INFO : à l’intention  des organismes de formations ; des professeurs ou formateurs.

ICI : LECTURE .

 

 

LA PEDAGOGIE DU CONTRAT  dit  « FORMATIF » .

 

 

Le contrat formatif  est un devoir formatif  dont on a clairement défini ce qu’ il fallait savoir et savoir faire pour que soit validé l’étude d’un cours . La réussite de ce devoir formatif  permet de confirmer (via le formateur qui a la charge d’aider celui –ci  à se former)  que la formation et les apprentissages qui l’accompagnent  ont effectivement bien eu lieu .

 

Le devoir formatif fixe « le ou les objectifs à atteindre » pour que le niveau soit validé.

Il fixe la quantité de savoir à savoir , à réciter par écrit , à comprendre , pour réussir les savoirs faire .

Il met  sous forme d’exercices, l’élève en situation de devoir réussir des exercices ou des situations problèmes.(on conserve la consigne et  l’on change les chiffres.

 

 

Le devoir formatif, après correction,  va permettre  de créer un dialogue entre celui qui se forme et celui qui forme.

 

Des résultats on en déduira  des activités ( dans le cadre des apprentissages) pour combler les manques , corriger les erreurs. Les conseils  et les aides  sont individualisés , personnalisés .

 

Tous le monde doit réussir le même devoir , quelque soit la durée des apprentissages nécessaire à un individu pour réussir ce devoir  , quelque soit le nombre de fois dont il faut passer ce devoir . Ce devoir doit être réussi par tout le monde.

 

 

 

 , ce contrat jusqu’à ce que l’on constate que le devoir est réussit  et que la même on peut déclarer que  le contrat rempli .

 

 

But : il va permettre de ponctuer d’étapes  la durée des apprentissages dans l’étude d’une leçon.

 

 

 

 

 

 

Toute formation doit être validée avant d’être certifiée.

 

Parce qu’ en règle générale l’organisme  qui finance  la formation n’est pas celui qui la dispense ,les personne  qui vont « valider »  ne peuvent être les mêmes  que celles  qui  vont « certifier » ;  parce que les intérêts matériels mise en jeu  peuvent être contradictoires.

 

 

Plus précisément : Celui qui doit valider la formation, dans  son domaine, est le formateur.

 Un formateur qui « valide » la réussite d’un apprentissage dans l’étude d’un objectif  engage sa responsabilité , il met en jeu ses compétences et  son intégrité.

 

En conclusion : Celui qui certifie une formation ne peut pas être le formateur (ni l’entreprise qui met en place cette formation) qui est partie prenante dans la qualité de la formation dispensée.

 

 

Méthodologie : Mise la pédagogie du contrat:   

 

Tout acte « formatif »  ou activité de  formation  doit faire l’objet d’une validation.

Cette validation a pour but de déclarer  que la personne concernée a participé à des activités  d’apprentissages et  attester que ceux-ci ont effectivement eu  lieu et qu’ils  ont été  réussis.

 

Pour valider une formation il faut mettre en place un suivi formatif. ( suivi en cours d’apprentissage)

 

Ce suivi formatif  a  pour but de mettre en place une formation individualisable, un suivi individualisé  et une aide personnalisé.

 

Ce suivi formatif va  permettre a chacun de se former.

 

Avec cette méthode le niveau à atteindre en formation étant égal ou supérieur au niveau des épreuves de certification, l’élève « validé » à  la quasi certitude d’obtenir le diplôme pour lequel il s’est préparé.

 

 

Cette méthode est élaborée et mise en œuvre au LP ameublement 02100 Saint Quentin par Warmé Raymond en mathématique et sciences.

 

La méthode du « suivi formatif » permet d’individualiser  une formation .

 

Individualiser c’est mettre en place un  suivi individualisé .

 

Individualiser le suivi c’est  positionner l’élève , par rapport aux objectifs à atteindre ,  pendant toute la durée d’ un apprentissage.

 

On appelle « apprentissage » la période  comprise entre le début de l’étude ( entrer en apprentissage)  et la fin de l’étude  d’un objectif  (fin de l’apprentissage) . C’est pendant cette période que l’on met en place des activités conduisent à la validation , les apprentissages sont terminés  lorsque la formation est intégralement validée . (voir les conditions de la validation : le contrat)

 

Les activités lors de l’apprentissage sont des activités dites  « formatives », puisque que l’on recherche une progression dans l’acquisition de connaissances ( et que ces acquisitions ne sont pas spontanées) , ces apprentissages sont   ponctués de travaux (renégociables)  qui situeront l’élève dans sa progression , dans ce qu’il sait et sait faire et ce qu’il doit savoir et savoir faire . Ce  processus est   nécessaire si l’on veut  conduire l’élève (tous les élèves)  a  « réussir » et  être validé  dans  l’étude d’un objectif de formation.

 

 

« validation d’un formation » 

 

Pour valider une formation il faut effectuer  deux types de mesure . .

 

 

 

 

 

 

 une étude est validée lorsque l’on a contrôler

 

Le positionnement  a pour but de savoir en permanence ce que l’élève sait et sait faire dans l’étude d’un objectif de formation.

 

Le positionnement permet d’identifier les manques , les lacunes , ou de mesurer  le niveau atteint dans l’étude d’un objectif .

 

A partir des manques des erreurs constatées , à partir de l’écart  mesuré entre  le niveau constaté  et le niveau  à atteindre ( pour que soit validé la formation) , il est mise en place de l’aide individualisée.

 

 

 

contrôle continu formatif  devant servir  d’appui  pour développer  la formation individualisée ; la pédagogie  par  objectifs et du contrat , le contrôle continu  ( non « diplomant » ).

 

Le suivi repose   sur la production  d’écrits   formatifs   , suivi de  l ’  analyse de l’erreur ,une mise en place d’une activité d’apprentissage spécifique au type d’erreur , et le passage du dit devoir formatif . On  prendra appui  systématiquement sur les travaux auto formatifs et le devoir formatif   pour parfaire la formation .( ces apprentissages individualisés ont pour but de valider la formation « complète »  et  certifier que  l’objectif visé  est atteint . 

 

 

Population concernée : les élèves de CFA , CAP , BEP et Bac Pro ; en formation industriel .Y compris les personnes en formation continue .

 

Mathématiques et sciences :

 Pour cela  utiliser  le  logiciel  « warmaths » qui :

-          Met  à la disposition  des informations « cours » en continue  , donner en  permanence  une information pour empêcher une situation de blocage  , avec accés direct aux  cours  en aval ( pré requis) et en amont (complément de formation )

-          Assure  le suivi ,( fiches personnalisées , permettant d’ avoir une situation sur le niveau de formation de chaque personne en formation.

-          En parallèle au cours traditionnel , il doit servir  de  banque de données en vu d’une  aide à la  formation dite « individualisé » et  « personnalisée »

 

En parallèle aux heures de formation initiale :

Mettre en place un atelier d’aide de soutien  en mathématique pour les classes de CAP¨. La  stratégie formative  axée  sur  la formation individualisée  ,le parcours personnalisé ,  dans le cadre d’une pédagogie de contrats ( obtenir le niveau défini par les textes (  référentiel )  ;  avec évaluation et notation  obligatoire (dans ce qui forme le  tronc commun ) ses objectifs communs  ( aide et mise à niveau pour les  élèves en difficulté , proposition de complément de formation en vue d’un poursuite d’études pour les élèves plus à l’aise  donc en  intégrant le suivi individualisé .

Mettre en place un atelier de suivi et de remédiation  des élèves de classe de  CAP .

 

Mettre en place un atelier de mise à niveau des élèves de classes Bac professionnel .