Flash  info : Le courant alternatif est  la forme de courant  qui est fournir par l’E D F  .

Pour  produire de l’ électricité , et notamment du  « courant alternatif » on a besoin  d’autres  sources d’ énergies  pour faire tourner  en rotation autour d’un axe central  un alternateur. Cet alternateur i est chargé de produire de l’électricité .

 les sources d’énergie utilisées  sont  fournies par  la force de l’eau  , du  vent ; …..ou on utilise l’énergie du charbon , du gaz , du nucléaire pour obtenir ( fabriquer ) de la vapeur qui sous pression , sera utilisée pour faire tourner cet alternateur rotatif .

Pré requis:

Pour ce qui est de la « Sécurité » :

1-      s’informer auprès du centre  de ressources prévention des risques professionnels . à l’ adresse électronique  suivante :

 

                   CENTRE-RESSOURCES.PRP.AMIENS@wanadoo.fr

 

2-     s’informer auprès des Caisses régionales d’assurance maladie.

 

adresse :                        C.R.A.M.  NORD -PICARDIE

 

ENVIRONNEMENT du dossier:

 

AVANT :
Sécurité

LECTURE

APRES :

Les circuits

Complément d’Info :

1°)Liste de cours

2°)liste référentiel

TITRE :

Caractérisation de l’ énergie électrique.

INFO :

 

I   )

Quelques mots sur « L’électricité »

 

II   )

Le circuit électrique.

 

III  )

Les formes d’énergie électrique

 

IV )

 

 

V  )

 

 

 

I) Quelques mots sur l ‘ électricité :

Parmi toutes les formes d’énergie,  l’ énergie électrique est la forme d’énergie la plus utilisée dans notre société industrielle. Bien adaptée aux impératifs de l’économie moderne par sa facilité de transport et sa transformation aisée, l’électricité peut , dans certaines circonstances , compromettre la sécurité des personnes .

 

L’électricité  ne se voit pas , ne s’entend pas , n’a pas d’odeur.

 

Il est impossible d’exposer en quelques lignes ce qu’est l’électricité .

Nous abordons dans ce document quelques notions de base qui peuvent aider à mieux comprendre « comment cela fonctionne » .

Ces notions présentent un grand intérêt pratique sur le plan de la prévention.

 

►L’électricité est un phénomène physique lié à la structure de la matière, c’est à dire à la composition atomique de tous les corps qui nous entourent , y compris la matière vivante ,dont nous sommes. Dans les différents atomes nous rencontrons des particules électrisées ou charges électriques élémentaires dont certaines , les électrons libres , sont capables de transporter des charges électriques, c’est pourquoi ils sont appelés « conducteurs ».En revanche, les diélectriques (isolants) qui ne possèdent pas cette propriété sont incapables de le faire.

► Les meilleurs conducteurs sont les métaux ; le corps humain et la terre qui renferment de nombreux composants conducteurs sont également de bons vecteurs de l’électricité. Les isolants les plus connus sont la porcelaine , le verre, la caoutchouc synthétique, la plupart des matières plastiques, l’air.

 

Les sols sont en général conducteurs. ; la terre est riche en métaux et en produits chimiques conducteurs . Elle se comporte à la foid  comme un conducteur d’électricité et comme un immense réservoir d’électrons libres.

Le corps humain se comporte comme un conducteur du fait de sa teneur en sels minéraux, surtout sels de potassium et de sodium (sous forme ionisée) en milieu aqueux.

 

II ) LE  CIRCUIT ELECTRIQUE :

► Un circuit électrique comporte un générateur de courant dont les bornes sont reliées à un récepteur par l’intermédiaire de conducteurs. Le circuit  peut également être muni d’un appareil de coupure ou de sectionnement pour interrompre la circulation du courant électrique.

 

►Un générateur est un appareil capable d’attirer les électrons libres du circuit à l’une de ses bornes ( + ) , et de les réinjecter dans le circuit par l’autre borne ( - ) afin de donner au récepteur l ‘ énergie  dont il a besoin . Lorsque le circuit est en continuité, c’est à dire interrupteur fermé, les charges électriques mues par le générateur circulent , malgré les résistances rencontrées tout au long du parcours , comme un liquide poussé par une pompe s’écroulerait dans un réseau hydraulique étanche, les résistances ralentissant  cet écoulement. Les générateurs sont ,soit électrochimiques ( piles ou accumulateurs)et produisent un courant continu , soit électromagnétiques et tournants , ils  fournissent alors un courant alternatif monophasé ou polyphasé selon la conception du générateur.

 

Schéma  d’un circuit électrique :

L’ensemble du circuit ACDBA comprend : un générateur « G » , deux conducteurs  « AC » et « DB » , un récepteur « R ».

Il est caractérisé par :

Il peut être adjoint des dispositif de coupure de courant et de sectionnement.

Le récepteur transforme le courant électrique en lumière (lampe), chaleur (résistance) , énergie mécanique (moteur) selon sa conception.

 

 

III ) Les formes d’énergie électrique :

 

Il y a celles crées volontairement et celles crées de façon accidentelle.

 

 

A)    Celles crées volontairement que l’on appelle : électricité dynamique.

 

Le courant alternatif : (actuellement distribué partout) c’est un courant électrique qui chemine le long d’un conducteur tantôt dans un sens , tantôt dans l’autre. Il est produit par un générateur électro - magnétique.

 Principe : en créant à l’intérieur d’un conducteur un déplacement d’électrons libres qui rend ses extrémités tantôt négatives , tantôt positives, on réalise un générateur de courant alternatif. ( info @ )

 

Selon la conception du générateur, ce courant peut être monophasé ( courant qui alimente la plupart des appareils à la maison)  ou triphasé ( se dit s’un système de trois courants alternatifs monophasée décalés l’un par rapport à l’autre de un tiers de période).(souvent  destiné à alimenter les  machines outils ou matériel de chauffage) .

 

le courant continu : rarement distribué , c’est un courant électrique qui chemine le long d’un conducteur toujours dans le même sens. Il est produit soit chimiquement par des piles ou des accumulateurs , soit mécaniquement par une dynamo ou un générateur. Ces générateurs sont dits « électro- chimiques ».

 

 

 

B)    Crées de façon accidentelle.

 

► L’électricité statique : Elle correspond à des charges de surface,tantôt positive tantôt négative , à l’endroit où elles se sont formées ( quelques secondes , minutes , mois , rarement  plus d’une année.

Ces quantités d’énergie ne sont pas suffisantes pour être utilisées industriellement (sauf applications spécifiques : talquage, peinture, flocage, dépoussiérage).

La décharge électrique engendrée par ces matériaux possédant des charges électrostatiques est sans danger réel. Cependant , elle peut être à l’origine d’un mouvement incontrôlé dont les conséquences selon l’environnement peuvent être graves.

Il y a danger si l’accumulation de charges a lieu en présence de gaz, vapeurs , fibres, poussières inflammables en concentration suffisante pour créer un incendie ou une explosion.

► La foudre : c’est un courant électrique naturel de courte durée, mais d’une tension très élevé ( jusqu’à 5 000 000 de volts). Il s’établit au cours d’un orage entre un nuage surchargé d’ électricité atmosphérique et la terre. IL choisira l’itinéraire qui l’amènera le plus rapidement au sol : aspérités en tout genre , colline, arbres, y compris les pylônes électriques , animaux , cane à pêche , et êtres humains en station debout.

D’après Météorage , on dénombrerait en France entre 20 et 50 morts  par an par foudroiement , 17 000 incendies dus à la foudre.

 

Le foudroiement peut être occasionné par l’intermédiaire d’un corps conducteur frappé par l’ éclair ( ex. Grue sur un chantier , pécheur au bord de l’eau ) ou par l’impacte de foudre directement sur la personne.

Remarque :les effets de la foudre , sont comparables à ceux des courants de haute tension avec , en plus des effets de brûlures, de phototraumatismes , de choc électrique et parfois de phénomènes curieux  comme le déshabillage de la victime .