CLASSIFICATION PERIODIQUE DES ELEMENTS.

 

IV) Vocabulaire en chimie.

 

 

Travaux ; devoirs

 

Corrigé

TEST

Contrôle

évaluation

 

Contrôle

évaluation

 


COURS

Introduction : tout matière est faite d’atomes : Démocrite affirmait cela  il y a déjà 2 500 ans , mais c ‘ est au XVIII e siècle que l’étude des réactions  chimiques entre les corps simples imposa cette notion. Les savants imaginèrent  alors la structure des atomes  et bâtirent des modèles.

Le premier modèle étant le modèle planétaire  ( c’est d ‘ abord COOKES qui découvre l’électron) ; puis  RUTHERFORD imagine ,après expériences ( en complément de  celles de Thomson et Millican ) , qu’un atome  est composé d ‘un noyau central électrisé positivement , dense ( presque toute la masse de l’atome  s’ y trouve concentrée ) et d’ électrons gravitant autour du noyau comme des planètes autour du soleil .

Ce modèle d’ atome planétaire   très  simplifié est complété  par la spectrographie *  qui  a permis  de constater que les électrons en mouvement dans l’atome obéissent à une certaine organisation .

 

* la spectrographie  permet l’étude des spectres lumineux obtenus  en décomposant les lumières complexes à l’aide d’un prisme (à travers d’un prisme les radiations  de longueurs d’onde différentes sont déviées différemment (voir l’optique)

 

Les recherches  en physique nucléaire sont loin d ’ être terminée  et à l’heure actuelle  l’atome apparaît comme un petit univers  dont le noyau est fort complexe . Ce noyau est la source de nombreux phénomènes très important  et son étude constitue la « physique nucléaire ».

 

 

 

I )  MELANGES - COMBINAISONS - ELEMENTS

 

.

Dans la nature  les corps sont rarement à l’état pur ; nous les trouvons sous la forme de mélanges ou de combinaisons , deux catégories de corps très différentes.

 

I -1 : Mélange : un mélange présente une composition qui peut être modifiée à volonté (une eau peut être plus ou moins salée) et ses propriétés dépendent étroitement de celles de ses constituants. Ces derniers peuvent être séparés par des moyens physiques simples : (décantation, centrifugation ; filtration, évaporation, distillation, etc. . (Procédés d’analyse immédiate) ; Un mélange est hétérogène  si nous distinguons les substances  qui le constituent. (Exemple : eau boueuse) ; il est homogène dans le cas contraire (exemple : eau salée). Par ailleurs, un mélange n ’ a pas  de constantes physiques ; par exemple sa température d’ ébullition varie au cours de l ’ ébullition .

 

I - 2 : Combinaison :

Dans une combinaison,  la proportion des constituants est invariable et il n’ y a pas  de relation entre les propriétés de la combinaison et celles des constituants. Ceux - ci  ne peuvent être séparés par les procédés  de l’analyse immédiate. Par exemple, l’eau distillée est une combinaison  formée d’un volume d’oxygène  et de volume d ’ hydrogène .Une combinaison est caractérisée par des constantes  physiques ( masse volumique , température d ’ ébullition ; …)C’est un corps pur. Sa composition est établie par l’analyse et vérifiée par la synthèse.

Exemples de combinaisons : CaCO3  ;  ZnCO3  ;  AgCl  ;  FeCl2    FeS   H2 S   ; CuSO4  ;  ZnSO4   ;AgNO3    ;Pb(NO3)2   ; Fe (OH)2   ; KOH  ; Cu O ; MgO   ( nous verrons plus loin comment on peut les classer )

1-2 Corps purs.

Une substance de laquelle aucun corps autre qu'elle- même ne peut-être extrait, est un corps pur.

 

En général, un corps pur est caractérisé par des constantes physiques ( ex: les températures de changements d'états ), une odeur, des propriétés sol vantes ….L'ensemble de ces propriétés le distingue des autres corps purs et des mélanges.

Exemples de corps purs : l'eau pure, le mercure, le dioxygène.

 

Un corps pur, tel que l'eau, peut-être représenté par des particules identiques, infiniment petites et indéformables que l'on appelle "molécule"

 

 Par des procédés chimiques, il est possible de décomposer certains corps purs: ce sont les corps pur composés.

Exemple : l'eau pure se décompose en hydrogène et oxygène ( H2 O)

Les sept corps purs composés de base en chimie sont  : l’Oxyde :;Sulfure ; Chlorure ; Hydroxyde ; Carbonate ; Nitrate ; Sulfate

 

Les autres corps purs qui ne sont pas décomposables en d'autres corps  qu'eux mêmes, sont dits "corps purs simples"

Exemples : le dihydrogène ; le dioxygène ;…

 

 

 

 

 

I - 3 : Elément 

Une combinaison est souvent un corps pur composé ; elle peut être  décomposée en corps purs simples, c’est à dire formés  d ‘ une seule sorte d’élément (un corps pur simple ne peut - être  dissocié en d’autres corps purs). L’oxygène   est un exemple d’élément ; il peut être extrait de l’eau de l’alcool éthylique, du gaz oxygène. Actuellement, environ une centaines d’éléments sont connus ; ils sont répartis en quatre catégories : métaux ; métalloïdes, transuraniens, gaz rares. Chacun d’eux est représenté par un symbole.

Les éléments chimiques:

Tous les corps purs sont formés d'éléments.

Un corps simple n'est constitué que d'un élément.

Un corps composé contient au moins deux éléments.

Un élément est ce qui est commun à un corps simple et à tous ses composés.

Exemples : l'élément oxygène est ce qu'il y a de commun au "dioxygène"

On connaît actuellement plus de 100 éléments chimiques. Chaque élément possède un nom et un symbole (une ou plusieurs lettres, la première est une majuscule).

 

(voir tableau )

A un élément correspond un atome.

Les atomes:

 

■Toute substance est formée à partir de très petites particules appelées : atomes.

 

■Un atome est la plus petite partie d'un corps simple.

 

■Chaque atome est composés de : protons, neutrons, électrons, …….

 

■ Les protons et les neutrons forment le "noyau" de l'atome  on les appelle "nucléons". Le nombre de nucléons ( protons et neutrons) que comporte un noyau est noté « A ».On l’appelle « nombre de masse »

■Les électrons forment le nuage électronique qui gravite autour du noyau.

 

Tous les atomes d'un  même élément possède le même numéro atomique  et le même nombre de masse. Et ils sont symbolisés par :

                                  ;   X désigne le symbole de l'élément auquel appartient l'atome.

 

   A et Z sont des nombres entiers.

 

   "A" est appelé  "nombre de masse"  (Ce nombre désigne à la fois  le nombre de nucléons, et la masse d'une mole d'atomes.)

 

►"Z" est appelé "numéro atomique"

          -ce nombre désigne le nombre d'électrons et la place de l'atome dans le tableau des éléments.

            -  Le nombre de protons  est égal au nombre de charge « Z »

            -  Le nombre d’électrons est égal au nombres de protons  puisque l’atome est neutre.

 

► Le nombre de neutrons est la différence  du nombre de masse  et du nombre de charge : A - Z

Exemple :    cette  écriture désigne l'oxygène, il possède 16 nucléons et 8 électrons.

 

 

On retiendra  :

 1°)  un corps pur simple est un assemblage d’atomes identiques. ( exemple H2 )

 2°)  Un corps pur  composé  est un assemblage de différents atomes  ( exemple H2O )

 3°) Un mélange est un corps hétérogène , il ne possède pas de critères de pureté.( exemple : du béton)

 

  4°) Une analyse est une opération qui consiste à séparer les constituants d’un mélange ou corps pur.

5°) Une  synthèse est  une opération qui consiste à reconstituer un corps.

 

 

 

II) L'atome : le  MODELE DE BOHR.

 

 

L'atome : Autour du noyau gravite des électrons  en nombre"Z" égal au nombre de protons. (voir dans le tableau le nombre "z" )Leur charge électrique total est  "-Z.e". leur nombre augmente à mesure que l'on passe de l'hydrogène aux atomes lourds.

Chaque électron est soumis à une force centripète qui lui impose un mouvement de rotation autour du noyau.

 

Le mouvement d'un électron n'est pas quelconque, il obéit à certaines règles.

Le nuage électronique est constitué d'un ou plusieurs électrons. Tous les électrons ne sont pas "retenus" de la même manière par le noyau, il faut plus ou moins d'énergie pour les séparer du noyau d'où un classement par niveau d'énergie. (dit aussi: couches). Les électrons ( qui forme le nuage électronique) sont répartis sur une ou plusieurs couches ( dit : niveaux d'énergie). Bohr , en particulier, a montré l'existence de couches successives qui se remplissent d'électrons les unes après les autres , en commentant par la plus centrale.

 

INFORMATIONS sur les couches électroniques:

 

Dans un atome , les électrons se placent sur les différentes couches

1ère couche avec 2 électrons maximum. 2ème couche avec 8  électrons au maximum , etc….. 

 

Chaque couche appelée « niveau d'énergie » est caractérisé par une lettre : K, L M ….

 

La  première couche est appelée "couche "K" . Elle peut contenir, au maximum, deux électrons (ce qui correspond à deux éléments différents : H et He )

 

La deuxième couche est la couche "L". Elle peut contenir huit électrons.

Au delà, c'est à dire à partir du dix-huitième électron que  la répartition est plus complexe. Les  couches peuvent en contenir de plus en plus qu'elles sont éloignées du noyau. Mais elles se divisent alors en plusieurs sous- couches.

 

Déjà, en réalité, la couche M peut contenir 18 électrons; c'est sa première sous couche qui peut en contenir huit.

 

Pour tous les éléments que nous rencontrerons, les couches électroniques L, M peuvent contenir 8 électrons, seule la première (couche "K") est saturée à deux électrons.

 

Remarque: On établit que sur une même couche les électrons se groupent deux par deux pour former des paires ou "doublet". Lorsqu'un électron isolé n'entre pas dans la constitution d'une paire, il est appelé "électron célibataire" ou "singlet".

 

 

Principe de construction (rappel) : chaque niveau (couche) peut contenir un maximal d’électrons. Les électrons remplissent d’abord la couche « K », puis quand celle ci est pleine, les autres électrons occupent la couche « L » ; et ainsi de suite

Niveau

Nbre électrons par couche

Nombre maximal d’électrons

K

2

2

L

8

  10   ( 2 + 8)

M

18

30 (dont une sous couche de « 8 »)

 

 

Exemple de répartition des électrons  dans les couches de l’ atome d’aluminium : Al

L’atome d’aluminium  possède  13 électrons (voir tableau de classification de Mendeleïev) . Ces électrons se répartissent :   K = 2 ; L = 8 ; M = [13 - (2+8)] = 3 ;  an conclusion la structure électronique de Al se note (K) 2 (L)8 (M) 3

Extrait du tableau des classifications des éléments chimiques (représenté avec le modèle de Bohr ) :

Premières analyses : le nombre en bas à gauche est appelé « nombre atomique »

Nous constatons que les éléments peuvent être classés par ordre de nombre atomique croissant.

Remarquons qu’au remplissage d’une couche électronique ( niveau d’énergie) correspond à une « période » (ligne) 

 

 

Modèle de LEWIS

Info +++

 

Dans la représentation de Lewis , un point représente un électron célibataire , et un tiret un doublet électronique.

 

Tous les atomes des éléments d’une même colonne ( sauf l’hélium) ont la même représentation de Lewis.

 

Le nombre d’électrons célibataires nous renseigne sur le nombre de liaisons possibles de l’atome, qu’on appelle « valence ».

 

Explications :

 

 Le modèle de Lewis traduit une structure électronique externe des atomes :

 

1 é -

2 é -

3 é -

4 é -

5 é -

6 é -

7 é -

8 é -

 

Rappel : un point représente un électron célibataire , et un tiret un doublet électronique.

Exemple :

 

Nota : la position du point et du trait ne sont pas soumis à une position définie.

 

Le tableau ci dessus représente  les éléments de la troisième ligne :

Na ; Mg ; Al ; Si ;P ;S ; Cl ; A r .

 

Vous remarquerez que le nombre d’électrons de la couche externe croît respectivement de Un à huit.

Représentation de la molécule de chlore :

-

 

Question : Combien chaque atome de chlore a- t- il d’électrons périphériques en considérant que les deux électrons de liaison appartiennent aux deux atomes à la fois ?

 

 

(réponse : on considère que les électrons de la liaison appartiennent aussi bien à un atome de chlore qu’à l’autre atome, car ils sont mis en commun ; chaque atome de chlore a donc, lorsqu’il est lié à un autre atome, 8 électrons sur sa couche électronique externe.)

 

Donner la représentation de Lewis  de la molécule de chlorure d’hydrogène HCl ?

 

Historique

III ) CLASSIFICATION DES ELEMENTS.

 

 

Petit rappel historique : depuis longtemps, les chimistes ont cherché à ordonner leurs  connaissances, et à classer les éléments de manière logique. De nombreux essais de classification furent proposés sans grand succès par différents auteurs.

 

En 1869, le chimiste russe Dimitri Mendeleïev  établit la classification périodique des éléments . Complétée par la suite , elle se révèle de nos jours un instrument de travail remarquable . L’idée de base est due à une observation : en rangeant les éléments dans l’ordre des masses atomiques croissantes, une certaine périodicité  se retrouve dans les propriétés.

 

Classification périodique actuelle des éléments.

La classification des éléments par Mendeleïev, basée sur l’observation, trouve de nos jours des assises particulièrement solides dans la structure des atomes .Nous utiliserons un tableau à huit colonnes et nous disposerons les éléments dans l’ordre croissant de leur numéro atomique (et non de leur masse). A chaque ligne du tableau correspond le remplissage d’une couche électronique.

 

Ainsi, par exception, la première ligne ne referme que deux éléments : l ’ hydrogène  et l ’ hélium ( Z = 1 et Z = 2 ) . On les dispose, l’un à la première case, l’autre à la dernière.

 

Les autres lignes renferment un élément dans chaque colonne : il y a huit colonnes, parce que chaque couche électronique peut contenir huit électrons .La deuxième ligne renferme tous les éléments dont le numéro atomique varie depuis  Z = 3  jusqu ’ à Z = 10, la troisième ligne, tous les éléments depuis Z = 11 jusqu ‘ à Z = 18 ; et ainsi de suite …..

 

Au delà du dix - huitième élément , le remplissage des couches est plus complexe , et cela se traduit  par un nombre de colonnes supérieur à huit .

 

Dans ce cours nous limitons l ’ étude des éléments  à ceux dont les couches électroniques renferment huit électrons . De même , nous limitons le tableau périodique  à huit colonnes ( les trois premières lignes)  . Il est utile de connaître la place de quelques éléments que nous rencontrons assez souvent.

 Notamment :    H , C , N , O , F , Na , Mg , Al , S , Cl , K , Ca , Br

 

Dans la classification périodique , les éléments sont classés par numéro atomique « Z » croissant.

Voici le début de la classification :

H

 

 

 

 

 

 

He

Li

Be

B

C

N

O

F

Ne

Na

Mg

Al

Si

P

S

Cl

Ar

 

Chaque ligne (appelée période) correspond au remplissage progressif d’une couche électronique.

-première ligne : remplissage de la couche « K » ;

- deuxième ligne : remplissage de la couche « L » ;

- troisième ligne : remplissage partiel de la couche « M ».

Les éléments dont les atomes ont le même nombre d’électrons sur la couche externe ( sauf l’hélium)figurent dans une même colonne. Ces éléments constituent une famille. Ils ont des propriétés chimiques semblables.

 

Voir tableau ci - dessous :

 

Structure du cortège électronique :

 

Tous les  électrons d’un atome  sont  « accrochés » à son noyau ; pour arracher un électron de son noyau , faut fournir une « certaine » quantité d’énergie .

 

Nous savons que les électrons d’un atome sont répartis en « couches ».

La quantité d’énergie à fournir pour « extraire » un électron est fonction de son appartenance à la couche à laquelle il appartient. Ainsi pour arracher chaque électron d’une même couche , il faut fournir la même énergie. On dit que les électrons d’une couche ont le même niveau d’énergie.

 

On retiendra que : les électrons se r^partissent en « niveaux d’énergie » (couches) . Les niveaux d’énergie (ou couches)  sont désigné par les lettres K , L M , O

 

Remplissage des couches.

Principe :

-          Les électrons occupent d’abord la « première » couche « K » ,( cette couche ne peut contenir au plus 2 électrons),

-          Remarque :  quand la couche atteint sa capacité maximale on dit qu’elle est « saturée ».

-          Lorsque la couche « K » est saturée  , les électrons restant vont se placer sur la couche L , à concurrence de 8 électrons ( capacité maximale de la couche L).

-          Lorsque la couche « L » est saturée : les électrons restant vont ensuite remplir la couche « M » qui elle se saturera à 8 électrons ; …

 

Au delà, c’est à dire à partir  du dix- huitième électrons , la répartition est plus complexe. Les couches peuvent en contenir de plus en plus à mesure qu’elles sont éloignées du noyau. Elles se divisent alors en sous couches.

 

 

►Règle de l’octet

  Au cours des réactions chimiques, les atomes tendent à acquérir la structure électronique du gaz rare de numéro atomique le plus proche, avec huit électrons sur la couche externe.

 

Cette règle comporte des exceptions. C’est par exemple le cas de l’hydrogène  qui tend à compléter sa couche à deux électrons ( structure de l’ hélium) .

 

►Les atomes forment des ions et des molécules en respectant , en général , la règle de l’octet.

 

Les atomes de la première couche ( nommés : les alcalins) donnent des ions comportant une seule charge élémentaire positive ( exemple Na+ )

Les atomes de la deuxième couche ( les alcalino - terreux ) donnent des ions comportant deux charges élémentaires positives ( exemple Mg 2+ )

Les atomes de l’avant dernière colonne ( les halogènes)  ont tendances à donner des ions comportant une seule charge élémentaire négative ( Cl- )

 

► Dans les molécules, les atomes sont liés par des liaisons de « covalence ».

Une liaison de covalence correspond à la mise en commun de deux électrons entre deux atomes.

On la représente par un trait  ( exemple   H -- H )

 

 

 

Etude  de la  classification  périodique des éléments :

Résumé

 

 

Les relations entre la structure atomique et la classification des élément apparaissent nettement (voir tableau)  On peut presque dire  que Mendeleïev avait prévu cette structure électronique. Il ignorait pourtant tout des électrons, mais il supposa, avec raison, que la périodicité dans les propriétés avait une origine dans la structure de l’atome.

 

a)     Dans une même colonne, tous les atomes possèdent le même nombre d ‘ électrons dans la dernière couche .Ce nombre est le numéro de la colonne.

b)     L’expérience montre que les éléments d’une même colonne possèdent des propriétés voisines, sinon semblables.

c)      En outre, on constate que la dernière colonne, celles qui ont  toutes les couches contenant des électrons saturées, cette colonne est celle des gaz rares. Or  ces derniers ont une inertie chimique remarquable : pratiquement, ils ne donnent aucune combinaison avec un autre atome. Cela signifie que leur structure, où toutes les couches  électroniques sont saturées, est particulièrement stable.

 

Remarque : Pour tenir compte  de ces fait , on a groupé les éléments par familles , formant des ensembles homogènes : famille des métaux alcalins ( première colonne ) , famille des métaux alcalins terreux ( deuxième colonne ) , famille des halogènes ( septième colonne) , famille des gaz rares  ( huitièmes colonne)

 

Conclusion :

Un rapprochement de ces conclusion permet d’admettre que :

1.      L’essentiel des propriétés chimiques des atomes dépend des électrons de la dernière couche.

2.      Plus spécialement du nombre d’électrons qu ‘elle renferme.

3.      La stabilité chimique maximale est obtenue lorsque toutes les couches contenant des électrons sont saturées.

(Faire un rappel sur les ions).

 

 

VOCABULAIRE  de base utilisé en CHIMIE

Formule de molécule

 

Le vocabulaire utilisé en chimie pour désigner  un produit chimique doit permettre, lorsqu'il s'agit d'un corps composé :

-          de connaître la nature des éléments présents dans ce corps.

-          De prévoir  la formule chimique de ce corps.

 

Réciproquement la connaissance d'une formule permet, dans les cas simples, de donner le nom chimique  du produit.

 

Oxyde : un oxyde est un corps pur composé qui contient l'élément "oxygène"  (O)

Exemples:

Cu O  : oxyde de cuivre

MgO   : oxyde de oxyde

 

Sulfure : un sulfate est un corps pur composé qui contient l'élément "soufre" (S)

Exemples :

FeS  : sulfure de fer

H2 S   sulfure d'hydrogène

 

Chlorure: un chlorure  est un corps pur composé qui contient du "chlore"   (cl) 

Exemples :

AgCl   chlorure d'argent

FeCl2    chlorure de fer

 

Hydroxyde : un hydroxyde est un corps pur composé qui contient le groupement d' oxygène et hydrogène (OH)

Exemple :

Fe (OH)2    l'hydroxyde de fer

KOH   est la formule de l'Hydroxyde de potassium.

  

Carbonate : un carbonate est un corps pur composé qui contient le groupement  de un atone de carbone et 3 atomes d'oxygène  , noté   CO3

Exemples :

Formule :     CaCO3   est   appelé "carbonate de calcium".

                    ZnCO3   est la formule du  carbonate de zinc .

 

Nitrate : un nitrate est un corps pur composé qui contient le groupement  d'un atome d'azote (N)  et 3 atomes d'oxygène (O3).  Noté :    NO3

 

Exemples :

Formule :   AgNO3    est appelée "nitrate d'argent"

Formule   Pb(NO3)2    est appelée  "nitrate de plomb".

 

Sulfate : un sulfate est un corps pur  composé qui contient le groupement d'un atome de soufre et 4 atomes d'oxygène ; noté   :   SO4 

Exemples:

Formule  CuSO4  est appelée  "sulfate de cuivre" ;( utilisé pour traiter les mousses)  

Formule  ZnSO4   est appelée "sulfate de zinc" .

 


 

Exemple de combinaison : le chlorure de sodium

Que l’on écrit  par  l’équation :     Na Cl

Combien  possède d’électrons :

 

L’ atome  Na =                ;l’atome  Cl  =

 

Remarquer combien   d’électrons  trouve t -on sur la dernière couche de chaque atome.

 

 

Les deux atomes , en présence ,  vont s’assembler

 

Un va perdre un électron , l’autre gagne un électron.

 

 

 

 

L’assemblage est réalisé ;

Autres exemples

 

Retrouver le nom de l’atome :

Donner  le nom de la combinaison :

Retrouver le nom de l’atome :

Donner  le nom de la combinaison

 

 

Travaux auto formatifs
CONTROLE
:

Premier  contrôle : semaine 1

1°) Combien y   a t- il  de catégories de corps dans la nature , nommer les  ?

2°) Donner la définition d’un mélange .

3°) Donner la définition d’une combinaison.

4°) Qu’est ce qu’un corps pur simple ?

5°) Qu’est ce qu’un corps pur composé ?

6°)  Nommer les sept corps purs composés de base.

 7°)  Donner la combinaison de chaque : CO3   ,   NO3  ,

 

 

 

Deuxième contrôle : semaine 2

 

1°) définir un : Oxyde : Sulfure ; Chlorure ; Hydroxyde ; Carbonate ; Nitrate ; Sulfate

 

EVALUATION:

 

1°) Que désigne les composés suivants :

 

A faire sans le contrôle :

 

identifier  les Oxyde ; Sulfure ; Chlorure ; Hydroxyde ; Carbonate ; Nitrate ; Sulfate ; dans les formules suivantes :

 

 CaCO3  ;  ZnCO3  ;  AgCl  ;  FeCl2    FeS   H2 S   ; CuSO4  ;  ZnSO4   ;AgNO3    ;Pb(NO3)2   ; Fe (OH)2   ; KOH  ; Cu O ; MgO  

 

 

Devoirs :    Classification des éléments 

 

Questions :

 

  1.  

Classer les éléments

 ;  ;  ;           par numéros atomiques croissants .

 

  1.  

Combien y - a - t- il d’éléments entre le béryllium et le carbone ?

 

 

  1.  

L’ atome d’oxygène a deux électrons sur la couche « K » et six sur la couche « L » ; Dans quelle ligne l’élément oxygène se trouve - t - il ?

 

 

  1.  

Une période dans la classification périodique correspond - elle à une ligne ou une colonne ?

 

 

  1.  

Quelle particularité électronique, les atomes des éléments d’une même famille présentent -ils ?

 

 

  1.  

Les atomes de fluor et de néon ont respectivement 7 et 8 électrons sur la couche L ( qui est complète à 8 électrons)

L’un de ces atomes correspond à un gaz inerte , lequel ?

 

 

  1.  

Quel est l’ion correspondant à l’autre atome ?

 

 

  1.  

On représente la molécule de dichlore par le schéma Cl--Cl

 

 

  1.  

-          combien cette molécules comporte - t - elle d’atomes ?

 

 

  1.  

-          Quelle est la nature de la liaison chimique ?

 

 

  1.  

       -  Combien d’électrons sont -ils mis en commun ?